Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Les fêtes de fin d’année, « dernier espoir » des commerçants libanais

La saison des fêtes de fin d'année « représente le dernier espoir de sauvetage du secteur commercial » libanais, a estimé hier le président de l'Union des commerçants du Mont-Liban, Nassib Gemayel.
Dans un contexte de turbulences politico-sécuritaires couplées à un marasme économique qui perdure, la période englobant Noël et jour de l'An sera cruciale pour beaucoup, a-t-il estimé, d'autant plus qu'elle équivaut à environ 40 % du volume annuel des affaires.
M. Gemayel a souhaité, de fait, que la saison soit fructueuse.
Car, conséquence du « net recul de l'activité commerciale depuis ces deux dernières années (...) beaucoup de petites entreprises ont d'ores et déjà mis la clé sous la porte, a-t-il déploré. Et si le contraire devait se produire, cela aura, je le crains, des conséquences catastrophiques pour le secteur – une recrudescence des faillites ».

La saison des fêtes de fin d'année « représente le dernier espoir de sauvetage du secteur commercial » libanais, a estimé hier le président de l'Union des commerçants du Mont-Liban, Nassib Gemayel.Dans un contexte de turbulences politico-sécuritaires couplées à un marasme économique qui perdure, la période englobant Noël et jour de l'An sera cruciale pour beaucoup, a-t-il estimé,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut