X

L’impact de la révolution numérique sur les enfants et les adolescents

Boris Cyrulnik : L’environnement numérique sculpte le cerveau de nos enfants

Michel TOUMA | OLJ
27/01/2014

Psychiatre de renommée internationale, directeur d'enseignement à l'Université Toulon-Var, Boris Cyrulnik – qui a effectué plus d'une visite au Liban pour donner des conférences – a souligné au cours du colloque organisé à Paris par l'APPEA que le milieu dans lequel évolue et se développe une personne peut provoquer des modifications biologiques et comportementales spécifiques. « Le fait de se développer dans un univers structuré déterminé, relève-t-il à ce propos, a pour effet de sculpter le lobe occipital du cerveau de manière à acquérir une compétence neurologique qui permet de traiter certaines informations avec plus d'habilité que d'autres personnes qui sont élevées dans un autre univers sensoriel. » Selon le milieu et les conditions de vie, le développement de certaines parties du cerveau va évoluer dans un sens déterminé, ce qui aura pour effet d'acquérir des performances qu'on pourrait avoir dans ce milieu précis mais pas dans un autre. Cyrulnik cite à ce propos, à titre d'exemple, le cas particulier des Pygmées d'Afrique qui, lorsqu'ils circulent dans une forêt équatoriale, peuvent déceler le moindre mouvement de feuilles dans les arbres et déterminer si ce mouvement est dû au vent, à un oiseau ou à un singe, ce que ne saurait certainement pas faire un citadin.


Des travaux de laboratoire effectués sur des rats ont montré en outre qu'un même « programme » génétique spécifique à cet animal va donner un rat gros et paisible s'il est placé dans un milieu précis, ou un rat petit et agressif s'il se développe dans un autre milieu différent du premier. Donc un même « programme » génétique aura des expressions biologiques différentes suivant la structure du milieu dans lequel il évolue.
Cela s'applique, à n'en point douter, à l'impact de la technologie, et plus particulièrement de la révolution numérique, sur le développement des performances de l'enfant. Boris Cyrulnik confirme sur ce plan que la moindre invention technique modifie non seulement notre manière de vivre ensemble et donc notre monde mental, mais aussi la sculpture cérébrale de nos enfants. Et face à la révolution numérique qui se manifeste à l'échelle de l'humanité, il n'hésite pas à affirmer que « nous avons devant nous de véritables mutants ». Il compare à cet égard les conséquences profondes de la technologie numérique aux retombées qu'ont eues sur les conditions d'existence de l'homme la domestication du feu, il y a 500 000 ans, ou l'introduction de l'imprimerie, qui a permis le partage et la démocratisation du savoir.


Cyrulnik relève dans ce contexte que le cerveau est sculpté par le milieu surtout durant les premières années de la vie, marquées par les « interactions précoces ». Il indique à ce sujet que durant les premières années de la vie, la synaptisation (connexions des synapses du cerveau) dépasse les 200 000 synapses à la minute. « La moindre information du milieu sculpte ainsi le cerveau et lui permet d'acquérir des perceptions préférentielles », souligne Cyrulnik. Cela explique qu'à l'ère de la révolution numérique, l'enfant acquiert des compétences et des performances dans le domaine de l'utilisation des outils informatiques et numériques bien supérieures à celles des adultes. Les parents ne consultent-ils pas ainsi souvent leurs enfants lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés dans la manipulation des instruments informatiques de pointe ?


Lire aussi

L'impact de la révolution numérique sur les enfants et les adolescents

À la une

Retour au dossier "L’impact de la révolution numérique sur les enfants et les adolescents"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants