Rechercher
Rechercher

Le ministre israélien des Affaires étrangères Israel Katz à Budapest, le 17 juin 2024. Photo d'archives Attila KISBENEDEK / AFP

Direct Moyen-Orient

"Les menaces de Nasrallah à Chypre ne sont que le début", affirme le chef de la diplomatie israélienne : jour 259 de la guerre de Gaza

Ce qu’il faut retenir

« Il n'y a pas de solution militaire » dans les affrontements opposant Israël au Hezbollah à la frontière sud du Liban, affirme Guterres.

« Il est crucial que toutes les parties cessent les tirs », lance la coordinatrice spéciale de l'ONU pour le Liban.

À Rafah, les combats se poursuivent, tout comme les bombardements israéliens.


20:59 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël.


Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

20:51 heure de Beyrouth

Les derniers développements au Liban-Sud :


– L'aviation israélienne a attaqué les villages de Taybé et Talloussa, dans le caza de Marjeyoun, selon une source sécuritaire citée par notre correspondant.


– L'attaque menée par Israël sur Meis el-Jabal, village du même caza, a ciblé un immeuble de deux étages dans le quartier Kandouli. L'immeuble a été totalement détruit, et des incendies ont éclaté à proximité de la frappe. Des équipes de secouristes d'al-Rissala sont en train de les éteindre. Aucun blessé ou victime n'ont été signalés pour le moment.

20:02 heure de Beyrouth

Photo envoyée par al-Rissala à notre correspondant

La Défense civile des Scouts d'al-Rissala (affiliée au mouvement Amal) indique à notre correspondant avoir contribué à éteindre des feux après des frappes israéliennes au phosphore blanc à Alma el-Chaab, Dhaïra et Naqoura (caza de Tyr).

20:01 heure de Beyrouth

L'aviation israélienne a mené une attaque dans le quartier Kandouli de Meis el-Jabal (caza de Marjeyoun), rapportent des habitants à notre correspondant au Liban-Sud.

19:30 heure de Beyrouth

🔴 "Israël ne peut pas permettre au Hezbollah de continuer à attaquer son territoire et ses citoyens, et nous prendrons bientôt les décisions nécessaires", a déclaré Israel Katz, le ministre israélien des Affaires étrangères sur son compte X. Il a par ailleurs appelé la communauté internationale à "soutenir inconditionnellement Israël contre l’axe du mal mené par l’Iran et contre l’Islam extrémiste". "Notre guerre est la vôtre aussi. Les menaces adressées par Nasrallah à Chypre ne sont que le début", a-t-il ajouté.

19:20 heure de Beyrouth

Photo envoyée par des habitants à notre correspondant

L'aviation israélienne a mené deux attaques consécutives sur la localité de Khiam (caza de Marjeyoun) au Liban-Sud, rapporte une source sécuritaire à notre correspondant.

18:56 heure de Beyrouth

Capture d'écran UN Web TV

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a affirmé qu'"il n'y a pas de solution militaire" dans les affrontements opposant Israël au Hezbollah à la frontière sud du Liban, appelant les parties du conflit à "s'engager (...) dans les voies diplomatiques et politiques qui s'offrent à elles". Des propos tenus au cours d'une conférence de presse tenue au siège de l'ONU, à New York.


Le patron de l'ONU a également alerté sur un possible "geste irréfléchi" et une "erreur de calcul" des deux parties qui pourrait selon lui "déclencher une catastrophe qui dépasserait largement les frontières et l'imagination" dans la région.


▶️ Retrouvez ici les principaux propos de M. Guterres.

18:07 heure de Beyrouth

🔴 La mission permanente de l’Iran à l’ONU a mis en garde Israël contre une guerre aux conséquences dévastatrices au Liban et en Palestine, dans une publication sur X. "Toute décision imprudente du régime israélien d'occupation pour se sauver pourrait plonger la région dans une nouvelle guerre, dont la conséquence serait la destruction de l'infrastructure du Liban ainsi que celle des territoires occupés en 1948", a écrit la représentation iranienne. "Il ne fait aucun doute que cette guerre aura un perdant ultime, à savoir le régime sioniste. Le mouvement de résistance libanais, le Hezbollah, a la capacité de se défendre et de défendre le Liban", a-t-elle ajouté.

17:15 heure de Beyrouth

Le ministre libanais sortant des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib a réitéré "la position constante du Liban d'exiger l'application totale de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU" ainsi que "la nécessité d'adopter une nouvelle approche plus efficace sur le dossier des déplacés syriens au Liban", rapporte l'Agence nationale d'information (ANI, officielle).


Des propos tenus lors d'un entretien que M. Bou Habib a eu avec l'ambassadeur de France au Liban Hervé Magro et la coordinatrice spéciale de l'ONU pour le Liban, Jeanine Hennis-Plasschaert.

16:55 heure de Beyrouth

Un enfant palestinien tient son ours en peluche dans les décombres après un bombardement israélien à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 juin 2024. Photo Eyad BABA / AFP


16:52 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a revendiqué une attaque menée par drone suicide sur "une base d'artillerie israélienne" à Za'oura, dans le nord d'Israël, affirmant avoir "touché sa cible avec précision".

16:41 heure de Beyrouth

Les forces israéliennes "ont abattu deux hommes armés palestiniens lors d'un échange de tirs" au cours d'un raid d'arrestation en Cisjordanie occupée, a déclaré la police israélienne citée par Reuters.


Ces deux hommes appartenaient au groupe militant palestinien du Jihad islamique et ont ouvert le feu sur les forces israéliennes lors d'une tentative d'arrestation dans la ville de Qalqilia, selon le communiqué de la police.


"Des armes de poing ont été trouvées sur les deux terroristes. L'un des terroristes neutralisés prévoyait de commettre un attentat dans la région", précise le communiqué. Le Jihad islamique n'a pas immédiatement revendiqué les deux hommes en tant que membres.


Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, que Reuters n'a pas pu vérifier immédiatement, montrent les forces israéliennes entourant une voiture accidentée et un membre des forces de sécurité tirant le corps d'un homme du véhicule sur le sol. L'agence de presse officielle palestinienne WAFA a déclaré que les forces israéliennes ont empêché les médecins locaux d'atteindre la voiture et ont ensuite emporté les corps. Les autorités sanitaires palestiniennes ont confirmé la mort des deux hommes.

15:50 heure de Beyrouth

Le gouvernement du Qatar a assuré qu'il poursuivait ses efforts de médiation afin de "combler le fossé" entre Israël et le Hamas et parvenir ainsi à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et à la libération des otages israéliens, rapporte l'AFP.


"Nous avons poursuivi nos efforts (de médiation, ndlr) sans interruption ces derniers jours", a assuré le Premier ministre du Qatar, cheikh Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani, au cours d'une conférence de presse commune à Madrid avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares.

15:49 heure de Beyrouth

L'artillerie israélienne a frappé une zone située entre les localités de Taybé et Deir Seriane (caza de Marjeyoun) à l'aide d'armes au phosphore blanc, ce qui a déclenché un incendie dans le secteur, selon des habitants cités par notre correspondant au Liban-Sud.

15:48 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a revendiqué une série de frappes en début d'après-midi :


- Le parti chiite dit avoir attaqué le site militaire maritime de Ras Naqoura (qui correspond au site israélien de Rosh Hanikra, face à Naqoura) "à l'aide de plusieurs drones-suicide", "en réponse à une frappe israélienne à Deir Kifa (caza de Tyr)" jeudi, qui a tué un combattant du Hezbollah. Le parti pro-iranien assure "avoir détruit une partie du site et causé des blessés".


- Le Hezbollah a attaqué le site israélien de Rouaissat el-Qarn, dans les fermes contestées de Chebaa, à deux reprises, à 13h12 et 13h26.


- Le parti a également frappé le site de Sammaka, situé au niveau des collines de Kfarchouba, ainsi que Zebdine (dans les fermes de Chebaa), sans donner plus de précisions sur le moment où ces attaques ont été menées.

15:39 heure de Beyrouth

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu que la chaleur torride dans la bande de Gaza pourrait exacerber les problèmes de santé des Palestiniens déplacés par les bombardements israéliens, rapporte Reuters. Le Programme alimentaire mondial a prévenu qu'une crise de santé publique massive était imminente à Gaza en raison du manque d'eau potable, de nourriture et de fournitures médicales.


"Nous avons assisté à des déplacements massifs au cours des dernières semaines et des derniers mois, et nous savons que la combinaison et la chaleur peuvent entraîner une augmentation des maladies", a déclaré Richard Peeperkorn, représentant de l'OMS pour Gaza et la Cisjordanie.

15:17 heure de Beyrouth

La cheffe de la diplomatie allemande va retourner au Proche-Orient à partir de lundi, notamment en Israël et au Liban. A Tel Aviv, elle devrait discuter d'issues à la « situation dramatique pour la population à Gaza » provoquée par la guerre entre le Hamas et Israël, a annoncé une de ses porte-parole. 

Annalena Baerbock, qui s'est maintes fois rendue dans la région depuis l'attaque meurtrière du Hamas contre des civils israéliens du 7 octobre, participera lundi à la conférence sur la Sécurité d'Herzliya, où elle fera un discours, a poursuivi Kathrin Deschauer au cours d'une conférence de presse régulière.


Plus de détails ici

13:48 heure de Beyrouth

De la fumée au-dessus de Naqoura, après des tirs d'artillerie israéliens. Photo obtenue par notre correspondant Mountasser Abdallah auprès d'habitants

Après une matinée calme sur le front du Liban-Sud, plusieurs frappes ont été rapportées à notre correspondant par des habitants des localités frontalières, depuis 12h30.

- À Yaroun (caza de Bint Jbeil), des tirs d'artillerie israéliens ont visé les environs de cérémonie de funérailles de Hassan Saab, un combattant du Hezbollah tué mercredi dans une frappe israélienne dans cette même localité. Un drone a également tiré un missile à proximité de l'endroit des funérailles, sans faire de victimes. Ce n'est pas la première fois qu'Israël vise les environs de funérailles au Liban-Sud.

- Des tirs d'artillerie ont également visé Naqoura (Tyr), visant des habitations, parmi lesquelles une a pris feu. 

13:20 heure de Beyrouth

Par contre, Fadi, qui se trouve dans le Sud de l'enclave, "s'il n'a pas remarqué de différence" sur le terrain avec la pause tactique, "ce qui est bien c'est qu'on a plus à manger et à boire, il y a une amélioration par rapport aux produits que l'on trouve, mais les prix sont très très chers". "Le plus important, ce que l'on puisse manger", a-t-il confié à L'OLJ.

13:20 heure de Beyrouth

Contactée par L'Orient-Le Jour, Alaa, qui est originaire du sud de l'enclave, avait déjà affirmé que "malheureusement, dans les faits, rien n'a changé" avec la pause tactique déclarée par Israël et que "le siège et les pénuries de nourriture" continuaient d'être la norme. "Nous n'avons remarqué aucun répit. Nous continuons d'entendre des bombardements, nos enfants restent effrayés en permanence". Pour elle, le sud de Gaza est "une zone de guerre".

12:41 heure de Beyrouth

La « pause » quotidienne annoncée par l'armée israélienne pour les opérations dans le sud de la bande Gaza n'a eu « aucun impact » sur l'arrivée de l'aide humanitaire, a affirmé un responsable de l'OMS pour les territoires palestiniens occupés.

« Nous, les Nations Unies, pouvons dire que nous n’avons constaté aucun impact sur l’arrivée de l'aide humanitaire depuis cette annonce, je dirai unilatérale, de cette pause technique », a déclaré le docteur Richard Peeperkorn, lors du briefing régulier de l'ONU à Genève.

12:24 heure de Beyrouth

Destructions à Nabatiyé, au Liban-Sud, à l'issue de la guerre de juillet 2006. Photo d'archives L'OLJ

Pourquoi Israël hésite-t-il encore à lancer une opération de grande ampleur au Liban ?

Retrouvez ici l'article de Jeanine Jalkh, sur les cinq raisons pour lesquelles l'État hébreu pèse encore le pour et le contre. 

12:21 heure de Beyrouth

Le ministère arménien des Affaires étrangères a annoncé la reconnaissance de l'État de Palestine dans le but d'avancer vers la paix au Proche-Orient, insistant sur la « situation critique à Gaza ».

« Réaffirmant son allégeance au droit international et aux principes d'égalité, de souveraineté et de coexistence pacifique des peuples, la République d'Arménie reconnaît l'État de Palestine », a indiqué le ministère dans un communiqué. « Erevan désire sincèrement l'avènement d'une paix durable » dans la région, selon le ministère qui rappelle vouloir « l'instauration immédiate d'une trêve » dans la guerre à Gaza.


Plus de détails ici

09:23 heure de Beyrouth

Affirmant dans une déclaration distincte qu'Israël menait "une guerre pour son existence", M. Netanyahu a souligné que son pays avait besoin des armes des États-Unis, son allié historique, après avoir déploré mardi des retards dans l'aide militaire américaine.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, a jugé "décevants" et "offensants" les propos de M. Netanyahu sur les retards. "Aucun autre pays, a-t-il dit, ne fait plus pour aider Israël à se défendre contre la menace du Hamas (...)". 

09:23 heure de Beyrouth

"Nous ne quitterons pas Gaza avant que les otages ne soient tous revenus et avant d'éliminer les capacités militaires du Hamas", a réaffirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, alors qu'une nouvelle manifestation rassemblant des Israéliens hostiles à sa conduite de la guerre a eu lieu à Jérusalem.


09:22 heure de Beyrouth

Et à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, les combats se poursuivent entre soldats et combattants palestiniens, de même que les bombardements israéliens. Des frappes ont également ont visé le centre de Gaza, faisant deux morts, selon un médecin, ainsi que des secteurs du nord du petit territoire palestinien menacé de famine selon l'ONU.

09:20 heure de Beyrouth

Malgré ces mises en garde, les bombardements se poursuivent le long de la Ligne bleue.

Dans la nuit, plusieurs incidents sécuritaires ont été rapportés à notre correspondant dans le sud du Liban, Mountasser Abdallah, par des sources sécuritaires :

- À 23h, des missiles intercepteurs ont explosé au-dessus de la région centrale de la frontière.

- Vers 1h du matin, l'aviation israélienne a bombardé Deir Siriane et Adaïssé, dans le caza de Marjayoun. Des ambulances se sont rendues sur les lieux des frappes, mais aucune information n'était jusqu'à présent disponible concernant d'éventuels blessés. 

09:11 heure de Beyrouth

De son côté, lors de sa première visite au siège de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) à Naqoura, dans le Sud, la coordinatrice spéciale de l'ONU dans le pays, Jeanine Hennis-Plasschaert a estimé qu'"il est crucial que toutes les parties cessent les tirs".

09:06 heure de Beyrouth

Alors que l'escalade des tensions et des déclarations virulentes, aussi bien du côté israélien que du Hezbollah, fait craindre une guerre à grande échelle au Liban, le secrétaire d'État américain Antony Blinken a, dans un entretien avec des responsables iraniens, souligné "l'importance d'éviter une nouvelle escalade au Liban". Selon des propos rapportés par le porte-parole de M. Blinken, Matthew Miller, cela doit se faire par le biais d'une "solution diplomatique permettant aux familles israéliennes et libanaises", déplacées par les échanges de tirs à la frontière, "de rentrer chez elles".

Le chef de la diplomatie US a eu ces propos lors d'une réunion à Washington avec le conseiller israélien à la sécurité nationale Tzachi Hanegbi et le ministre israélien des Affaires stratégiques Ron Dermer. Lors de cet entretien, M. Blinken a également "réitéré l'engagement sans faille des Etats-Unis pour la sécurité d'Israël", selon M. Miller.

09:02 heure de Beyrouth

Bonjour !

Nous sommes au 259e jour de la guerre dans la bande de Gaza. Il s'agit également du 258e jour depuis l'ouverture d'un front au Liban-Sud entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

Retrouvez ici notre couverture en direct du conflit et ses répercussions dans la région.

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut