Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Détenus, 450 Frères musulmans entament une grève de la faim

Les Frères musulmans égyptiens ont annoncé hier sur leur compte Twitter que plus de 450 de leurs membres emprisonnés avaient entamé une grève de la faim « pour dénoncer le traitement inhumain (qu'ils subissent) » en détention, dont plusieurs proches du président islamiste destitué Mohammad Morsi. « De nombreux Frères musulmans prisonniers politiques ont été interdits de visites familiales, d'assistance juridique, de soins médicaux et (vivent dans) des cellules surpeuplées et insalubres », accuse la confrérie. Parmi les grévistes de la faim figurent, selon la confrérie, Khairat al-Chater, un adjoint du guide suprême de la confrérie et puissant argentier du mouvement islamiste, Essam el-Erian, un dirigeant de la confrérie, Mohammad Beltagi, un ancien parlementaire, Oussama Yassine, ancien ministre de la Jeunesse, ainsi que plusieurs conseillers présidentiels de M. Morsi comme Essam al-Haddad, Ayman Ali et Ahmad Abdelaty.


Les Frères musulmans égyptiens ont annoncé hier sur leur compte Twitter que plus de 450 de leurs membres emprisonnés avaient entamé une grève de la faim « pour dénoncer le traitement inhumain (qu'ils subissent) » en détention, dont plusieurs proches du président islamiste destitué Mohammad Morsi. « De nombreux Frères musulmans prisonniers politiques ont été interdits de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut