X

Liban

Michel Eddé inaugure le Forum des opportunités d’emploi à la NDU

OLJ
30/05/2013
L’ancien ministre Michel Eddé a inauguré hier le Forum des opportunités d’emploi, qui se tient à l’Université Notre-Dame de Louaizé (Zouk Mosbeh), en présence du président de l’université, le père Walid Moussa, et du vice-président de l’université chargé des affaires culturelles et des relations publiques, Suhail Matar.
« Ce rendez-vous annuel manifeste notre constante croyance en la nécessaire coopération entre l’université et la société », a affirmé le père Moussa, précisant que la faculté « affronte trois défis : l’ignorance, l’émigration et le désespoir ».
De son côté, Michel Eddé a estimé que « le Liban détient toujours les fondements et les conditions matérielles et légales qui l’habilitent à regagner sa vitalité. Parmi ces fondements, son système capitaliste libre qui a prouvé son efficacité et grâce auquel les Libanais ont pu surmonter toutes les crises. J’insiste sur ce facteur vital pour le Liban ». Un autre élément à prendre en compte, « le droit à l’éducation, aujourd’hui menacé par le risque d’interruption des investissements, d’autant que les financements étrangers et arabes sont quasi suspendus aujourd’hui ». Les principales raisons de cette stagnation seraient liées, selon lui, à « la politique, prise dans le sens des conflits aigus sur des options radicalement contradictoires ». « Le défaut de sécurité politique au Liban, précisément l’absence d’un exercice politique démocratique normal, paralyse les investissements et sape en même temps les opportunités de travail. Quid alors de l’insécurité politique qui présage de heurts et d’explosions successifs ? »
S’adressant ensuite à « tous les politiques libanais et chefs de partis sans exception (partis confessionnels et partis soi-disant laïcs) », Michel Eddé a déclaré : « Si vous ne prenez pas l’initiative de protéger le Liban contre les éléments qui risquent de l’entraîner dans des conflits infernaux, aucune opportunité de travail ne sera donnée à nos jeunes. » « Cessons de dénaturer ce message démocratique exemplaire de coexistence qu’est le Liban et son régime parlementaire respectueux de la diversité », a-t-il conclu, avant de révéler sa donation d’une somme de 100 000 dollars à l’Université Notre-Dame, « une somme destinée aux étudiants qui en ont besoin ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Sommet de Helsinki : le Liban attend aussi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué