Moyen Orient et Monde

Après Sandy, une « ratpocalypse » à New York ?

Etats-unis
OLJ
02/11/2012
Si on en croit une légende urbaine tenace, il y aurait à New York autant de rats que d’habitants, soit près de huit millions : après Sandy, vont-ils sortir en masse des tunnels et du métro inondés ou périr noyés ? Certains New-Yorkais évoquent une « ratpocalypse » : la vision dantesque de millions de rongeurs surgissant de leurs trous pour prendre possession de la ville. D’autres imaginent avec un mélange de délice et de répulsion les mêmes hôtes indésirables noyés par les crues qui ont inondé le sud de Manhattan, flottant le ventre en l’air sur l’eau saumâtre. En fait, personne ne sait précisément combien de rats New York abrite dans ses entrailles. Et pour Rick Ostfeld, spécialiste des pathologies liées à l’environnement à l’Institut Cary pour l’étude de l’écosystème, il est tout aussi vain d’essayer de prédire l’effet de l’ouragan sur cette population. Robert Corrigan, un spécialiste des rats, rappelle que dans des circonstances similaires, comme après l’ouragan Katrina, « on n’a pas constaté de flambées épidémiques ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.