Rechercher
Rechercher

Société - Presse

« Nida’ el-Watan » va définitivement tirer sa révérence vendredi

La direction justifie sa décision en invoquant « la mauvaise situation économique et financière qui sévit au Liban depuis cinq ans »

« Nida’ el-Watan » va définitivement tirer sa révérence vendredi

La page d'accueil du site mobile du quotidien libanais qui avait été relancé en 2019. Photo P.H.B.

Après avoir arrêté son édition papier fin mars, Nida’ el-Watan va tout simplement cesser d’exister à la fin de la semaine.

Dans un communiqué se référant aux « discussions internes (…) au sujet de la situation économique qui a contribué aux facteurs ayant entraîné l'arrêt de l'activité de l'entreprise », la direction du quotidien libanais a annoncé à ses employés que ce vendredi 14 juin sera leur « dernier jour de travail » au sein de l’entreprise. Le site web du quotidien ne sera donc plus alimenté et sera probablement désactivé à terme. Elle les a aussi invités à se rendre dans les deux semaines suivant cette date pour récupérer leurs soldes de tout compte et finaliser tous les documents nécessaires pour mettre fin à leurs contrats de travail. La direction justifie sommairement sa décision en invoquant « la mauvaise situation économique et financière qui sévit dans le pays depuis cinq ans ». Le quotidien employait une quarantaine de personnes, entre les journalistes et le personnel des autres services, selon un employé qui a requis l'anonymat.

Pour mémoire

Le quotidien « Nida’ el-Watan » sur le point de disparaître

C’est donc un nouveau clap de fin a pour le journal fondé au début des années 1990, qui avait déjà fermé ses portes une décennie plus tard, avant d’être relancé en 2019 par Michel Mecattaf, ancien partisan des Kataëb et candidat malheureux aux élections législatives de 2018 dans le Metn pour les Forces libanaises. Il a été emporté par une crise cardiaque à 52 ans, le 18 mars 2022, et les signes laissant apparaître les difficultés financières du quotidien ont commencé à se multiplier en début d’année. En mars, sa direction s'était donné un mois pour trouver un repreneur, au moment d’annoncer l’arrêt de la version papier.

Après avoir arrêté son édition papier fin mars, Nida’ el-Watan va tout simplement cesser d’exister à la fin de la semaine.Dans un communiqué se référant aux « discussions internes (…) au sujet de la situation économique qui a contribué aux facteurs ayant entraîné l'arrêt de l'activité de l'entreprise », la direction du quotidien libanais a annoncé à ses employés que ce...
commentaires (5)

Qu'en est-il du rachat du dit journal par Michel Murr ???

Salim Dahdah

11 h 31, le 12 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Qu'en est-il du rachat du dit journal par Michel Murr ???

    Salim Dahdah

    11 h 31, le 12 juin 2024

  • Triste

    Kaldany Antoine

    07 h 25, le 12 juin 2024

  • D’ailleurs si le lobby SA(favide) chez nous continue à s’inspirer de ce que fait le lobby SIo… en occident, certainement le tour de l’OLJ arrive, étant un des derniers espaces de liberté où on peut dénoncer ouvertement le lobby.

    Citoyen libanais

    06 h 52, le 12 juin 2024

  • Il faut rappeler que lors de sa crise cardiaque Michel Mecattaf était en état de stress sévère dû à sa persécution par l’hystérique juge Ghada Aoun et qu’il a été reconnu innocent de toutes les accusations portées contre lui, mais le mal était fait. Nida’ el-Watan, Wooden Bakery, même combat ! À quand une enquête sur Al Qard el Hassan ? Comme en occident avec un autre lobby innommable, quand on est « lobby compatible » on ne risque pas grand chose.

    Citoyen libanais

    06 h 42, le 12 juin 2024

  • So very sad to see an independent newpaper disappear. I wish to thank the journalists who have worked so hard to educate the public on the economic crisis and speak truth to power. Hopefully, when the situation improves, the newspaper will come back.

    Mireille Kang

    20 h 22, le 11 juin 2024

Retour en haut