Liban

Incursion israélienne ponctuelle en territoire libanais : quatre soldats blessés par l’explosion d’une mine

OLJ
08/08/2013
Quatre soldats israéliens ont été blessés par une explosion lors d’une incursion de 400 mètres à l’intérieur du territoire libanais dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué hier l’armée libanaise dans un communiqué.
« Une patrouille d’infanterie de l’ennemi israélien a pénétré mercredi à 0h24 (heure de Beyrouth) de 400 m à l’intérieur du Liban dans la région de Labbouné. Une explosion s’est produite et des soldats (israéliens) ont été blessés car du sang a été retrouvé sur place », selon l’armée libanaise.
« Une commission militaire a ouvert une enquête en coordination avec la Finul », précise le communiqué. Par ailleurs, l’armée israélienne a entrepris également hier de mettre le feu à un bois situé à la périphérie de la localité de Houla.
En ce qui concerne l’incursion à l’intérieur du territoire libanais, la Finul a publié un communiqué indiquant qu’elle avait ouvert une enquête au sujet des informations faisant état d’une « violation de la résolution 1701 ». Le communiqué de la Finul relève qu’une équipe d’enquêteurs relevant de la force onusienne « est sur place pour inspecter le lieu de l’explosion, sachant que la région en question est formée d’un relief montagneux de même qu’elle est recouverte d’une végétation dense ». Le communiqué indique en outre que la Finul a demandé à l’armée israélienne de l’informer de « tout incident qui se produirait dans la région ».
Quant au ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, il a souligné que l’incursion israélienne constitue « une violation de la résolution 1701 ». Il a indiqué sur ce plan que le Liban présentera une plainte à ce sujet au Conseil de sécurité de l’ONU.
Un porte-parole de l’armée israélienne avait indiqué plus tôt que quatre soldats israéliens avaient été blessés par une explosion dans la nuit dans le secteur de la frontière libanaise, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.
L’unité, qui comprenait plus de 10 soldats, s’est retirée avec les blessés après les explosions, tandis que l’armée israélienne lançait des fusées éclairantes, a affirmé de son côté à l’AFP un officier de la Finul.
Un journaliste de l’AFP qui s’est rendu sur place a constaté que les fils barbelés marquant la ligne bleue avaient été sectionnés et que les explosions s’étaient produites dans un champ de pins distant de plusieurs centaines de mètres à l’intérieur du territoire libanais.
La ligne bleue est celle tracée en 2000 par l’ONU lors du retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, après une occupation de 22 ans.
Un officier libanais sur place a indiqué à l’AFP que « deux engins, dont on ignore la nature, avaient explosé ». La région est totalement minée car elle est un terrain de confrontation entre Israël et le Hezbollah.
Selon le porte-parole de l’armée israélienne, les quatre soldats étaient engagés dans des « activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite ».
Interrogé par l’AFP, le porte-parole n’a pas été en mesure de préciser l’origine de cette explosion ni si elle s’était produite en territoire israélien. Les soldats ont été transportés dans un hôpital, selon lui.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a pour sa part évoqué cet incident lors d’une visite dans le sud d’Israël, en s’abstenant de donner des détails.
« Nos soldats nous défendent et défendent nos frontières, c’est ce qui s’est passé cette nuit et nous continuerons à agir avec responsabilité pour défendre les frontières d’Israël », a affirmé M. Netanyahu.
« Nous continuerons à travailler afin d’assurer la protection de notre pays », a ajouté M. Netanyahu dont les propos ont été diffusés par la radio militaire. M. Netanyahu a par ailleurs affirmé que « c’est l’Iran qui est derrière ce qui se passe à la frontière nord (avec le Liban), à Gaza et au Sinaï ».
Il convient de signaler enfin que la radio publique israélienne a précisé que les quatre soldats blessés hier faisaient partie d’une unité d’élite et qu’après l’explosion, l’armée a déployé d’importants renforts à la frontière.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LOUBNAN

ÉTAINT-ILS APRÈS QUELQUE BERGÈRE ?

M.V.

Mine de rien ...ils n'avaient rien à faire là...

Robert Malek

Ces soldats israéliens n'avaient certes rien à faire là, mais qu'on arrête avec la « violation de la résolution 1701 » ! Les 19 paragraphes de cette résolution subissent quotidiennement des violations de la part de toutes les parties en présence depuis son adoption en 2006.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Sommet de Helsinki : le Liban attend aussi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué