Rechercher
Rechercher

Sport - Liga

Gérone débute l'année en fanfare

Grâce à leur succès spectaculaire face à l'Atlético Madrid (4-3), les Catalans restent au contact du Real Madrid en tête du championnat.

Savio Moreira (d.) au moment d'inscrire le deuxième but de Gérone lors de sa victoire contre l'Atlético Madrid, au sade Montilivi de Gérone, le 3 janvier 2024. Pau Barrena/AFP

Dans ce qui restera sans doute l'un des matchs de l'année, le FC Gérone a encore montré d'étonnantes ressources pour rester collés aux basques du leader du championnat, le Real Madrid. Au bout du suspense, l'équipe surprise de la saison s'est adjugé le premier choc au sommet de l'année civile, en l'emportant dans le temps additionnel face à l'Atlético Madrid (4-3) dans son antre de Montilivi.

Les deux formations se sont rendu coup pour coup lors d'une partie dingue, lancée par le capitaine des Catalans Valery, auteur d'une superbe frappe enroulée dès la deuxième minute (1-0).

Alvaro Morata, en grande forme mercredi, a répondu (1-1, 15e) avant que le Brésilien Savio (2-1, 27e) et le Néerlandais Daley Blind (3-1, 39e) ne redonnent deux buts d'avance aux locaux.

Mais Morata, extrêmement précis devant les buts adverses, a réduit l'écart juste avant la pause (3-2, 44e) puis a égalisé d'un joli piqué (3-3, 54e), bien servi à deux reprises par l'Argentin Rodrigo De Paul. Un triplé remarquable pour le buteur de la Roja.

Les deux équipes se sont neutralisées lors d'une fin de match fermée, jusqu'à ce qu'Ivan Martin n'envoie une frappe puissante et soudaine se loger dans la lucarne de Jan Oblak, impuissant, à l'entrée du temps additionnel (90e+1). De quoi mettre K.-O. l'Atlético.

Très actif, Antoine Griezmann a manqué un face-à-face et est resté bloqué à 173 buts sous le maillot rojiblanco. Il devra encore attendre pour dépasser la marque record de Luis Aragones.

Rüdiger sauve le Real

De son côté, le Real Madrid s'est imposé dans la douleur (1-0) mercredi à domicile contre Majorque, conservant ainsi la tête de la Liga. Les Madrilènes l'ont emporté grâce à une tête puissante de leur défenseur central Antonio Rüdiger (79e) sur un corner superbement tiré par Luka Modric.

Avec 48 points, les Merengues restent installés dans leur fauteuil de leader, à égalité de points avec les Catalans, mais avec une meilleure différence de buts. Les Colchoneros restent troisièmes, mais désormais distancés de dix unités (38 pts).

Les champions d'Espagne ont offert une victoire, la 15e cette saison, à leur entraîneur Carlo Ancelotti, pour leur premier match depuis sa prolongation jusqu'en 2026 à la tête de la Maison blanche.

Mais leur succès a été bien long à se dessiner contre une formation 14e du championnat. Les Madrilènes ont longtemps buté sur la défense bien regroupée des joueurs des Baléares qui ont bien failli piquer en contre, lorsque la tête d'Antonio Sanchez est venue heurter la transversale (41e).

Leur gardien Rajkovic a, lui, écœuré les attaquants du Real, détournant une frappe lourde de Vinicius (37e), avant de repousser une tentative enroulée de Rodrygo vers Brahim, dont la tête est venue mourir sur le poteau (69e). Rüdiger a ensuite surgi pour catapulter le ballon au font des filets et soulager le stade Santiago-Bernabéu (78e).

« Il y a des matches comme celui d'aujourd'hui où les coups de pied arrêtés peuvent vous donner un avantage », a reconnu Ancelotti après coup en conférence de presse, soulignant que son équipe a « joué contre une équipe qui défendait très bien ».

Dans le même temps, le Betis (7e) s'est fait surprendre sur la pelouse du Celta Vigo (18e) 2-1.

Dans un duel entre mal classés, Grenade a remporté son deuxième match de la saison contre Cadix, son premier succès depuis la fin août. Mais avec 11 points, le club andalou demeure à cinq longueurs de la 17e place, la première de non-relégable, occupée par le Celta Vigo.


Dans ce qui restera sans doute l'un des matchs de l'année, le FC Gérone a encore montré d'étonnantes ressources pour rester collés aux basques du leader du championnat, le Real Madrid. Au bout du suspense, l'équipe surprise de la saison s'est adjugé le premier choc au sommet de l'année civile, en l'emportant dans le temps additionnel face à l'Atlético Madrid (4-3)...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut