Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle libanaise

Les Cinq évaluent les réactions des protagonistes, Le Drian attendu mardi à Beyrouth

Après Joseph Aoun, Walid et Taymour Joumblatt ont été reçus à Doha.

Les Cinq évaluent les réactions des protagonistes, Le Drian attendu mardi à Beyrouth

L’émissaire français pour le Liban, Jean-Yves Le Drian. Photo d’archives AFP

Les ambassadeurs du Quintette (États-Unis, France, Arabie saoudite, Qatar et Égypte) ont tenu une réunion lundi en soirée à l’ambassade égyptienne à Beyrouth, afin de discuter des réactions des différents protagonistes au communiqué qu’ils ont publié la semaine dernière à l’issue de leur rencontre à l’ambassade américaine à Aoukar. Dans ce communiqué, les ambassadeurs avaient souligné la nécessité d’élire un président de la République le plus tôt possible, le Liban « ne pouvant pas se permettre d’attendre un mois de plus », ainsi que la nécessité de mener des « consultations, limitées en termes de portée et de durée, entre les blocs politiques », suivies d’« une séance électorale ouverte au Parlement ». Selon les informations de notre journal, la réunion à l’ambassade égyptienne visait à évaluer les réactions libanaises au communiqué et à éviter que chaque partie ne l’interprète de manière contradictoire selon ses propres intérêts.

En outre, les ambassadeurs du Quintette se réuniront dans les jours qui viennent avec le président du Parlement, Nabih Berry, afin de discuter de la manière de tenir les consultations et d’ouvrir le Parlement pour l’élection. Mardi, à l’issue d’une réunion avec le bloc de la Modération nationale, l’ambassadeur d’Égypte, Ala’ Moussa, a estimé qu’« il faudrait s’éloigner du débat concernant qui devrait présider le dialogue entre les protagonistes et se concentrer sur l’objectif de ce dialogue », selon des propos rapportés par la presse locale. Des déclarations qui interviennent alors que le camp de l’opposition rejette l’idée d’un dialogue présidé par Nabih Berry qui n’est pas, selon leur lecture, neutre dans cette bataille, et appuie plutôt l’initiative lancée en février par les députés ex-haririens de la Modération nationale. Celle-ci prévoit la tenue de concertations parlementaires (informelles) suivies d’une séance électorale ouverte avec des tours de vote successifs jusqu’à ce que le pays se dote d’un président.

Parallèlement à la reprise des efforts du Quintette, L’OLJ a appris que l’émissaire de l’Élysée pour le Liban, Jean-Yves Le Drian, sera de retour à Beyrouth mardi prochain pour un nouveau round de concertations avec les responsables libanais.

Les Joumblatt à Doha

De son côté, le Qatar poursuit ses contacts avec les responsables et chefs de file libanais. Après la visite du chef de l’armée, Joseph Aoun, la semaine dernière à Doha, c’était mardi au tour du leader druze Walid Joumblatt, accompagné par son fils et chef du Parti socialiste progressiste Taymour Joumblatt ainsi que le député Habi Aboul Hoson, d’effectuer un séjour dans la capitale qatarie. La délégation a été reçue par le Premier ministre et chef de la diplomatie du Qatar, cheikh Mohammad ben Abdel Rahmane al-Thani. L’ambassadrice du Liban au Qatar, Farah Berry – fille de Nabih Berry –, était aussi présente à la réunion, à l’issue de laquelle Walid Joumblatt a salué les efforts continus du Qatar visant à obtenir un cessez-le-feu à Gaza. Il a aussi loué son rôle au sein du groupe des Cinq qui s’active en vue de débloquer l’élection présidentielle libanaise. Walid et Taymour Joumblatt s’entretiendront aussi avec le ministre d’État aux Affaires étrangères, Mohammad ben Abdel Aziz al-Khulaïfi, pour discuter des moyens de parvenir à un accord pour une sortie de crise. La délégation avait entamé sa visite par une rencontre avec la communauté libanaise au Qatar, à l’ambassade du Liban à Doha, organisée par Farah Berry.

Les ambassadeurs du Quintette (États-Unis, France, Arabie saoudite, Qatar et Égypte) ont tenu une réunion lundi en soirée à l’ambassade égyptienne à Beyrouth, afin de discuter des réactions des différents protagonistes au communiqué qu’ils ont publié la semaine dernière à l’issue de leur rencontre à l’ambassade américaine à Aoukar. Dans ce communiqué, les ambassadeurs...
commentaires (3)

Comment faire asseoir un duo iranien sur table sans chipoter tapis, casseroles pour ensuite aller boire un thé, pieds - nus ??

Wow

16 h 37, le 22 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Comment faire asseoir un duo iranien sur table sans chipoter tapis, casseroles pour ensuite aller boire un thé, pieds - nus ??

    Wow

    16 h 37, le 22 mai 2024

  • - QUI CROIT QUE CHAQUE ANTOINETTE, - A LA TRENTIEME REQUETE, - DE L,INLASSABLE QUINTETE, - MEME MUE EN DECATETE, - S,ASSEOIRAIT SUR LA BANQUETE, - COMME CONVAINCUE CADETTE, - POUR S,AFFUBLER DU QUINTETTE, - L,IMMENSURABLE JAQUETTE, - SE TROMPE CAR LES COQUETTES, - NE SONT NAIVES NI BETES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    00 h 39, le 22 mai 2024

  • - A L,INLASSABLE QUINTETTE, - IL NE MANQUE PAS DE TETE. - APRES DIVERS CASSE-TETE, - ILS PROPOSENT LA SUCETTE, - OU CHAQUE FOURBE ANTOINETTE, - SE CROIRAIT SEULE ETRE EN FETE. - MAIS A L,HEURE DES BANQUETTES, - AUX SONS DISTINCTS DES TROMPETTES, - IL FAUDRAIT PLUS D,UN QUINTETTE, - POUR DESAMORCER DES TETES, - ALUMETTES ET ROQUETTES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    00 h 38, le 22 mai 2024

Retour en haut