X

Restos, cafés

D.T.

Garçon ! La note s’il vous plaît Micheline Zok teste chaque semaine pour vous un restaurant ou café choisis au hasard, au gré des humeurs. Elle vous donne son avis sans complaisance ni compromis en relatant une expérience vécue qui pourrait être la vôtre. Pour que, enfin, le consommateur libanais ait voix au chapitre. Notes de 0 à 5.
15/01/2011

Le D.T. est situé au rez-de-chaussée de l'immeuble al-Borj (an-Nahar) au centre-ville de Beyrouth. Les initiales D et T sont celles de « Downtown » (centre-ville en anglais) ou est situé le restaurant mais aussi les initiales du restaurant « Downtown » de Kaslik qui appartient au même groupe comme l'explique la carte de visite du restaurant.
Notre expérience commence mal avec le valet parking qui ne prend même pas la peine d'aller demander s'il y a de la place à l'intérieur. Il propose que nous descendions de la voiture pour nous en assurer nous-mêmes.
L'accueil au restaurant est plus aimable. Un directeur très poli, mais un peu « maitre-d'hôtel-à-la-libanaise », nous installe à une table qui donne, à travers une vitre, sur la rangée d'oliviers de la terrasse-jardin.
Le restaurant est très lumineux du fait des baies vitrées. Les serveurs sont un peu agités et deux d'entre eux se disputent devant nous. Le mot d'ordre semble être l'efficacité et la rapidité, à moins que ce ne soit de l'hyperactivité. lls tiennent des « écrans-carnets de commande digitaux » en main et envoient leurs ordres en cuisine. Pas de temps à perdre.
Le restaurant grouille de monde. Les clients sont visiblement des habitués qui se connaissent et se saluent bruyamment de table en table ou autour du bar à salades, point de repère et élément principal du restaurant.
La carte propose un savant mélange de plats de différentes origines. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs, et il n'est pas rare de trouver sur la même table des sushis, des pâtes ou des viandes, des huîtres, des pizzas ou des moules. Sans oublier la saucisse de Francfort à recommander. Les huîtres sont facturées à la pièce ainsi que les sushis. Le supplément de gingembre est aussi facturé.
Le directeur semble plus occupé à papoter avec des clientes attablées plutôt que de gérer ses troupes qui s'épuisent pendant que les tables vides se remplissent de nouveaux clients.
Notre serveur débarque avec nos plats, mais il est un peu perdu. Il ne sait plus qui a commandé quoi. La technologie a ses limites et son carnet de commande digital ne l'aidera pas cette fois.
Beaucoup d'erreurs de service dans cette agitation générale. Le serveur oublie nos ramequins de soya pour le sushi, il pose à table des plats que nous n'avons pas commandés et d'autres n'arrivent jamais ou très en retard.
La qualité des produits est très correcte. Les sushis sont bons, le poisson grillé aussi. Le « cœur de filet de bœuf grillé premier choix » est excellent, mais les légumes grillés sont peu cuits et trop secs. Les desserts sont lents a arriver, l'option « plateau du pâtissier » est a recommander.
L'addition arrive au milieu de l'agitation générale et sur notre table à moitié débarrassée. Le rapport qualité/prix est très bon.
Nous avons hâte de sortir prendre l'air et profiter du silence, rare au D.T. Pas de chance. Les voituriers discutent juste devant la porte d'entrée du restaurant, et le directeur, décidément très bavard, est sorti continuer sa conversation, un peu familière, avec un des serveurs. Pendant ce temps, d'autres clients
continuent d'arriver.
E-mail :
michelinezok@hotmail.com

 

Adresse        Immeuble al-Borj, centre-ville
Capacité       200 personnes
Prix moyen    70 000 LL

Qualité de la nourriture    ***
Rapport qualité/prix    ****
Ambiance    **

À la une

Retour à la page "Restos, cafés"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

La conviction plutôt que la force

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.