Rechercher
Rechercher

Liban

Les dignitaires grecs-catholiques craignent que la guerre ne s’étende

Les évêques grecs-catholiques et tous les grands prélats de cette communauté ont tenu hier leur réunion mensuelle sous la présidence du patriarche Grégoire III, au siège patriarcal à Raboué (Metn), pour discuter de sujets ayant rapport avec l'Église et avec les préoccupations nationales.
Dans leur communiqué final, les évêques se sont dit inquiets « de ce qui se passe à Tripoli et de la possibilité de voir la guerre s'étendre du Nord aux autres régions libanaises ». Ils ont appelé toutes les parties politiques « au dialogue et à l'entente », saluant au passage les mesures de sécurité prises par l'armée. Les évêques ont également dénoncé fortement l'explosion qui s'est produite devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth.
Les évêques ont également appelé « à la libération des religieuses enlevées dans leur monastère à Maaloula, en Syrie, par des groupes armés, ainsi qu'à la libération des deux évêques orthodoxes ».
Sur un autre plan, les évêques ont stigmatisé la hausse incontrôlée des prix et demandé à l'État d'exercer ses responsabilités pour protéger les consommateurs, notamment les plus pauvres d'entre eux. Ils ont également attaqué les programmes de voyance à la télé qui « attirent un peu trop les jeunes ces jours-ci ». Pour eux, « cette pratique ne repose sur aucune science ni aucune religion, et ne sert qu'au marketing et à la propagande politique ».

 

Les évêques grecs-catholiques et tous les grands prélats de cette communauté ont tenu hier leur réunion mensuelle sous la présidence du patriarche Grégoire III, au siège patriarcal à Raboué (Metn), pour discuter de sujets ayant rapport avec l'Église et avec les préoccupations nationales.Dans leur communiqué final, les évêques se sont dit inquiets « de ce qui se passe à Tripoli...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut