Rechercher
Rechercher

Sport - Football – Coupe d'Afrique des Nations

Regragui espère briser la « malédiction » avec le Maroc

Un an après leur incroyable parcours au Qatar, où ils ont atteint les demi-finales du Mondial, les Lions de l'Atlas rêvent de remporter leur première CAN depuis 1976.

Le sélectionneur du Maroc Walid Regragui lors d'une conférence de presse le 13 mars 2023. Fadel Senna/AFP

Le sélectionneur du Maroc Walid Regragui a affiché jeudi l'ambition de briser « la malédiction de la Coupe d'Afrique » quarante-cinq ans après le dernier sacre de son pays, lors de la présentation du groupe participant à l'édition 2024 de la compétition. 

« Plus les compétitions africaines avancent plus on s’éloigne de la date où on l’avait remporté mais ce n’est pas une raison de se mettre la pression. On va y aller pour jouer notre football, pour donner le maximum et surtout pour ne pas avoir de regret », a déclaré Walid Regragui lors de sa dernière conférence de presse annonçant la liste des 24 joueurs retenus pour la compétition, qui se déroulera du 13 janvier au 11 février en Côte d'Ivoire.

« Ce qui est important, c'est l’état d’esprit, on doit y aller en toute confiance pour dépasser la malédiction de la Coupe d’Afrique », a-t-il ajouté.

Le Maroc n'a pas remporté la Coupe d'Afrique des nations (CAN) depuis 1976. Mais un an après avoir signé l'exploit historique de se hisser en demi-finale du Mondial au Qatar, les Lions de l'Atlas ne peuvent plus faire profil bas et font partie des principaux favoris à la victoire finale. 

Pour relever le défi de la compétition, Regragui s'appuiera sur les piliers de l'équipe qui avait atteint le dernier carré du Mondial au Qatar, avant de s'incliner contre l'équipe de France (2-0). Sauf incident de dernière minute, tous les cadres devraient pouvoir répondre à l'appel de leur sélectionneur. Parmi eux on retrouve sans surprise les noms de Hakim Ziyech, qui a retrouvé son meilleur niveau depuis son transfert en Turquie à Galatasaray cet été, mais aussi les incontournables Sofiane Amrabat, Nayef Aguerd, Achraf Hakimi, Sofiane Boufal, et bien sûr le gardien Yassine Bounou qui évolue depuis peu en Arabie Saoudite dans les rangs d'al-Hilal. 

Harit de retour dans le groupe

Cette CAN sera aussi l'occasion pour Amine Harit (Olympique de Marseille), privé de Mondial à la dernière minute en raison d'une rupture des ligaments croisés du genou, de retrouver sa place au sein d'une équipe dont il était l'un des hommes forts. Conformément à la politique mise en place depuis de nombreuses années par Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération, d'ouvrir autant que possible les portes de la sélection nationale aux joueurs issus de la diaspora, Regragui a également fait appel à de nouveaux jeunes joueurs comme Ismael Saibari (PSV Eindhoven) ou Chadi Riad (Real Betis), issus de l'équipe U23 ayant remporté cette année la CAN des moins de 23 ans.

« On a un bon équilibre entre le présent et l’avenir », a commenté le coach pour qui tout réussit depuis sa prise de fonction, à l'été 2022, et bien décidé à ramener le Maroc sur le toit de l'Afrique près de 50 ans après son dernier sacre continental en 1976.

Le Maroc se trouve dans le groupe F avec la RDC, la Zambie et la Tanzanie. 

Le sélectionneur du Maroc Walid Regragui a affiché jeudi l'ambition de briser « la malédiction de la Coupe d'Afrique » quarante-cinq ans après le dernier sacre de son pays, lors de la présentation du groupe participant à l'édition 2024 de la compétition. 

« Plus les compétitions africaines avancent plus on s’éloigne de la date où on...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut