X

Culture

« Moi et la loi », quelle histoire !

C’est un ouvrage qui s’adresse à tous les Libanais. Un guide qui a pour objectif de les familiariser avec les lois qui régissent leurs vies et leurs petites ou grandes histoires. En toute légèreté !
02/11/2013

Moi et la loi, quelle histoire! Une histoire qui concerne chacun d’entre nous, tout au long de notre vie. Une histoire de règles à respecter, d’obligations à accomplir et de droits à revendiquer pour vivre le plus harmonieusement possible en société.
Cette histoire, Lina Zakhour, avocate au barreau de Beyrouth, mais aussi chercheuse consultante spécialiste du discours, a eu la bonne idée de la raconter dans un guide de vulgarisation de la législation libanaise, ayant pour fil conducteur un parcours de vie classique.


Dans Moi et la loi (édition Antoine), elle dresse une compilation de toutes les situations juridiques auxquelles peut faire face le citoyen ordinaire au cours de son existence. De la naissance jusqu’au décès, en passant par le mariage, les droits professionnels, les avoirs et possessions, les relations aux autres (personnelles, contractuelles, délictuelles, administratives ou simplement de voisinage)...


Le but premier de cet ouvrage est, évidemment, d’informer tout Libanais de ses droits et devoirs. Et cela au moyen d’une approche simplifiée des textes juridiques, formulés clairement – avec le minimum possible de jargon hermétique – et traduits en l’occurrence en français. Agréablement présentés en chapitres (vie privée; vie active; fin de vie...), rubriques (ex. «Les tribulations d’un employé»), sous-rubriques, commentaires, notes et observations, et accompagnés de petites illustrations, les textes de lois perdent ainsi leur aspect rébarbatif et assommant pour se mettre au diapason des questions que se pose monsieur Tout-le-monde (alias «Moi»).
Et puis, tout y est. Sauf les lois confessionnelles qui régissent le statut personnel et les successions qui relèvent, elles, des tribunaux religieux et communautaires.
Mais la grande ambition de l’auteure, à travers ce guide juridique (pour les nuls?), est de sensibiliser ses concitoyens à la «culture de la légalité».


« Un acte de foi en un État de droit »
Très attachée à la souveraineté de l’État, Lina Zakhour souhaite donc par cet ouvrage contribuer à «entériner dans l’esprit de tous l’existence d’un État de droit. Et briser l’idée que nul n’applique la loi au Liban...», soutient-elle. De grandes espérances, diront certains esprits cyniques, mais qui n’occultent pas pour autant l’utilité de cet ouvrage. Qui trouvera naturellement sa place dans les bibliothèques de tous les Libanais... francophones.

 


L’auteure animera ce soir, à 18h (salle B du Salon du livre au BIEL), une table ronde autour du thème « Un acte de foi en un État de droit » avec Ziyad Baroud et Alexandre Najjar, puis elle signera son ouvrage au stand de la librairie Antoine à 19h.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants