X

Moyen Orient et Monde

Pour un scandale alimentaire mondial...

Le billet
22/02/2013
Pour obtenir un beau scandale alimentaire d’ampleur mondiale :

– Prenez un plat dont les racines plongent dans l’antiquité : la lasagne. Optez pour son évolution bourgeoise italienne : les lasagnes à la bolognaise, celles du déjeuner familial et dominical, riches, lourdes, savoureuses, qui tachent et appellent la sieste.
Celles dont les ingrédients de base sont gravés dans le marbre par la délégation bolonaise de l’Accademia Italiana della Cucina : des oignons, des carottes et du céleri pour relever le goût, de la sauce tomate bien sûr, du vin rouge parce qu’on aurait tort de se priver, du lait, de la crème pour l’onctuosité, de la mie de pain pour donner du corps au ragoût, de la pancetta et du bœuf. Le tout devant mijoter le temps que grand-père explique pourquoi les charolaises aux longs cils blonds sont plus gouteuses que les hollandaises en noir et blanc, que De Gaulle était un grand stratège mais un piètre danseur de bossa nova, qu’il ne faut rien jeter car tout peut être recyclé, que globalement, à l’instar de grand-mère, tout était bien mieux avant.
Les lasagnes que les hétérodoxes, des mécréants ne vivant plus dans la peur de la mamma, ont pu agrémenter de poulet, de lapin voire de foie d’oie.

– Prenez un propriétaire de cheval éreinté par la crise en Europe, ne pouvant plus nourrir son canasson, et s’en débarrassant contre quelques billets qui couvriront l’essence entre l’écurie et l’abattoir. Vous pouvez également prendre un propriétaire de voiture à cheval roumain, plombé par la décision d’un législateur bucarestois d’interdire la circulation de son type carriole sur toutes les nationales du pays.
– Prenez un abattoir irlandais, un intermédiaire néerlandais, un sous-traitant chypriote, une usine luxembourgeoise. Mélangez vigoureusement afin d’obtenir un ensemble lisse et parfaitement homogène.

– Prenez un éleveur industriel expert en cocktails à bases d’antibiotiques, d’hormones et d’antiparasites.

– Prenez ensuite un secteur agroalimentaire avide de préserver ses marges dans un contexte de crise et de spéculation sur les matières premières. Choisissez-le peu regardant au niveau de la pratique. Le genre qui tripe sur le minerai de viande, snife la colle à steak hâché, gonfle ses poulets par injection d’un dérivé de peau de porc, mélange, sans état d’âme, bas morceaux, os, graisse, lots avariés, plèvre, cartilage et collagène.

– Prenez des services de contrôle sanitaire débordés, sous-équipés, mal régulés, éventuellement corrompus.

– Enfin, prenez un consommateur ne tiquant pas devant le kilo de lasagnes pur bœuf à trois euros ou les 450 grammes de spaghetti à la sauce 100 % bœuf à 1,20 euro.

– Mélangez le tout.

– Ajoutez une bonne dose de cupidité et un soupçon de pauvreté pour que l’ensemble s’agglomère bien.

C’est prêt ! À servir surgelé au monde entier.


Note : Vous pouvez également revisiter la recette du scandale alimentaire mondial, en y ajoutant un commissaire européen autorisant les farines animales.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

ça vient ! c'est en chemin ! Déjà, certains internautes ont dû recevoir des offres d'investissements sur les récoltes de denrées en Australie, au Brésil, en Nouvelle Zélande et ailleurs, à DE HAUTS TAUX DE PROFIT INTERESSANTS ET FIXÉS D'AVANCE... Les denrées alimentaires de toutes sortes sont propulsées dans les PANIERS DE LA FINANCE SPECULATIVE ! LES DRACULAS DE LA FINANCE MONDIALE Y ONT MIS LA MAIN DEJA ! LA FAMINE EN VUE... Les riches plus riches... et les pauvres plus appauvris...

M.V.

Si du mondial ...nous passions au local ...? car nous sommes trés anxieux sur notre avenir alimentaire, vu que les commerçants proposent des denrées douteuses tant, sur la qualité ,les dates de peremtpion ou date limite de consommation ..(.mais pas celles imprimées au Liban...!), que sur l'origine ... ! allez faites un effort ...! Faites un grand reportage sur les abattoirs au Liban ! et leurs contrôles sanitaires ...! puis , pour faire simple ..., du Nord au Sud et d'Est en Ouest , acheter sous contrôle d'huissiers des viandes diverses et 10 plats préparés dans 50 points de ventes ...mettez le tout sous vide et expédiez les échantillions ainsi prélevés, par les premiers avions à des laboratoires d'analyses alimentaires européens certifiés ... En finalité... publiez les rapports et résultats des labos....! Nous attendons avec impatience votre publication...!

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants