X

À La Une

Libanais et Turcs, les plus démocrates de la région

Sondage 93% des Libanais pensent que les femmes doivent avoir les mêmes droits que les hommes.
OLJ/Agences
11/07/2012

La démocratie reste populaire dans six pays à majorité musulmane plus d'un an après le début du Printemps arabe, mais dans certains pays, de fortes majorités se prononcent en faveur de lois fondées sur le Coran, selon un sondage publié mardi aux Etats-Unis.

 

D'après l'enquête réalisée au printemps par l'institut de recherche Pew, les deux premiers pays de la région à avoir renversé un dictateur, la Tunisie et l’Égypte, restent attachés à la démocratie: 67% des Égyptiens et 63% des Tunisiens jugent ce système politique "préférable".

 

Dans la région, Libanais (84%) et Turcs (71%) paraissent encore plus démocrates, alors que Jordaniens (61%) et Pakistanais (42%) sont moins enthousiastes.

 

Les Tunisiens sont 45% à estimer que leur pays va mieux sans l'ancien président Ben Ali, mais 42% sont d'un avis contraire. L'optimisme l'emporte cependant : 75% des sondés estiment que l'économie tunisienne va aller en s'améliorant.

 

Hormis au Liban, qui compte une importante minorité chrétienne, les personnes interrogées pensent majoritairement que l'islam joue un rôle important dans la politique de leur pays et que c'est une bonne chose. Mais les points de vue diffèrent d'un pays à l'autre sur l'influence que la religion doit avoir sur la législation.

 

Au Pakistan, 82% des sondés pensent que les lois devraient "strictement suivre le Coran", mais ce pourcentage tombe à 72% en Jordanie, 60% en Égypte, 23% en Tunisie et à 17% en Turquie comme au Liban.

 

Sur la place des femmes dans la société, de fortes majorités pensent que ces dernières doivent avoir les mêmes droits que les hommes. Mais si les Libanais sont 93% à le penser, la proportion tombe à 74% en Tunisie et à 58% en Égypte. A noter que si les Tunisiennes se prononcent à 84% pour l'égalité des droits, ce chiffre n'est que de 65% pour les Tunisiens.

 

Les extrémistes sont largement rejetés dans tout les pays, même si el-Qaëda s'attire 19% d'opinions favorables en Égypte, 16% en Tunisie et 13% au Pakistan.

 

Enquêtes réalisées en mars/avril auprès d'un millier de personnes par pays, avec une marge d'erreur comprise entre plus ou moins 3,9 à 5,2 points selon les pays.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Dans les deux cas...je RIS...

Sabbagha Antoine

Suivre le Coran et avec touts ces printemps arabes comme dans les bons temps du prophète ,privera la femme de ses droits et son statut de femme libre . Seul le Liban préservera ses droits et la Turquie si elle restera toujours pays laïc .



Antoine Sabbagha

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants