Rechercher
Rechercher

Actualités - CHRONOLOGIE

Un pirate de l’air libanais, évadé de Suisse, arrêté au Maroc

Le pirate de l’air libanais Mohammed Hussein Hariri, qui avait tué un passager français lors d’un détournement d’avion en 1987, a été arrêté lundi au Maroc, plus de trois mois après son évasion d’une prison suisse, a déclaré mercredi le ministère suisse de la Justice. Hariri, 36 ans, condamné à la prison à vie en 1989, n’avait pas regagné sa cellule de la prison de la plaine de l’Orbe, près de Bochuz dans l’ouest de la Suisse, après un congé le 8 septembre dernier. Il a été interpellé par la police marocaine avec l’aide des enquêteurs suisses. La confédération helvétique a demandé son extradition. L’office fédéral de la Justice n’a pas précisé où Hariri a été arrêté mais il a indiqué qu’une enquête avait été ouverte contre un complice présumé de son évasion. Le 23 juillet 1987, Hussein Hariri avait détourné un DC-10 d’Air Afrique qui se rendait de Brazzaville à Paris avec escale à Rome. Alors âgé de 21 ans, il avait retenu en otages 148 passagers et membres d’équipage et réclamait de se rendre à Beyrouth, après avoir accepté une escale de ravitaillement à l’aéroport de Genève-Cointrin. Armé et ceinturé d’explosifs, il avait exécuté un passager français âgé de 28 ans à l’aide d’un pistolet automatique après lui avoir passé une couverture sur le visage, en représailles d’un retard dans le ravitaillement de l’avion. Hussein Hariri demandait la libération de prisonniers tunisiens et libanais en France, en Allemagne et en Israël. Il réclamait en particulier la libération d’un autre pirate de l’air, Mohammed Ali Hamadi, emprisonné en Allemagne après le meurtre d’un marin américain durant le détournement d’un avion de la Trans World Airlines en 1985. Les forces de sécurité suisses avaient finalement donné l’assaut et Hariri avait gravement blessé un membre d’équipage au moment de son arrestation. Condamné à perpétuité, il devait bénéficier d’une mise en liberté conditionnelle en 2004, malgré une tentative d’évasion en 1990 et le rejet, en 1999, à une forte majorité par le Parlement suisse d’un appel à la clémence. Récemment, les autorités pénitentiaires lui avaient accordé des congés durant certains week-ends en raison de son comportement modèle. C’est lors de ce quatrième congé qu’il a pris la fuite.

Le pirate de l’air libanais Mohammed Hussein Hariri, qui avait tué un passager français lors d’un détournement d’avion en 1987, a été arrêté lundi au Maroc, plus de trois mois après son évasion d’une prison suisse, a déclaré mercredi le ministère suisse de la Justice. Hariri, 36 ans, condamné à la prison à vie en 1989, n’avait pas regagné sa cellule de la prison de la...