X

À La Une

Chalghoumi, l'imam qui prône le rapprochement entre juifs et musulmans

L'homme de la semaine

L'imam affirme qu'aujourd'hui, "le peuple syrien paie le prix des opérations du Hezbollah et d'el-Qaëda en Syrie". 

OLJ/Agences
06/06/2012

D'origine tunisienne, l’imam de la mosquée de Drancy, près de Paris, Hassen Chalghoumi est l’une des personnalités religieuses les plus controversées en France.

Au coeur des polémiques suscitée par le religieux, entre autres, ses prises de positions en faveur de la communauté juive.

 

En visite en Israël mardi 5 juin, l'imam a ainsi affirmé vouloir contribuer à changer l'image de ce pays parmi les musulmans de France.

 

"Je suis venu préparer un voyage de dizaines d’imams français en Israël afin que les musulmans de France apprennent à mieux connaître ce pays", a déclaré à l'AFP M. Chalghoumi, invité d'un forum à Tel-Aviv sur la "démocratie et la religion". Organisé par l'ambassade de France, ce forum réunit des intellectuels et des hommes de religion français et israéliens.

 

"La diabolisation de l'image d'Israël en France est insupportable", a ajouté l'imam, précisant qu'il comptait "redoubler d'efforts pour changer cette image auprès des musulmans de France".

 

Interrogé sur le sobriquet "d'imam des juifs" dont l'affublent ses détracteurs, il a assumé sa proximité avec la communauté juive de France, déclarant : "C'est un honneur".

 

"J’ai apporté mon soutien au peuple palestinien, mais il ne faut pas mélanger cette souffrance avec la haine antisémite", a souligné M. Chalghoumi, qui a rencontré le grand rabbin ashkénaze d’Israël Yona Metzger, le maire israélien de Jérusalem Nir Barkat, mais aussi le ministre palestinien des Affaires religieuses Mahmoud al-Habbache.

 

"Je veux inviter des Palestiniens à venir en France et à y rencontrer des Juifs afin qu’ils apprennent à mieux les connaître", a-t-il poursuivi.

 

Selon le site d’informations égyptien al-Wafed, Hassen Chalgoumi aurait même invité un dignitaire religieux juif israélien à se rendre en France et à prononcer un discours dans la mosquée de Paris.

 

Lors de sa visite, l'imam a accordé une interview au Haaretz dans laquelle il donne son point de vue sur les révoltes qui agitent le monde arabe.

 

"Je soutiens la révolution en Tunisie, mais malheureusement pour le moment, les mosquées sont prises en otage par des extrémistes", estime Hassen Chalghoumi

Sur l'Egypte, il lance une mise en garde : "Lorsque les Frères musulmans vont prendre le pouvoir en Egypte, vous n'aurez plus d'avenir en tant qu'Israéliens".

 

Sur la crise syrienne, l'imam affirme que "le peuple syrien paie le prix des opérations du Hezbollah et d'el-Qaëda en Syrie". Selon lui, "les problèmes" en Syrie ont commencé lorsque Damas s'est rapproché de Téhéran. 

 

Le quotidien "Times of Israel" fait, pour sa part, l'éloge de l'imam qui "prône la paix et le dialogue interconfessionnel". Le journal évoque surtout la visite de Chalghoumi au mémorial de Yad Vashem pour les victimes juives de l'holocauste.  

 

Ce déplacement en Israël n'est toutefois pas du goût de tout le monde. Selon le site palestine-solidarité.org, "des citoyens ont lancé une pétition réclamant sa démission".

 

En février 2010, l'imam de Drancy avait fait sa percée médiatique après avoir prétendu être menacé par un "commando d'intégristes-barbus-antisémites-et-sanguinaires". Très controversé, il se déplace discrètement avec des gardes de corps, selon al-Wafed et s’est dit favorable, à plusieurs reprises, à l’interdiction du port de la burqa en France.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué