X

À La Une

Une petite héroïne au pays du cancer

Vient de paraître
OLJ
28/11/2011
C’est avec des mots simples, justes, touchants mais empreints d’entrain et d’espoir que Samar Mahfouz Barraj aborde un sujet pour le moins délicat: le cancer des enfants. Illustré par Sinan Hallak, l’ouvrage 3endama Maredat Sadikati (Lorsque mon amie est tombée malade), parle en effet de cette maladie qui reste taboue dans nos sociétés, d’autant plus lorsqu’elle touche nos chères petites têtes brunes. Que dire à un enfant qui souffre de cancer ? Comment l’aider à surmonter la peur, la fatigue des traitements? Comment relever son moral? Comment expliquer la maladie à ses amis? À travers un texte sensible, des illustrations rassurantes et colorées, une petite fille raconte l’histoire de sa meilleure amie, atteinte d’un cancer. Dédié à «tout enfant qui combat la maladie avec courage, à tout enfant qui pense à demain avec le sourire», cet ouvrage suit la fille et décrit son courage et son optimisme, ce petit bout de chou qui porte un bandana multicolore pour couvrir sa tête dégarnie.
En relatant les différentes étapes de la maladie et de sa guérison, ce livre-album se présente comme un récit porteur d’espoir. À l’occasion du Salon international du livre arabe, au BIEL, l’auteur signera l’ouvrage le samedi 10 décembre entre 17h et 19h au stand Yuki Press.
À signaler également que des activités autour du livre seront organisées les 12, 13, et 14 décembre de 10h à 12h, dans la salle des conférences du BIEL, en collaboration avec l’association Iqra’ pour la promotion de la lecture chez les jeunes au Liban.
Yuki Press animera également des ateliers de pédagogie interactive pour les élèves d’écoles élémentaires. Se référant à des situations particulières évoquées dans l’ouvrage, ces activités auront pour but d’encourager l’enfant à exprimer ses émotions à travers l’expression artistique et théâtrale (avec jeux de rôle) ainsi que par le biais de l’écriture. Cette maison d’édition s’engage, depuis sa fondation en 2004, à faciliter l’apprentissage de la langue arabe, en les amenant à «jouer avec sa grammaire complexe et son vocabulaire si riche». Ses publications illustrent cette optique. Elles se déclinent sous forme de produits ludiques et de jeux éducatifs en complément des livres: des flash-cards, des casse-tête et des albums à colorier... Dans son catalogue également, une série de livres pour enfants ayant pour sujets l’histoire et la culture arabes ainsi qu’une autre «Afaal la Afaal», concernant une nouvelle approche de l’éduction sociale et civique de l’enfant. Le présent ouvrage s’inscrit, lui, dans le cadre d’une série «médicale» qui explore de récents défis se présentant aux enfants comme la dyslexie, le TDA/H (trouble du déficit de l’attention, hyperactivité). Belles initiatives...

M.G.H.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué