Rechercher
Rechercher

Liban - Droits de l’homme

Damascus Leaks publie des documents « officiels » sur les détenus libanais en Syrie

Les dossiers auraient été obtenus grâce à des officiers syriens ayant fait défection et des fonctionnaires.

Le dossier des détenus libanais en Syrie refait surface avec la publication à partir d'aujourd'hui par le site Damascusleaks.com, qui relève du Centre d'information Massarat, de documents sur l'affaire. Selon le quotidien Asharq al-Awsat, ces documents, publiés à l'occasion de la troisième commémoration de la guerre en Syrie, ont pu être obtenus des services officiels du régime syrien. Le pouvoir syrien avait reconnu détenir quelque 150 prisonniers libanais accusés de crimes politiques et nié l'existence de plus de 600 autres dans ses geôles. Il convient de rappeler que la société civile qui suit le dossier depuis plusieurs années affirme être « en possession de documents qui confirment la détention de ces derniers en Syrie ».


Dans une interview accordée à Asharq al-Awsat, le directeur du Centre Massarat, Lou'aï al-Mokdad, affirme que « le dossier relatif aux détenus libanais en Syrie est complet et compte près de 1 000 documents officiels et les procès-verbaux des réunions effectuées par la commission libano-syrienne chargée de suivre le dossier entre 2005 et 2012 ». Le responsable assure que le dossier ayant filtré comporte le nom « de tous les Libanais prisonniers en Syrie, les raisons de leur détention et les crimes dont ils sont accusés », ainsi que « des centaines de lettres échangées entre les divers services de renseignements syriens, le Conseil national de sécurité syrien et le président Bachar el-Assad, qui dénoncent la manière dont les responsables et les dirigeants syriens ont traité avec ce dossier sur une base purement sécuritaire en dehors de tout critère éthique et humain ».


Lou'aï al-Mokdad indique en outre qu'au nombre de ces documents également « des tableaux avec les dates, les lieux et les moyens d'exécution sous la torture de plusieurs détenus libanais, au moment où les documents officiels font état de mort de cause naturelle comme l'insuffisance rénale ». « Dans d'autres documents sont signalés les lieux de détention de dizaines d'autres Libanais qui seraient encore en vie », ajoute-t-il, soulignant que « ces documents montrent l'implication de plusieurs figures et dirigeants politiques libanais dans ce dossier et la manière dont ils s'en sont servis à des fins immorales et inhumaines ».


Selon Lou'aï al-Mokdad, ces documents ont pu être obtenus avec l'aide d'une équipe de travail « rassemblant plus de soixante-dix militants au nombre desquels notamment des officiers syriens ayant fait défection et des fonctionnaires qui sont toujours en poste ».


Que faudrait-il penser de l'authenticité de ces documents ? Donneront-ils une nouvelle dimension au dossier des détenus libanais en Syrie en permettant aux familles de se fixer sur le sort de leurs proches? Mais surtout comment réagira l'État libanais et quelles mesures prendra-t-il dans ce cadre, sachant que dans son discours d'investiture, le président Michel Sleiman avait promis de faire du dossier des Libanais détenus en Syrie une priorité ? Affaire à suivre...


Le dossier des détenus libanais en Syrie refait surface avec la publication à partir d'aujourd'hui par le site Damascusleaks.com, qui relève du Centre d'information Massarat, de documents sur l'affaire. Selon le quotidien Asharq al-Awsat, ces documents, publiés à l'occasion de la troisième commémoration de la guerre en Syrie, ont pu être obtenus des services officiels du régime syrien....

commentaires (4)

Qu'entreprend donc ce hézébbb, pour aider à retrouver ses "comPatriotes" ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

17 h 03, le 18 mars 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Qu'entreprend donc ce hézébbb, pour aider à retrouver ses "comPatriotes" ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    17 h 03, le 18 mars 2014

  • Saleté, de politiciens.... Pseudo-"libanais"(h) !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    02 h 19, le 18 mars 2014

  • IL N'Y EN A PLUS AUCUN... FOI D'ISSIME !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    18 h 18, le 17 mars 2014

  • Le seul dossier entre les mains du Président sortant est celui de la Présidence en ce moment. Le reste suivra plus tard. C'est la triste vérité! Le pire est que ces "leaks" surviennent toujours lors d’événements importants et dangereux pour le pays, ne laissant pas de place a des dossiers tout aussi important que les prisonniers dans les geôles de Damas a être résolus. Yalla patience! Car aux dires du "Sa7eb el mabede2", "Ma bi se7 ella lsa7i7!"

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 17, le 17 mars 2014

Retour en haut