Dernières Infos

La Syrie a besoin en urgence de 500 millions de dollars, selon l'OCI

Crise
OLJ/Agences
31/07/2012

La crise humanitaire en Syrie a pris une telle ampleur qu'il faudrait débloquer au moins un demi-milliard de dollars (400 millions d'euros) pour répondre aux besoins de la population, a estimé mardi l'Organisation de la Coopération islamique (OCI).

"Nous appelons à augmenter les efforts humanitaires et la coopération entre les organisations internationales et régionales pour apporter une aide d'urgence au peuple syrien, en Syrie et dans les pays voisins", a déclaré Ekmeleddin Ihsanoglu, qui dirige cette organisation forte de 57 membres.

"Le montant de l'aide nécessaire pour la Syrie est de 500 millions de dollars", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse au siège de l'OCI.

Le Haut-Commissariat de l'Onu aux Réfugiés (HCR) avait doublé le mois dernier ses prévisions de réfugiés fuyant la Syrie pour 2012, estimant qu'ils seraient 185.000. Il avait réévalué à 193 millions de dollars (156 millions d'euros) le montant de l'aide nécessaire, soit deux fois plus que ce qui était prévu au départ.

L'OCI, dont la Syrie est membre, a pour but de préserver les intérêts des musulmans à travers le monde et a récolté des fonds par le passé pour aider ses pays membres.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Rencontre de Scarlett HADDAD

Zasypkine : Il faut donner une chance au nouveau gouvernement

Commentaire de Anthony SAMRANI

La paix sans les Palestiniens

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants