Rechercher
Rechercher

Liban

Fadel Chaker menace de mort le président de la municipalité de Haret-Saïda (vidéo)

L'ex-chanteur Fadel Chaker, un partisan du cheikh salafiste Ahmad el-Assir, a menacé mercredi lors d'un entretien diffusé en direct à la télévision, d'assassiner Samih el-Zeyn le président de la municipalité de Haret-Saïda, au Liban-Sud.

"Je vais te tuer la prochaine fois que je te vois (...)", a affirmé M. Chaker lors d'un entretien en direct avec la chaîne de télévision OTV. "J'ai obtenu une fatwa de mon cheikh (Ahmad el-Assir, ndlr) et je vais te tuer bientôt", a-t-il martelé tout en qualifiant M. el-Zeyn de criminel.

Un homme a été tué et plusieurs autres personnes blessées mardi à Abra, une banlieue de Saïda, à la suite de coups de feu tirés par des partisans du cheikh Ahmad el-Assir, hostile au Hezbollah chiite.
Ahmed el-Assir s'est fait connaître par ses critiques virulentes contre le régime Assad en Syrie et le Hezbollah. Il a affirmé à plusieurs reprises que le parti chiite utilisait des appartements à Abra, pour cacher des armes.

Selon l'ex-chanteur, des hommes du Hezbollah ont attaqué sa villa et ont volé de l'argent et des bijoux d'une valeur d'un million de dollars. "Ces cambrioleurs sont des membres du parti du diable (Hezbollah, ndlr)", a-t-il ajouté, assurant vouloir chasser les partisans du mouvement Amal et du Hezbollah de Saïda. "Je vais me venger", a-t-il encore dit.



Les tensions confessionnelles au Liban sont exacerbées par le conflit en Syrie où le Hezbollah est engagé aux côtés des troupes du président Bachar el-Assad face aux rebelles, en majorité sunnites.

Le Liban prône officiellement une politique de neutralité face au conflit en Syrie, mais celle-ci est mise à mal en raison de la profonde division du pays entre partisans et adversaires du régime de Damas.

Fin avril, deux cheikhs salafistes, dont cheikh Assir, avaient appelé au jihad en Syrie pour défendre les sunnites de la région centrale de Homs, affirmant réagir à l'implication du Hezbollah aux côtés de l'armée syrienne.

L'ex-chanteur Fadel Chaker, un partisan du cheikh salafiste Ahmad el-Assir, a menacé mercredi lors d'un entretien diffusé en direct à la télévision, d'assassiner Samih el-Zeyn le président de la municipalité de Haret-Saïda, au Liban-Sud.

"Je vais te tuer la prochaine fois que je te vois (...)", a affirmé M. Chaker lors d'un entretien en direct avec la chaîne de télévision...