Rechercher
Rechercher

Actualités - CHRONOLOGIE

La Cicciolina espionne ... (photo)

L’ancienne porno star italienne d’origine hongroise et ex-député du Parlement italien Ilona Staller, dite la Cicciolina, a admis s’être livrée à des activités d’espionnage pour les services secrets communistes hongrois dans les années 1970. La porno star a exercé ses activités d’espionnage au moins pendant deux ou trois ans au profit de la Hongrie alors qu’elle travaillait comme serveuse dans un hôtel international à Budapest à l’âge de 19 ans, a-t-elle révélé à une télévision hongroise, Klub Channel. «Deux Hongrois bien habillés, la trentaine, m’ont approchée un beau jour me demandant si je voulais gagner davantage d’argent. Lorsque je leur ai dit oui ils m’ont indiqué ce que je devais faire», a déclaré Mme Staller à la télévision. «Ma tâche était de me lier d’amitié avec des hommes étrangers, de découvrir combien de temps ils restaient en Hongrie, ce qu’ils faisaient dans le pays et quand ils repartaient», a-t-elle dit. Ilona Staller a raconté qu’elle avait toujours dans son sac un petit magnétophone pour enregistrer les conversations avec ses visiteurs. Elle signalait à son officier de liaison au service de contre-espionnage les hommes dont elle pensait qu’ils pourraient être intéressants pour les services secrets, a-t-elle raconté. «J’ai touché entre 20 000 et 30 000 forints par cas», a-t-elle expliqué. Une somme considérable dans un pays où la moyenne des salaires mensuels atteignait à l’époque environ 6 000 forints (23,6 euros, 24,5 dollars). Ilona Staller a quitté illégalement la Hongrie à la fin des années 1970 et est devenue célèbre en Italie en tant que porno star avant de se faire élire député dans ce pays.

L’ancienne porno star italienne d’origine hongroise et ex-député du Parlement italien Ilona Staller, dite la Cicciolina, a admis s’être livrée à des activités d’espionnage pour les services secrets communistes hongrois dans les années 1970. La porno star a exercé ses activités d’espionnage au moins pendant deux ou trois ans au profit de la Hongrie alors qu’elle travaillait...