Liban

Les États-Unis sanctionnent quatre membres du Hezb

Les États-Unis ont annoncé hier avoir placé sur leur liste noire quatre membres du Hezbollah, déjà classé parmi les organisations terroristes par Washington, notamment pour le soutien apporté au régime de Bachar el-Assad en Syrie.
Khalil Harb, Mohammad Kawtharani, Mohammad Mansour et Mohammad Kabalan sont également accusés de soutenir des insurgés islamistes en Irak et de fournir un soutien financier à différentes « factions » au Yémen, et à des « chefs militaires responsables d’actes terroristes » en Égypte, en Jordanie, à Chypre ou en Israël, a détaillé le département du Trésor dans un communiqué.
« Contrairement aux affirmations selon lesquelles le Hezbollah serait une organisation de résistance libanaise, son réseau mondial cherche à étendre son influence néfaste et celle de son principal soutien, l’Iran, à travers le Moyen-Orient et au-delà », a indiqué le ministère. Aux termes de ses sanctions, les avoirs dont ces quatre personnes disposeraient aux États-Unis sont gelés.
« Que ce soit en acheminant des combattants étrangers sur la ligne de front dans la guerre civile en Syrie ou en implantant des agents clandestins en Europe, au Moyen-Orient et ailleurs, le Hezbollah demeure une importante menace terroriste mondiale », a assuré David Cohen, sous-secrétaire au Trésor en charge de la lutte antiterroriste, cité dans le communiqué.

Les États-Unis ont annoncé hier avoir placé sur leur liste noire quatre membres du Hezbollah, déjà classé parmi les organisations terroristes par Washington, notamment pour le soutien apporté au régime de Bachar el-Assad en Syrie.
Khalil Harb, Mohammad Kawtharani, Mohammad Mansour et Mohammad Kabalan sont également accusés de soutenir des insurgés islamistes en Irak et de fournir...

commentaires (0)

Commentaires (0)