Questionnaire de Proust à...

Questionnaire de Proust à René Otayek

Questionnaire de Proust à René Otayek

D.R.

René Otayek est directeur de recherche émérite au CNRS (France) et professeur à Sciences Po Bordeaux. Spécialiste de l’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, auxquels il a consacré de nombreuses publications, il est également l’auteur de deux romans historiques : Les Abricots de Baalbeck (Noir Blanc Etc., 2018) et Le Levantin (Victor Le Brun, 2020), et d’un essai intitulé Féministes arabes du Levant. Portraits de femmes libres, récemment paru chez L’Orient des Livres et les éditions Non Lieu.

Quel est votre principal trait de caractère ?

L’empathie.

Votre qualité préférée chez un homme ?

Savoir décider.

Votre qualité préférée chez une femme ?

Savoir décider.

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

Leur présence.

Votre principal défaut ?

Je n’en ai pas (LOL).

Votre occupation préférée ?

Écrire.

Votre rêve de bonheur ?

Le bonheur n’existe pas, il n’y a que des instants de bonheur.

Quel serait votre plus grand malheur ?

Survivre à mes enfants.

Ce que vous voudriez être ?

Moi-même cinquante ans en arrière.

Le pays où vous désireriez vivre ?

Il n’a pas encore été inventé.

Votre couleur préférée ?

Celles de l’arc-en-ciel.

La fleur que vous aimez ?

Toutes les fleurs des champs. J’ajoute que j’ai horreur des tulipes, trop parfaites !

L'oiseau que vous préférez ?

Jonathan Livingston le goéland.

Vos auteurs favoris en prose ?

L’Amin Maalouf de Léon l’Africain, une puissance d’évocation inégalée ; le Congolais Sony Labou Tansi pour sa critique du pouvoir et de la corruption ; Ian Manook pour L’Oiseau bleu d’Erzeroum et Le Chant d’Haïganouch, bouleversants !

Vos poètes préférés ?

Je viens de lire Soubresauts de Nidal Haddad : ça prend aux tripes !

Vos héros dans la fiction ?

Tom and Jerry, parce que le petit gagne toujours.

Vos héroïnes dans la fiction ?

Je préfère les héroïnes du réel, comme celles qui peuplent mon livre sur les Féministes arabes du Levant.

Vos compositeurs préférés ?

Ravel, je ne me lasse pas de son Boléro ; Vivaldi ; et pour les modernes, les auteurs de rock-opéra comme Pink Floyd ou les Moody Blues.

Vos peintres favoris ?

Tous les impressionnistes et Le Caravage, pour la violence de sa peinture.

Vos héros dans la vie réelle ?

Tous ceux qui osent aller à contre-courant.

Vos prénoms favoris ?

Ceux de mes enfants.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

La haine ordinaire qui se déverse sur les réseaux sociaux et dans certains médias.

Les caractères historiques que vous détestez le plus ?

La brutalité des nationalismes ethniques ou religieux.

Le fait militaire que vous admirez le plus ?

Aucun. Je n’ai aucune attirance pour l’art de la guerre.

La réforme que vous estimez le plus ?

Celle qui mettra fin au système confessionnel libanais… dans 10 000 ans…

L’état présent de votre esprit ?

Révolté.

Comment aimeriez-vous mourir ?

En restant vivant.

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

Le cycle éternel des saisons.

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

Les miennes.

Votre devise ?

Tomber mais toujours se relever.

René Otayek est directeur de recherche émérite au CNRS (France) et professeur à Sciences Po Bordeaux. Spécialiste de l’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, auxquels il a consacré de nombreuses publications, il est également l’auteur de deux romans historiques : Les Abricots de Baalbeck (Noir Blanc Etc., 2018) et Le Levantin (Victor Le Brun, 2020), et d’un essai intitulé...
commentaires (1)

Très beau portrait !

Zakariah

12 h 58, le 07 décembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Très beau portrait !

    Zakariah

    12 h 58, le 07 décembre 2023

Retour en haut