Moyen Orient et Monde

La seconde flottille déterminée à forcer le blocus israélien

Gaza
OLJ
31/05/2011
Les organisateurs d'une flottille d'aide humanitaire internationale ont réaffirmé hier à Istanbul leur détermination à forcer d'ici à la fin juin le blocus israélien sur Gaza. Quinze navires en provenance de différents ports de la Méditerranée appareilleront « dans 20 jours », soit aux alentours du 20 juin, pour Gaza, a indiqué Vangelis Pisias, coordinateur de la flottille, qui s'exprimait à bord du Mavi Marmara, navire amiral d'une première flottille pour Gaza prise d'assaut le 31 mai 2010 par des commandos israéliens. Neuf Turcs avaient péri à bord du Mavi Marmara durant l'assaut, qui avait suscité la réprobation internationale et a créé une grave crise dans les relations turco-israéliennes. Une manifestation devait avoir lieu dans la soirée sur la place de Taksim, la principale esplanade d'Istanbul, pour commémorer l'anniversaire de l'assaut. M. Pisias a également rejeté la proposition des autorités israéliennes de transférer les cargaisons humanitaires à Gaza après avoir vérifié qu'elles ne dissimulent pas d'armements.
Les bateaux de la deuxième flottille, venant du Canada, d'Espagne, des États-Unis, de France, de Grèce, d'Irlande, d'Italie et de Turquie, se retrouveront dans les eaux internationales au sud de Chypre, a précisé Hüseyin Oruç, de l'organisation caritative islamiste turque IHH, partenaire de la flottille.
Outre quelque 1 500 militants d'une centaine de pays, ils transporteront des denrées humanitaires, des matériaux de construction - dont 600 à 700 tonnes de ciment -, des fournitures scolaires, des équipements médicaux, des médicaments et des jouets, a ajouté M. Oruç.
Interrogé sur la réaction des militants en cas de nouvel assaut israélien, M. Oruç a répondu qu'« ils n'attaqueront pas. Nous ne pensons pas qu'ils commettront une nouvelle fois cette même erreur (...) Les navires de la flottille sont des navires de paix. Les activistes vont naviguer paisiblement ». Le musicien israélo-suédois Dror Feiler, représentant de la branche suédoise de la flottille, a également exclu le recours à la violence.
La détermination de la flottille ne faiblit pas en dépit de la réouverture de la frontière entre l'Égypte et la bande de Gaza samedi à titre permanent. C'est la première fois depuis quatre ans que l'Égypte autorise la libre circulation des personnes. La réouverture du point de passage de Rafah, le seul de l'enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlé par Israël, a été critiquée par l'État hébreu.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants