Rechercher
Rechercher

Culture - Entretien

Fanny Ardant : Au Liban, je veux avoir l’air d'une Beyrouthine

Incandescente, complexe, elle a marqué le cinéma français de son absolu besoin de vivre au travers de son art. Discrète dans les médias, elle dessine pour « L’Orient-Le Jour » le panorama d’une carrière qui l'amène aujourd’hui au Moyen-Orient avec « Retour en Alexandrie ».

Fanny Ardant : Au Liban, je veux avoir l’air d'une Beyrouthine

Fanny Ardant au 76e festival de Cannes. Photo AFP

Elle n’aime pas l'époque et le revendique. Dans ses silences comme dans ses réponses furtives ou étirées, Fanny Ardant aime toujours autant saupoudrer une dose de mystère. La même qu’elle a su cultiver à l'écran comme à la ville ces cinq dernières...
Elle n’aime pas l'époque et le revendique. Dans ses silences comme dans ses réponses furtives ou étirées, Fanny Ardant aime toujours autant saupoudrer une dose de mystère. La même qu’elle a su cultiver à l'écran comme à la ville ces cinq dernières...
commentaires (7)

C est si beau de lire fany ardent expliquer son attachement à notre pays et nous rappeler de l’aimer pour tout ce qu il nous donne

Samia Sarkis Samaha

08 h 43, le 13 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • C est si beau de lire fany ardent expliquer son attachement à notre pays et nous rappeler de l’aimer pour tout ce qu il nous donne

    Samia Sarkis Samaha

    08 h 43, le 13 avril 2024

  • Merci. Très profond et beau. Surtout durant ces jours sombres que nous vivons

    Tacla sfeir

    17 h 12, le 12 avril 2024

  • Très beauMerci

    Dijoux Maylis-Thérèse

    14 h 24, le 12 avril 2024

  • Magnifique!! Merci.

    Allam Charles K

    13 h 14, le 12 avril 2024

  • Je voudrais exprimer toute ma gratitude aux auteurs de ce bel article empreint de sensibilité, d'humanité, de sincérité. Fanny Ardant: talent, sincérité, intelligence, expression dans le language parfaite, belle dans la simplicité de sa présentation. C'est une artiste accomplie. Nadine Labaki: nous la connaissons bien, elle est parfaite, qu'elle soit devant ou derrière la caméra. Et enfin, bravo à Karl Richa pour votre article.

    Bouzaid Raymond

    12 h 31, le 12 avril 2024

  • j'ai adoré lire cet article. Profond et léger. Bravo à l'auteur

    May Parent du Chatelet

    10 h 47, le 12 avril 2024

  • Quelle femme! Merci de ce profond regard envers notre pays.....

    Sabri

    07 h 30, le 12 avril 2024

Retour en haut