Rechercher
Rechercher

Liban - Social

Vers un printemps syndical ?

Pancarte brandie par des manifestants en février dernier pour réclamer l’approbation de la grille des salaires.

« Le Comité de coordination syndical (CCS) mène une bataille pour une hausse des salaires des fonctionnaires, l’Union des syndicats des employés de banque mène une bataille pour défendre la dernière convention collective réelle dans ce pays, les employés de Spinneys se battent pour défendre leur droit syndical, les journaliers d’Électricité du Liban (EDL) et les contractuels de l’Éducation bataillent pour une protection et une continuité dans l’emploi. » C’est à l’occasion de la célébration du 1er mai que le président du CCS, Hanna Gharib, a interpellé tous les mouvements syndicaux du pays, les appelant à dépasser leurs divisions et à donner à leur cause un souffle nouveau. L’événement, organisé par les employés de banque, a réuni une délégation du CCS, l’ancien ministre du Travail, Charbel Nahas, ainsi que des représentants syndicaux de tous les secteurs.
« 50 % des Libanais vivent dans la pauvreté, 50 % des familles ne bénéficient pas de couverture maladie, 75 % des Libanais n’ont pas de retraite assurée, 50 % des employés ne sont pas cadrés et sont payés au salaire minimum, sans indemnités familiales ou de transport », a affirmé M. Gharib.
De son côté, Charbel Nahas a insisté sur l’importance des « mouvements syndicaux, associatifs, culturels et civils que l’État a pour obligation de protéger pour conserver la cohésion sociale dont a besoin toute société ».
Le président de l’Union des syndicats des employés de banque, Georges Hajj, a, quant à lui, appelé le Parlement à approuver rapidement la nouvelle grille des salaires avant la fin de son mandat et le nouveau gouvernement à modifier la structure de l’indice de cherté de vie, « pour qu’il s’adapte réellement aux nécessités de la société ».

« Le Comité de coordination syndical (CCS) mène une bataille pour une hausse des salaires des fonctionnaires, l’Union des syndicats des employés de banque mène une bataille pour défendre la dernière convention collective réelle dans ce pays, les employés de Spinneys se battent pour défendre leur droit syndical, les journaliers d’Électricité du Liban (EDL) et les contractuels de...

commentaires (0)

Commentaires (0)