Diaspora

Les rassemblements sociaux, une habitude qui se maintient

OLJ
06/08/2012
Dès son installation en Caroline du Nord à partir de 1890, la communauté libanaise a organisé des rassemblements sociaux sous forme de pique-niques familiaux ou de réunions rassemblant des milliers de participants. Le plus grand de ces rassemblements était appelé «mahrajan» ou «festival» (voir l’affiche datant de 1937).
Ces fêtes s’étalaient sur une journée. C’était une occasion pour les familles dispersées sur le territoire américain de se rassembler et de préserver leur patrimoine. Cette tradition se poursuit aujourd’hui sous le nom de «haflé» («fête» en arabe). De plus, un festival libanais se tient chaque année durant le mois d’avril à Raleigh, capitale de la Caroline du Nord.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.