Rechercher
Rechercher

À La Une - Insolite

Vol de la MEA interdit d'atterrissage : Le ministre irakien des Transports présente des excuses

"Le temps où les erreurs des fils des responsables restaient impunies est révolu".

Le ministre irakien des Transports Hadi al-Ameri. Sabah Arar/AFP

Le ministre irakien des Transports Hadi al-Ameri a présenté dimanche des excuses après qu'un appareil de la MEA à destination de Bagdad a été forcé de faire demi-tour pour rechercher à Beyrouth son fils qui avait raté son vol. "Je vous demande pardon pour ce qui s'est passé", a dit M. Ameri lors d'une conférence de presse à l'aéroport de Bagdad, se refusant à répondre aux questions des journalistes.

"Le temps où les erreurs des fils des responsables restaient impunies est révolu et si l'enquête révèle que mon fils a commis une erreur, je l'enverrai moi-même devant la justice", a dit le ministre en allusion à une enquête ordonnée sur cette affaire par le Premier ministre Nouri al-Maliki. "En tant que ministre, je prendrai en charge le coût des transports et les pertes parce que l'affaire est liée à mon fils", a ajouté le ministre.

Un avion de la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) avait été forcé de faire demi-tour jeudi pour venir rechercher le fils de M. Ameri, qui avait raté son vol, selon un communiqué la compagnie. MEA a été informé qu'un de ses avions, qui avait déjà décollé, "serait empêché d'atterrir si un passager n'était pas à bord", ajoute le texte. Près de 20 minutes après son décollage, l'appareil a donc été contraint de faire demi-tour pour récupérer Mahdi al-Ameri, le fils du ministre des Transports, qui avait manqué son vol en dépit d'appel répétés à se présenter à la porte d'embarquement.

Le directeur adjoint de l'aéroport de Bagdad, Samer Koubba a été arrêté, a annoncé vendredi le porte-parole de M. Maliki, sans préciser son rôle dans l'incident.

Le ministre libanais des Travaux publics et des Transports, Ghazi Zeaiter, a indiqué vendredi que l'interdiction d'atterrissage adressée au vol de la MEA était la décision personnelle d'un employé de l'aéroport de Bagdad. Le ministre a ajouté que l'incident n'allait pas affecter les relations entre le Liban et l'Irak à quelque niveau que ce soit.

Le ministre irakien des Transports Hadi al-Ameri a présenté dimanche des excuses après qu'un appareil de la MEA à destination de Bagdad a été forcé de faire demi-tour pour rechercher à Beyrouth son fils qui avait raté son vol. "Je vous demande pardon pour ce qui s'est passé", a dit M. Ameri lors d'une conférence de presse à l'aéroport de Bagdad, se refusant à répondre aux questions...
commentaires (5)

C' est bien de leur lancer des pierres. Chez nous au moins, y a jamais eu d'abus. Du mouns de ce genre...

Cadige William

09 h 10, le 10 mars 2014

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • C' est bien de leur lancer des pierres. Chez nous au moins, y a jamais eu d'abus. Du mouns de ce genre...

    Cadige William

    09 h 10, le 10 mars 2014

  • Ok. Que cela ne recommence plus.. mais c'est surtout la crédibilité des Irakiens. Un peu de sérieux quand meme!

    Ali Farhat

    02 h 03, le 10 mars 2014

  • Une bonne occase pour partager un bon kharouff mehchi et qu'on en parle plus pour l'amour du Dieu du ciel et de la terre et de l'univers ....bassssssss !!!!!!!!!!!!!!!!uuffff ...

    FRIK-A-FRAK

    23 h 20, le 09 mars 2014

  • QUE FAIRE DE SES EXCUSES ? LIMOGEAGE IMMÉDIAT ET SANS PITIÉ !

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 51, le 09 mars 2014

  • Un peu tard mais les excuses en diplomatie sont toujours acceptables .

    Sabbagha Antoine

    19 h 44, le 09 mars 2014

Retour en haut