Rechercher
Rechercher

Chine

Il y a 1 400 ans, Shangguan Wan’er, femme fatale...

Conseillère de la première impératrice, Wu Zetian, sous la dynastie des Tang, elle était aussi reconnue pour sa poésie.

Des archéologues chinois ont découvert la tombe de Shangguan Wan’er, femme politique du VIIe siècle considérée comme l’une des femmes les plus puissantes de l’histoire classique chinoise.  Photo AFP

Des archéologues chinois ont découvert la tombe d’une femme politique du VIIe siècle considérée comme l’une des femmes les plus puissantes de l’histoire classique chinoise, a rapporté hier la radio nationale chinoise.
Shangguan Wan’er, qui a vécu entre 664 et 710 sous la dynastie des Tang, était une proche conseillère de la première impératrice chinoise, Wu Zetian, dont elle avait épousé le fils tout en entretenant une relation avec l’amant de l’impératrice en même temps qu’avec le neveu de celle-ci. La dynastie des Tang était alors minée par une série de coups d’État, d’assassinats et d’intrigues amoureuses. Le mari de Shangguan Wan’er, le prince Li Xian, devient ainsi brièvement empereur, avant d’être assassiné par sa première épouse, qui s’empare du trône. Celle-ci est déposée à son tour par Li Longji, qui fera mettre à mort l’usurpatrice ainsi que Shangguan Wan’er, et gouvernera la Chine durant 43 ans sous le nom de Tang Xuanzong.
La tombe de Shangguan Wan’er a été découverte près de l’aéroport de Xianyang, au nord de la province du Shaanxi (Nord), confirmée par une épitaphe, a indiqué China Radio International sur son site Internet. Des photos des excavations, assez profondes, montrent des voûtes et des chevaux en céramique. « La découverte de la tombe avec l’épitaphe est d’une signification majeure pour l’étude de la dynastie des Tang », a commenté un historien de cette période, Du Wenyu, cité par le quotidien China Daily.
La tombe est toutefois en très mauvais état, suggérant une possible « destruction officielle » organisée « à grande échelle », a indiqué de son côté un chercheur cité par l’agence China News Service, Geng Qinggang. Aucun objet en or ou en argent, ni os complets n’ont été récupérés sur le site, selon lui.
Shangguan Wan’er, qui a donné lieu à une série télévisée chinoise à la fin des années 1990, était également reconnue pour sa poésie.

(Source : AFP)

Des archéologues chinois ont découvert la tombe d’une femme politique du VIIe siècle considérée comme l’une des femmes les plus puissantes de l’histoire classique chinoise, a rapporté hier la radio nationale chinoise.
Shangguan Wan’er, qui a vécu entre 664 et 710 sous la dynastie des Tang, était une proche conseillère de la première impératrice chinoise, Wu Zetian, dont...

commentaires (0)

Commentaires (0)