X

Économie

Sehnaoui : Les douanes sont une passoire...

Liban - Téléphonie mobile Afin de lutter contre la contrebande de téléphones portables, le ministère des Télécoms a mis en place une mesure qui entre en vigueur aujourd’hui et qui vise à faire en sorte que tous les téléphones soient enregistrés auprès des autorités.
Rana ANDRAOS | OLJ
01/06/2013
Dans une entrevue accordée à L’Orient-Le Jour, le ministre sortant des Télécoms, Nicolas Sehnaoui, a expliqué le processus qui vise à faire enregistrer le code IMEI de son téléphone portable auprès du ministère des Télécoms. « Tous les téléphones portables sont dotés d’un code IMEI (un numéro de série unique composé de 15 à 17 chiffres qui permet d’identifier un mobile volé et le bloquer). Lorsque les vendeurs de téléphones portables importent une nouvelle cargaison, ils sont désormais obligés d’envoyer au ministère des Télécoms le CD qui comporte tous les IMEI des téléphones mobiles, garantissant ainsi que les taxes douanières ont été payées et que les portables ne font donc pas partie de réseaux de recel et de contrebande », a-t-il souligné. Les portables qui ont été achetés avant le 1er juin 2013 ne sont pas soumis à cette mesure, à condition toutefois que le téléphone ait été utilisé ne serait-ce qu’une seule fois à compter du premier janvier 2011. En d’autres termes, les personnes qui gardent des appareils dans leurs tiroirs depuis plus de deux ans devront, s’ils veulent continuer à les utiliser, y insérer une carte « sim » et procéder à un seul appel (au moins).
Pour les personnes qui ont acheté leurs téléphones portables à l’étranger, il n’y a aucun souci s’ils utilisent une puce étrangère (roaming), indique M. Sehnaoui. Il souligne toutefois que les personnes désirant insérer une carte « sim » libanaise devront passer par les guichets des opérateurs de téléphonie mobile Alfa ou Touch à l’aéroport international de Beyrouth afin d’enregistrer leurs téléphones portables, en d’autres termes de faire en sorte que le réseau de téléphonie mobile au Liban reconnaisse le code IMEI des téléphones. Ils pourront également procéder à l’enregistrement auprès de l’un des 70 agents agréés d’Alfa ou de Touch sur le territoire libanais. Selon le ministre des Télécoms, la procédure ne devrait prendre que quelques minutes tout au plus.
Une campagne de sensibilisation a été lancée depuis plusieurs semaines afin de demander aux citoyens de procéder à un appel dès qu’ils auront acheté un nouveau portable à compter du 1er juin 2013. Si l’appareil n’est pas conforme à la nouvelle loi, c’est-à-dire s’il a été acheté par le vendeur à travers un réseau de contrebande, il sera automatiquement bloqué. Le ministre a également précisé qu’il était essentiel que les citoyens conservent la facture en cas de fraude.
Parallèlement, M. Sehnaoui a également indiqué à L’OLJ que cette mesure avait été discutée et approuvée en Conseil des ministres du temps où le débat autour du financement de la grille des salaires allait bon train. Car mis à part lutter contre la contrebande, cette mesure rapportera au Trésor 80 millions de dollars par an, indique le ministre Sehnaoui.
Rappelant que certains pays comme la Turquie imposent un enregistrement systématique des codes IMEI afin de lutter contre la contrebande des téléphones, Nicolas Sehnaoui tient toutefois à mettre en avant la nécessité de réformer les douanes, qu’il qualifie de « passoire ». « Une fois les douanes réformées, nous pourrons mettre fin à cette mesure » ajoute-t-il en déplorant le fait que 80 % à peu près des appareils en circulation fassent partie d’un réseau de contrebande.

Lutter aussi contre les agents exclusifs
Pour ce qui est de la crainte de certains que cette mesure ne crée des monopoles, M. Sehnaoui a tenu à préciser qu’un accord avec les importateurs sur l’interdiction de la création de monopoles de vendeurs de téléphones mobiles a été approuvé en Conseil des ministres. Autrement dit, avec les lois de l’offre et de la demande sur un marché où il n’y a pas d’obstacles à la diversité des offreurs, le prix des téléphones ne devrait pas augmenter.
En attendant de mettre en place des mesures concrètes de lutte contre la contrebande au niveau national, des douanes à l’aéroport en passant par le port et toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes, le citoyen n’aura qu’à prendre son mal en patience. Se dire qu’au-delà de sa lutte quotidienne pour subir moult hérésies politiques et socio-économiques, il contribue à lutter contre une fraude institutionnalisée dans les plus hauts (mais tellement déchus) niveaux de la sphère, c’est déjà ça de gagné...

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LOUBNAN

C'EST CE QU'ON APPELLE PRENDRE LE DIABLE PAR LES SABOTS ET NON PAR LES CORNES ! AÉROPORT ET PORTS, DES PASSOIRES DE CONTREBANDE... DE TOUT... ET DE TOUS... ET LES DETTES DU PAYS GONFLENT TOUS LES JOURS... ET LES POCHES DE CERTAINS REGONFLENT DE MÊME.. SI LE LIBANAIS DOIT ENREGISTRER TOUT POUR DÉTECTER L'ILLÉGAL... CELA COMMENCE PAR LES CULOTTES MADE IN CHINA... JUSQU'AUX COMBATTANTS MADE IN PERSIA... TOUT Y PASSE PAR PORT ET AÉROPORT !

GEDEON Christian

Non? C'est vrai? ne me dis pas?chou hal essa? et il s'en est rendu compte seulement maintenant,le monsieur?Il vivait où avant? sur Mars?et devine qui "tient" les douanes? non? ne me dis pas? comediante...tragediante...ignorantus,ignoranta,ignorantum....pas Libanum?Ah, Rigoloum...?

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

L’État sourd-muet

Décryptage de Scarlett HADDAD

Trois grands dossiers au menu des rencontres du chef de l’État

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants