Rechercher
Rechercher

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'exprime le 19 juin 2024. Capture d'écran.

Direct Moyen-Orient

"Nous nous considérerons en état de guerre avec Chypre" s'il ouvre ses aéroports à Israël pour cibler le Liban, prévient Nasrallah : jour 257 de la guerre de Gaza

Ce qu’il faut retenir

Les combats de rue et bombardements reprennent dans le sud de la bande de Gaza. 

Les forces américaines annoncent avoir détruit huit drones appartenant aux rebelles houthis.

L'armée israélienne dit avoir approuvé des « plans opérationnels en vue d'une offensive au Liban ». 


20:59 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël.


Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

20:59 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a revendiqué deux autres attaques. La première a été menée sur le site israélien de Baghdadi, situé face à Aïta el-Chaab (caza de Bint Jbeil), par un "avion suicide". La seconde a visé le site de Raheb, face au même village, et a ciblé "une troupe de soldats israéliens" qui s'y trouvaient. Le parti chiite indique avoir "causé des pertes certaines" dans leurs rangs.

20:40 heure de Beyrouth

Neuf Palestiniens ont été tués dans une frappe israélienne qui a touché un groupe de citoyens et de commerçants dans le sud de la bande de Gaza alors qu'ils attendaient des convois de camions d'aide transportant des marchandises à travers le point de passage de Kerem Shalom, ont déclaré des sources médicales à Reuters.

20:36 heure de Beyrouth

Le Hezbollah revendique une attaque menée à 16h sur le site israélien de Jal el-Alam, situé face à Labbouné (caza de Tyr), par des obus d'artillerie.

19:49 heure de Beyrouth

L'armée israélienne "sait quel moyen le Hezbollah a utilisé pour filmer des images du port de Haïfa", affirme le chef d’état-major de l’armée israélienne, Herzi Halevi, cité par le Haaretz. Mardi, le parti chiite avait diffusé via ses "médias de guerre" une vidéo de 9 minutes prise depuis un aéronef survolant plusieurs zones décrites comme faisant partie du territoire israélien.


"Nous nous préparons (…) pour faire face à de telles capacités”, a déclaré Herzi Halevi, ajoutant que l’armée israélienne possède "des capacités infiniment plus puissantes" que le Hezbollah.

19:38 heure de Beyrouth

"Environ 16 projectiles" ont été lancés sur la localité de Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël près de la frontière avec le Liban, rapporte le Haaretz en citant la municipalité de ce village. Une propriété a été endommagée, ajoute-t-il.

19:37 heure de Beyrouth

L'aviation israélienne a ciblé une zone située entre les localités de Aïta el-Chaab, Kaouzah et Debel (caza de Bint Jbeil), rapporte notre correspondant au Liban-Sud en citant des habitants.

19:32 heure de Beyrouth

"Le Hezbollah cache la vérité au peuple libanais, et Nasrallah entraîne le pays sur une voie dangereuse", a affirmé le contre-amiral Daniel Hagari, porte-parole de l'armée israélienne cité par la chaîne el-Arabiya et relayé par Avichay Adraee, porte-parole arabophone de l'armée israélienne, sur X.

19:20 heure de Beyrouth

La ville de Bruxelles a jugé "impossible" d'accueillir le match de football entre la Belgique et Israël prévu le 6 septembre en Ligue des nations, une rencontre à hauts risques en raison des tensions liées à la guerre à Gaza, rapporte l'AFP.


Selon un communiqué de la municipalité, "la tenue d'un tel match dans notre capitale, en cette période particulièrement troublée, provoquera incontestablement d'importantes manifestations et contre-manifestations, compromettant ainsi la sécurité des spectateurs, des joueurs, des habitants de Bruxelles mais également de nos forces de police".

18:57 heure de Beyrouth

Des sympathisants et membres du Hezbollah ayant assisté au discours de son chef, Hassan Nasrallah, dans la banlieue sud de Beyrouth. Photo envoyée par le bureau de presse du Hezbollah à notre correspondant

18:52 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah a conclu son discours en disant :


Je m'adresse aux familles des martyrs, aux déplacés, à ceux qui entendent les bombes tous les jours : Nous menons la plus grande bataille depuis 1948. C'est une bataille qui promet de nouveaux horizons pour toute la région. Ce sera une grande étape significative vers la victoire !


Les Smotrich, les Ben Gvir et les Netanyahu conduisent l'ennemi vers l'abîme. Nous avons la capacité militaire, humaine et matérielle de vaincre l'ennemi !

18:50 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur la proposition du président américain Joe Biden :


Certes, la communauté internationale est d'accord, l'ONU aussi, Israël aussi... Mais le Hamas ne l'est pas ! C'est une injustice.


Il y a des lacunes dans cet accord. Une des principales est le fait de ne pas promettre un cessez-le-feu permanent ! Ils pourront reprendre la guerre une fois certains prisonniers libérés et une trêve observée pendant six semaines.

Ce que demande la résistance, c'est un cessez-le-feu permanent !


Joe Biden a annoncé le 31 mai un plan qui prévoit, dans une première phase, un cessez-le-feu de six semaines, accompagné d'un retrait israélien des zones densément peuplées de la bande de Gaza, de la libération de certains otages et de la libération de Palestiniens emprisonnés par Israël. Les Etats-Unis pressent Israël et le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, d'accepter formellement le projet, approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU la semaine dernière.

18:46 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


L'ennemi veut nous intimider avec la guerre, mais ce sont eux qui devraient avoir peur. Même les États-Unis ont peur pour l'ennemi !


Vous avez remarqué qu'après les menaces israéliennes, le Département d'État américain et le Pentagone ont communiqué en disant qu'une guerre n'était pas bonne pour Israël.


Nous continuerons notre soutien à Gaza et nous sommes prêts à tout. Nous n'avons pas peur !


Les conditions sont claires : un cessez-le-feu au Liban, en Irak et au Yémen nécessite une chose : la fin de la guerre à Gaza !

18:44 heure de Beyrouth

🔴 Nasrallah sur la présence israélienne à Chypre :


Nous savons que l'ennemi israélien mène des opérations chaque année à Chypre, et qu'il utilisera les aéroports et infrastructures de Chypre en cas de guerre avec le Liban. Il sait que la résistance les visera. Nous nous considérerons comme en état de guerre avec Chypre à ce moment-là.


L'ouverture des aéroports et des bases chypriotes à l'ennemi israélien pour cibler le Liban signifierait que le gouvernement chypriote est partie prenante de la guerre.

18:41 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Nous avons plus de 100 000 combattants, et même plus, même dans le pire des scénarios.


Nous nous sommes préparés au pire des cas et Israël le sait.


L'ennemi israélien sait déjà ce qui l'attend. Ce que nous avons fait sur ce front est sans précédent, une déroute sans précédent pour l'entité (Israël). Nous avons des objectifs clairs, et la capacité d'atteindre des cibles qui ébranleront les bases mêmes de l'entité !


Israël sait aussi que ce qui l'attend en Méditerranée est énorme ! Si il ouvre une guerre totale avec le Liban, la situation en Méditerranée changera complètement ! L'ennemi doit s'attendre à nos forces sur terre, dans les airs et en mer !


Que l'ennemi sache à nouveau que si une guerre ouverte était déclarée contre le Liban, nous la mènerons sans limites ! L'invasion de la Galilée est une option en cas de guerre totale avec Israël.

18:28 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Bien sûr, certains de nos missiles Katioucha tombent en zone dégagée. Mais beaucoup atteignent leur cible.

Quant aux nouvelles armes, nous avons développé nos armements et en avons utilisé de nouveaux. Et bien sûr, nous nous procurerons de nouvelles armes pour les prochains jours.


Nous fabriquons notre matériel, et nous disposons d'un très grand nombre de drones ! Nous produisons également un grand nombre de missiles.


Au niveau du Liban, il y a un grand réservoir d'armes, de ressources et d'hommes. Nos ressources sont plus grandes qu'elles ne l'ont jamais été. 

18:25 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah évoque les images de Haïfa diffusées par son parti hier :


Le clip vidéo publié hier, de quelques minutes, a été raccourci. Mais on a plusieurs heures de tournage au-dessus de Haïfa ! Nous avons de longues heures de tournage de Haïfa, de ce qu'il y a avant et après Haïfa.


Lisez notre article “Le Hezbollah diffuse des images de Haïfa survolée par un drone” ici.


18:22 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


En 2006, nous avions l'ambition de bombarder la base israélienne de Meron. Aujourd'hui, il nous suffit de dire aux combattants de le faire et ils s'exécutent immédiatement.


Cette base que mentionne le chef du Hezbollah est située dans le nord d'Israël, près de la ville de Safed. Elle joue un rôle stratégique en raison de sa position géographique, offrant un point de surveillance important sur la frontière libanaise. 

18:20 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah évoque à nouveau le front libanais :


Depuis le 8 octobre, l’ennemi a compris que certains endroits seraient ciblés. Il sait que nous avons des informations sur ces lieux, ainsi que sur les forces qui y sont présentes.


Mais je veux que vous sachiez que ces endroits que nous bombardons ne sont pas totalement évacués. Les soldats n'en sortent pas car ils ont très peur, ils savent que nous les observons.

En profondeur du territoire israélien, il y a des bases et des quartiers généraux de troupes israéliennes. Ils ont également dû en évacuer certaines et en rénover d'autres, en tentant de les cacher.

Mais heureusement, notre “Houdhoud" (un type de drone, ndlr) nous indique tout ce qu'il y a. 

18:14 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


L'ennemi prétend avoir éliminé 20 bataillons du Hamas et qu'il ne reste plus que 4 bataillons à Rafah qu'il cherche à éliminer. C'est un mensonge qui révèle la fragilité de l'ennemi, qui s'efforce de présenter une victoire illusoire !

18:09 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur Gaza :


Les succès sur le terrain à Gaza et les pertes subies par l'ennemi le conduisent à la déroute. Et pourtant, ils prétendent toujours être "la plus forte armée de la région !"

Ils ne parviennent même pas à gérer la situation à Rafah, qui est assiégée depuis plusieurs semaines.

18:05 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Le résultat de cette pression du front libanais ainsi que des fronts yéménite, irakien,…, se traduit également par une influence dans les négociations indirectes entre les autorités palestiniennes et l'ennemi !


Le Pentagone et les Britanniques eux-mêmes reconnaissent un échec sur le front au Yémen.


Ils ont utilisé tous les moyens possibles : renseignements, navires de guerre, munitions, … Et pourtant, ils ont encore échoué !

18:01 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Nous disons que nous ne voulons pas de guerre totale, car notre combat est un front de soutien. L'ennemi en parle, mais il ne peut le faire.

Quelles que soient nos intentions, que nous voulions une guerre totale ou non, l'ennemi est obligé de rester prêt dans le nord du pays.

17:59 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur les Israéliens déplacés des localités dans le nord d'Israël :


Tout le monde a un chiffre différent. Tantôt 100.000, tantôt 150.000, tantôt 200.000. Le nord de leur pays est sinistré, inopérant. C'est un autre signe de leur échec, qu'ils qualifient d'exploit !

17:57 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Un des hauts dirigeants israéliens a reconnu que si le front libanais n'avait pas été là, cela aurait permis à l'armée israélienne d'éviter de lourdes pertes lors de ses opérations à Gaza.


Le gaspillage humain, matériel et psychologique de l'ennemi dans ses opérations sur ce front est réel. Et l'ennemi ne veut ni le reconnaître, ni admettre ses blessés et ses morts. Pourquoi ? Parce qu'il ne veut pas mettre de pression sur (le Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu, dont la priorité reste Gaza.


Cela fait partie de la politique de l'ennemi de minimiser ses morts et ses blessés.

17:52 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah évoque les combats transfrontaliers contre Israël :


Ce front libanais a été très utile dans la plus grande confrontation. Les opérations continuent jusqu'à aujourd'hui sur ce front.

Elles sont militaires, de terrain et également psychologiques ! Les cris de l'ennemi, ses menaces, ses intimidations, n’ont aucune incidence ni aucun impact.

17:48 heure de Beyrouth

Photo fournie par notre correspondant Mountasser Abdallah.

L'aviation israélienne a attaqué Aïta el-Chaab (caza de Bint Jbeil) par deux missiles, indique une source sécuritaire à notre correspondant. 

17:46 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


J’ai connu (Taleb Abdallah) de près, je l'ai connu avant qu'il soit un responsable (au sein du Hezbollah). Je l'ai connu en tant que combattant.

17:35 heure de Beyrouth

Parallèlement au discours de Hassan Nasrallah, des tirs d'artillerie israéliens au phosphore blanc ont visé les localités de Adayssé et de Kfar Kila (caza de Marjeyoun) et la périphérie de Wazzani (caza de Hasbaya), selon des habitants.

17:32 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :


Je veux d'abord saluer les quatre martyrs tombés aujourd'hui. Je veux saluer la famille du grand martyr Taleb Sami Abdallah, en lui souhaitant la récompense céleste ainsi qu'à ceux qui sont tombés avec lui.

17:20 heure de Beyrouth

La cérémonie à la mémoire du commandant du Hezbollah Taleb Sami Abdallah, tué la semaine dernière, a débuté. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, doit s'exprimer bientôt.


Qui était Taleb Sami Abdallah ? Lire l’article de notre journaliste Claude Assaf.


17:19 heure de Beyrouth

Le Hezbollah annonce la mort de son combattant Wehbé Ibrahim, né en 1989 à Kfar Kila (caza de Marjeyoun). Selon notre correspondant, il a été tué dans une frappe israélienne sur Khiam aujourd'hui, ce qui en fait le quatrième membre du parti chiite à être tué lors de cette journée.


Cela porte à 349 le nombre de membres du Hezbollah tués au Liban et en Syrie depuis le début des affrontements le 8 octobre, selon notre décompte.

16:45 heure de Beyrouth

Au Liban-Sud : 

- Le Hezbollah a revendiqué une frappe à 15h30 contre du "matériel d'espionnage" installé à Metoula.

- Des tirs d'artillerie ont visé la périphérie de Kfar Kila (Marjayoun) et Naqoura (Tyr), selon des riverains. 

16:43 heure de Beyrouth

Photo obtenue auprès d'habitants de Khiam par notre correspondant Mountasser Abdallah

En image


Le centre de soins de géré par l'ONG internationale Amel à Khiam (district de Marjayoun), après des tirs et frappes de l'armée israélienne qui ont provoqué d'importants dégâts matériels.  Ce centre fournit des soins de santé et des services médicauxdans les environs et c'est la troisième fois qu'il est la cible d'attaques israéliennes.

16:37 heure de Beyrouth

Après les tirs revendiqués plus tôt dans la journée par le Hezbollah, l'armée israélienne, citée par le Haaretz, a indiqué qu'une quinzaine de projectiles ont été lancés depuis le Liban sur Kiryat Shmona et que "certains d'entre eux ont été interceptés". L'armée israélienne a également rapporté que plus de dix projectiles avaient été lancés sur la région de la Haute Galilée.

"La police a indiqué que des infrastructures avaient été endommagées par les tirs, et le service d'incendie et de secours a déclaré que les équipes de pompiers luttaient contre plusieurs incendies", selon Haaretz.

16:05 heure de Beyrouth

Au Liban-Sud :

- Des habitants ont rapporté des tirs d'artillerie sur la périphérie de Bani Hayyan, Markaba, Talloussé et Wadi Slouki, près de Houla, ainsi que sur une maison de Adaïssé (Marjayoun). 

- Israël a également tiré des obus d'artillerie sur Halta et Chebaa, dans le caza de Hasbaya, selon des riverains. 

15:17 heure de Beyrouth

Le mufti jaafarite Ahmad Kabalan, chef du plus haut conseil religieux chiite du Liban et étroitement associé au Hezbollah et au mouvement Amal, a déclaré que "l'intérêt national des chrétiens est primordial avant toute autre considération, et que les événements qui se déroulent sur le front sud contribuent à la survie des chrétiens" au Liban. Cette déclaration a été faite alors que certaines personnalités chrétiennes critiquent régulièrement le Hezbollah pour son implication dans la guerre de Gaza et l'ouverture du front au Liban-Sud.

Le chef de l'Église maronite, Béchara Raï, appelle notamment régulièrement à éviter d'"entraîner le Liban dans la guerre", tandis que le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, normalement allié au parti chiite, a dénoncé à plusieurs reprises l'entrée en guerre du Hezbollah. En avril, il avait déclaré que "quiconque pense pouvoir contrôler les Libanais et vaincre Israël se fait des illusions".

15:11 heure de Beyrouth

En riposte à ces frappes sur Khiam et au bombardement d'un bâtiment à Yaroun, qui a tué trois combattants du Hezbollah, le parti chiite a dit avoir frappé « le siège de la brigade-est 769, situé dans la caserne de Kiryat Shmona, avec des dizaines de roquettes Katioucha et d'obus d'artillerie ».

15:09 heure de Beyrouth

Les frappes répétées sur Khiam (caza de Marjayoun) au cours de la journée ont fait au moins un mort, selon une source sécuritaire. L'identité de la victime n'était pas immédiatement connue. 

15:03 heure de Beyrouth

La situation au Liban-Sud au cours des deux dernières heures :


- Une frappe de drone israélien a ciblé le centre de Meis el-Jabal (Marjayoun) avec deux roquettes, selon des riverains. 

- Des tirs d'artillerie ont visé Rachaya el-Foukhar (Hasbaya).

- Des obus d'artillerie ont également été tirés par l'armée israélienne sur Houla, Taybé et la périphérie de Adaïssé (Marjayoun), provoquant des incendies, selon des habitants. 

13:04 heure de Beyrouth

Le ministère de la Santé du gouvernement de Gaza a annoncé un nouveau bilan de 37.396 morts depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas il y a plus de huit mois.

Au moins 24 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que 85.523 personnes avaient été blessées dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre le 7 octobre déclenchée par l'attaque du Hamas en Israël.

13:01 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a annoncé la mort d'un troisième de ses combattants depuis ce matin. Selon des informations obtenues par ntore correspondant, il a, comme les deux précédents, été tué dans le bombardement israélien à Yaroun. La victime, Hassan Ahmad, était née en 1997, originaire de Rachaf (Sud) et vivait à Aïtit, dans le caza de Tyr. 

Sa mort porte à 348 le nombre de membres du Hezbollah tués depuis le 8 octobre au Liban et en Syrie. 

12:47 heure de Beyrouth

Dans le nord, des témoins ont signalé des tirs d'artillerie à Zeitoun, un quartier de la ville de Gaza, tandis qu'un bombardement près du camp de Nousseirat, dans le centre, a fait trois morts.

12:47 heure de Beyrouth

Les combats de rue et les bombardements israéliens ont repris aujourd'hui dans le sud de la bande de Gaza, après trois jours de relative accalmie. Des bombardements israéliens ont visé Rafah et plusieurs secteurs du centre du territoire, selon des témoins et la Défense civile.

Sept personnes ont été tuées pendant la nuit, selon les secouristes, par des frappes menées avec des drones sur des tentes dans la zone d'Al-Mawasi, aux portes de Rafah, où sont réfugiés des centaines de milliers de Palestiniens. Des combats opposaient soldats israéliens et combattants palestiniens dans le quartier Saoudien, dans l'ouest de Rafah, sous les bombardements et les tirs d'artillerie, selon la branche armée du Jihad islamique, un groupe armé palestinien allié du Hamas.

Des témoins ont aussi raconté que plusieurs véhicules militaires étaient entrés dans le quartier Saoudien, appuyés par des tirs de drones et de chars.


12:31 heure de Beyrouth

- De son côté, le président de la municipalité de Wazzani (Hasbaya), Ahmad Mohammad, a rapporté à L'Orient-Le Jour qu'un avion israélien a ciblé dans la matinée une voiture garée dans un des vergers de la périphérie du village, sans faire de blessé. Selon l'élu local, ce raid a provoqué la panique des agriculteurs présents dans les champs, dont certains ont fui les lieux. 

12:29 heure de Beyrouth

Les derniers développements au Liban-Sud :

- L'aviation israélienne a frappé, pour la troisième fois en 24h, Borgholiyé (caza de Tyr). Elle y a visé un bâtiment de trois étages dans des vergers longeant la mer. Des ambulances se sont rendues sur le lieu de la frappe. Une frappe sur cette même localité hier après-midi a tué un civil palestinien.

- Le Hezbollah a annoncé la mort d'un autre de ses combattants, Ahmad Hayek, né en 1999 à Adchit (Sud). Selon les informations de notre correspondant, il a été tué dans la frappe israélienne de ce matin sur Yaroun. Selon certains de ses amis contactés par L'Orient-Le Jour, Ahmad Hayek aurait du se marier dans quelques jours. Depuis le 8 octobre, 347 membres du Hezbollah ont été tués par Israël en Syrie et au Liban, selon notre décompte.


11:52 heure de Beyrouth

À Gaza, les habitants du Nord sont confrontés à une pénurie d'eau car les forces israéliennes "ont détruit tous les puits", selon le Comité d'urgence du nord de la bande de Gaza, cité par al-Jazeera. Des camions-citerne sont désormais acheminés depuis Gaza-Ville pour tenter de fournir aux habitants les produits de première nécessité.

11:49 heure de Beyrouth

La situation au Liban-Sud au cours de la dernière heure :

- L'aviation israélienne a à nouveau bombardé Khiam. Une des frappes a visé le centre du village, selon des riverains. 

- Le Hezbollah a annoncé la mort d'un de ses combattants, Hassan Saab, originaire de Yaroun, au Liban-Sud. Selon des informations de notre correspondant dans le Sud, Mountasser Abdallah, il a été tué dans la frappe de ce matin sur Yaroun. Selon notre décompte, 346 membres du Hezbollah ont été tués au Liban et en Syrie depuis le début des affrontements le 8 octobre. 

- Concernant la frappe à Yaroun, l'armée israélienne a de son côté revendiqué, dans un message posté sur X par son porte-parole arabophone, Avichay Adraee, avoir bombardé un "bâtiment militaire utilisé comme dépôt d'armes" et dans lequel étaient entrés "des terroristes du Hezbollah".

11:35 heure de Beyrouth

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'exprimera aujourd'hui à 17 heures lors d'une cérémonie à la mémoire du commandant Taleb Sami Abdallah, tué la semaine dernière. Taleb Abdallalh est le plus haut commandant du Hezbollah tué depuis le début des affrontements le long de la frontière entre le Liban et israël, le 8 octobre. Il a été tué dans une frappe israélienne sur Jouaya.

Le discours de Hassan Nasrallah intervient après une semaine d'escalade le long de la frontière méridionale, avec notamment une frappe sur Jenata qui a fait deux morts et 19 blessés, soit le plus grand nombre de blessés civils depuis le 8 octobre. La semaine a également été marquée par des menaces croissantes de la part de responsables israéliens, notamment une mise en garde du ministre israélien Israël Kantz contre la destruction du Hezbollah dans le cadre d'une "guerre totale".

11:18 heure de Beyrouth

Dans la bande de Gaza, les bombardements et les combats ont connu une accalmie relative depuis l'annonce par l'armée, dimanche, d'une pause humanitaire dans le secteur de Rafah (Sud), qui a coïncidé avec le début de la fête musulmane de l'Adha.

11:17 heure de Beyrouth

L'ONU a fait état "de sérieuses inquiétudes" sur le respect du droit de la guerre par l'armée israélienne, dans une enquête menée sur six bombardements "emblématiques" dans la bande de Gaza l'année dernière qui ont fait au moins 218 morts.

"L’obligation de choisir des moyens et des méthodes de guerre qui évitent ou, à tout le moins, minimisent dans toute la mesure du possible les dommages causés aux civils semble avoir été systématiquement violée lors de la campagne de bombardements d’Israël", a déclaré le Haut-Commissaire aux droits de l’homme Volker Türk.


Retrouvez ici tous les détails de l'enquête de l'ONU. 

10:31 heure de Beyrouth

Les États-Unis ont affiché leur incrédulité hier après des propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a jugé "inconcevable" que l'administration Biden puisse retarder la livraison d'armes à Israël pour sa guerre à Gaza.

"Nous ne savons vraiment pas de quoi il parle", a lâché la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean Pierre. A l'exception d'"une cargaison particulière de munitions", "il n'y a pas d'autres pauses. Aucune", a-t-elle dit à la presse.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a indiqué plus tôt hier que les États-Unis "poursuivent l'examen" d'une livraison de bombes à Israël qui avait été suspendue par crainte qu'elles ne soient utilisées à Rafah, mais s'assurent qu'Israël a "ce dont il a besoin pour se défendre".

10:06 heure de Beyrouth

Depuis ce matin, Israël a également visé des quartiers résidentiels de Khiam (Marjayoun) avec des tirs d'artillerie. Et des avions de chasse ont bombardé Yaroun, faisant des blessés, selon des riverains.

Le Hezbollah a, lui, riposté une nouvelle fois à la frappe sur Borgholiyé, en lançant « une attaque aérienne, avec un escadron de drones, sur un groupe de soldats à Metoula »

10:02 heure de Beyrouth

De son côté, le Hezbollah a revendiqué deux frappes nocturnes, en riposte à la frappe sur Borgholiyé :

- Le parti chiite a dit avoir lancé des « roquettes Katioucha » contre la caserne de Beit Hillel, située à l'est de Houla (Marjayoun).

- La seconde frappe a visé « l'usine Plasan » de Sasa, avec des « missiles Falaq ». Plasan est , selon le site internet de la société, spécialisée notamment dans la conception, le développement et la fabrication de véhicules blindés. Selon le Hezbollah, l'entreprise travaille pour l'armée israélienne. 

Sasa, la localité où se situe l'usine, se trouve en face du village libanais de Rmeich (Bint Jbeil).

09:45 heure de Beyrouth

- À 22h, de tirs d'artillerie israéliens ont visé Naqoura (Tyr).

- À 23h, la périphérie de Kfarchouba et Halta (Hasbaya) ont été visées par des obus de mortier, tout comme les environs de Dhaïra (Tyr) et Ramiyé (Marjayoun).

- Vers minuit trente, un bombardement israélien a visé une maison de Baraachit, dans le caza de Bint Jbeil. Le bâtiment a pris feu. 

09:42 heure de Beyrouth

La situation au Liban-Sud pendant la nuit (suite) :

- Des tirs d'artillerie ont visé le centre de Houla (Marjayoun) vers 21h.

- Au même moment, l'aviation israélienne a bombardé Borgholiyé, localité du caza de Tyr déjà visée la veille. La frappe a ciblé une voiture qui se trouvait dans la même zone que celle précédemment visée, sans faire de victimes.

La frappe de l'après-midi sur Borgholiyé a, elle, fait une victime, qui est décédée de ses blessures dans la soirée, selon une source sécuritaire. Il s'agit d'un civil palestinien, Mohammad Youssef Ramadan, vivant dans le camp de Qasmiyé, situé juste au sud de Borgholiyé, où il était propriétaire d'un garage. 

09:33 heure de Beyrouth

Sur le terrain le long de la Ligne bleue, la nuit a été marqué par une série d'échanges de frappes entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

- Vers 19h hier soir, l'aviation israélienne a bombardé Yaroun (caza de Bint Jbeil), selon des habitants.

- À 20h, des tirs d'artillerie israéliens ont visé une zone entre Kfar Kila et Deir Mimas (Marjayoun), ainsi que Khiam, selon des riverains et une source sécuritaire. Kfar Kila a également été la cible de tirs de mitrailleuses. 

09:23 heure de Beyrouth

L'émissaire américain, Amos Hochstein, lors d'un point de presse à Beyrouth, après son entretien avec le président du Parlement, Nabih Berry, à Aïn el-Tiné, mardi 18 juin 2024. Mohammad Azakir/Reuters

Au même moment, l'émissaire du président américain Joe Biden, Amos Hochstein, se trouvait à Beyrouth où il a jugé "urgente" une désescalade entre Israël et le Hezbollah, parlant de "situation grave". Les Etats-Unis veulent éviter "une guerre à grande échelle", a-t-il dit, après avoir fait étape à Jérusalem.


Retrouvez ici l'éclairage de Mounir Rabih sur la visite de Hochstein à Beyrouth. 

09:21 heure de Beyrouth

Le chef de la diplomatie israélienne, Israël Katz, avait menacé peu avant le Hezbollah de destruction à l'issue d'une "guerre totale".

09:20 heure de Beyrouth

Bonjour !

Nous sommes au 257e jour de la guerre dans la bande de Gaza. Il s'agit également du 256e jour depuis l'ouverture d'un front au Liban-Sud entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

Retrouvez ici notre couverture en direct du conflit et ses répercussions dans la région.

09:19 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a annoncé hier soir avoir approuvé des plans opérationnels en vue d'une "offensive au Liban", après des jours d'escalade avec le Hezbollah dans la zone frontalière, en marge de la guerre dans la bande de Gaza.

Ces plans ont été "approuvés et validés", lors d'une réunion entre généraux consacrée à une "évaluation de la situation", selon l'armée. 


Plus de détails ici

commentaires (2)

Ya Hassoun, quand Israel sera en guerre contre votre organisation criminelle, crois moi, il n y aura pas que Chypre qui y mettra la main, mais bien d'autres pays de la region et j'usqu'en europe, et même aussi des libanais patriotes qui n'hésiteront pas un instant à donner un coup de pouce pour vous renvoyer définitivement en Iran.

Aboumatta

00 h 00, le 20 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Ya Hassoun, quand Israel sera en guerre contre votre organisation criminelle, crois moi, il n y aura pas que Chypre qui y mettra la main, mais bien d'autres pays de la region et j'usqu'en europe, et même aussi des libanais patriotes qui n'hésiteront pas un instant à donner un coup de pouce pour vous renvoyer définitivement en Iran.

    Aboumatta

    00 h 00, le 20 juin 2024

  • - IL VEUT S,EN PRENDRE MEME A CHYPRE. - IL EXAGERE SON CALIBRE. - SUN CULOT SORT HORS DU TURBAN. - IL SE PREND POUR LE PLUS PUISSANT. - J,AURAIS VOULU QU,EN L,ESCALADE, - IL CONTINUE SA CANONNADE, - CONTRE SON ENNEMI YAHU, - QUI PROVOQUE TOUS LES BARBUS. - JE SUIS POUR LE HEZB A L,EXTERNE, - MAIS CONTRE LE HEZB A L,INTERNE.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    21 h 39, le 19 juin 2024

Retour en haut