Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis

Arthur Fils élimine De Minaur à Barcelone

Le jeune Français a créé la surprise en 8es de finale du Masters 1000 catalan face à l’Australien (7-5, 6-2), tombeur de Rafael Nadal au tour précédent.

Arthur Fils tentant de rattraper une amortie lors de sa victoire face à Alex De Minaur lors des 8es de finale du Masters 1000 de Barcelone. Josep Lago/AFP

Le Français Arthur Fils, 36e joueur mondial, a créé la surprise jeudi en éliminant l’Australien Alex De Minaur (11e) en huitièmes de finale du tournoi ATP 500 de Barcelone, où Stefanos Tsitsipas et Casper Ruud sont toujours en lice. 

Face à un adversaire aux portes du top 10 et vainqueur de Rafael Nadal au tour précédent, Fils s’est imposé avec une belle autorité malgré son jeune âge (19 ans), remportant le premier set 7-5 après avoir été mené 5-3. Dans la seconde manche, le Français a mené 5-1 avant de se faire prendre le service au 7e jeu puis de s’imposer 6-2 dans la foulée sur le service de De Minaur, à sa troisième balle de match. En quarts de finale, il sera opposé au Serbe Dusan Lajovic (59e) qui s’est défait de l’Espagnol Alejandro Davidovich (27e) 7-6 (12/10), 3-6, 6-1.

Tsitsipas enchaîne

Dans les autres quarts, Stefanos Tsitsipas (7e), vainqueur du Masters 1000 de Monte-Carlo dimanche dernier, sera opposé à l’Argentin Facundo Diaz (53e). Le Grec s’est qualifié en battant l’Espagnol Roberto Carballes (72e) 7-5, 6-3, jeudi. « C’est bon d’enchaîner une série comme cela », a commenté Tsitsipas, qui a remporté à Monte-Carlo le premier titre de sa saison, le 11e de sa carrière.

« Plus on avance, plus ça devient difficile. La prolonger (cette série), c’est ce qu’il y a de plus difficile. En être à ce chiffre (huit victoires de rang, NDLR), c’est bon, ça m’apporte de la confiance », a-t-il ajouté. 

Finaliste malheureux à Monte-Carlo, le Norvégien Casper Ruud (6e) a écarté avec autorité l’Australien Jordan Thompson (33e) sur le score de 6-1, 6-4. Le Norvégien a été intraitable dans la première manche, breakant à deux reprises pour mener 5-0 avant de laisser un jeu à son adversaire.

Le second set a été un peu plus disputé, Ruud devant sauver deux balles de break à 2-1 en faveur de Thompson. Puis le double finaliste à Roland-Garros (2022 et 2023) a de nouveau accéléré en ravissant le service de son rival au 7e jeu, pour tenir son avantage jusqu’au bout.  

Spécialiste de la terre battue, surface sur laquelle il a remporté neuf de ses dix titres sur le circuit ATP, il affrontera au prochain tour l’Italien Matteo Arnaldi (40e).

Encore du travail pour Nadal

Rafael Nadal, descendu au 644e rang mondial et qui faisait son retour après plus de trois mois d’absence, a été éliminé au 2e tour du tournoi de Barcelone par le même Alex De Minaur (7-5, 6-1) lors de leur duel de mercredi.

Au lendemain d’un retour sans encombre face à l’Italien Flavio Cobolli, l’Espagnol de 37 ans, aux 22 titres du Grand Chelem, est tombé sur un os face à l’Australien, joueur d’un tout autre calibre qui lui a montré tout le chemin à parcourir pour espérer redevenir le maître sur terre battue.

« Le 6-1 du second set, c’est ce qui devait arriver aujourd’hui », a déclaré Nadal en conférence de presse, expliquant qu’il voulait se ménager. « C’est ainsi que je dois procéder aujourd’hui, pour me donner une chance d’être compétitif à Roland-Garros, a-t-il ajouté. J’essaierai de faire un pas de plus à Madrid, puis à Rome, et si, dans un tournoi, cela vaut la peine de tout donner et de mourir, c’est bien à Paris. »

Résistant et même par instants vintage dans le premier set, avec quelques fulgurances rappelant à quel point son bras gauche est capable de faire des dégâts, Nadal a su refaire son retard après une entame au diesel qui a vu son adversaire de 12 ans son cadet lui ravir son service d’entrée.

Enfin pleinement entré dans son match, le Majorquin a débreaké pour revenir à 3-3, au cœur d’une séquence vibrante durant laquelle il a pris les commandes de la partie. Par moments, les spectateurs, présents dans les tribunes du court qui porte désormais son nom, ont vu Nadal faire parler la poudre, dans ce registre bien à lui de défenseur acharné qui finit toujours par contre-attaquer encore plus fort.

Mais cela fut insuffisant pour remporter la première manche, avant de laisser filer la seconde, à sens unique. Il s’agissait pour l’Espagnol de ne surtout pas rechuter en vue du grand défi qui l’attend dans deux mois à Roland-Garros, où il ne rêve de rien d’autre que d’un 15e sacre. Il a encore deux mois pour améliorer sa condition physique. Son plus gros défi, à l’évidence.

Le Français Arthur Fils, 36e joueur mondial, a créé la surprise jeudi en éliminant l’Australien Alex De Minaur (11e) en huitièmes de finale du tournoi ATP 500 de Barcelone, où Stefanos Tsitsipas et Casper Ruud sont toujours en lice. 

Face à un adversaire aux portes du top 10 et vainqueur de Rafael Nadal au tour précédent, Fils s’est...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut