Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle

Après le faux pas de Le Drian, les regards se tournent vers le Qatar

Alors que la visite en septembre de l'émissaire français pourrait être retardée, voire annulée, les Qataris se prépareraient à revenir sur scène.
Après le faux pas de Le Drian, les regards se tournent vers le Qatar

Le diplomate français Jean-Yves Le Drian et le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammad ben Abderrahmane al-Thani lors d'une conférence de presse à Doha, en mars 2022. Photo tirée de l'agence de presse qatarie QNA

Pour sa prochaine visite à Beyrouth, si elle aura lieu, Jean-Yves Le Drian ne devrait pas s’attendre à un accueil en fanfare. Ni à une quelconque percée. Le questionnaire présidentiel envoyé par l’émissaire français pour le Liban a, en effet,...
Pour sa prochaine visite à Beyrouth, si elle aura lieu, Jean-Yves Le Drian ne devrait pas s’attendre à un accueil en fanfare. Ni à une quelconque percée. Le questionnaire présidentiel envoyé par l’émissaire français pour le Liban a, en effet,...

commentaires (12)

Macron ne comprend rien à la diplomatie ! Il veut se prendre oour De Gaulle mais c'est un lilliputien ! Après avoir reçu Poutine en grande pompe à Versailles et Trump en allié majeur un 14 juillet, il s'est pris une raclée au Mali par Wagner, et bis repetita au Niger. Et au Liban ? Il se prend pour un matamore et se ridiculise en faisant des déclarations farfelues (aout et septembre 2020), qui ne sont pas suivies d'actions politiques coercitives. Et il sort du chapeau un vrai diplomate, ce pauvre Monsieur Le Drian, à qui il confie la mission impossible de rallier les chrétiens au candidat du Hezbollah ... La France mérite mieux que cela et le Liban aussi, Monsieur Macron !

GM92190

09 h 31, le 22 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Macron ne comprend rien à la diplomatie ! Il veut se prendre oour De Gaulle mais c'est un lilliputien ! Après avoir reçu Poutine en grande pompe à Versailles et Trump en allié majeur un 14 juillet, il s'est pris une raclée au Mali par Wagner, et bis repetita au Niger. Et au Liban ? Il se prend pour un matamore et se ridiculise en faisant des déclarations farfelues (aout et septembre 2020), qui ne sont pas suivies d'actions politiques coercitives. Et il sort du chapeau un vrai diplomate, ce pauvre Monsieur Le Drian, à qui il confie la mission impossible de rallier les chrétiens au candidat du Hezbollah ... La France mérite mieux que cela et le Liban aussi, Monsieur Macron !

    GM92190

    09 h 31, le 22 août 2023

  • Je pense que M. Le Drian voulait avoir un écrit de chacun des députés pour les faire analyser par un système d'intelligence artificielle pour nous proposer une solution, un Président. Je pense que sa démarche se justifie dans la mesure où la France est appréciée par toutes les parties. Oui devoirs de vacances, et alors?

    Céleste

    23 h 53, le 21 août 2023

  • La France et tous les autres pays n’oeuvrent que pour leurs propres interêts. De plus la France ne s’en sort même pas avec ses propres problèmes. Alors chers libanais bougez vous et bazardés vos chefs et qu’on en finisse. Sinon vous allez vous enfoncez encore plus. Reveillez vous.

    Staub Grace

    19 h 58, le 21 août 2023

  • La France devrait arrêter d'aider ou de conseiller les pays étrangers, elle ne récolte que des critiques méritées ou non. Que le Liban trouve lui même la solution puisque derrière chaque proposition, d'où qu'elle vienne, une partie du pays crie à l'ingérence !

    Pandora

    14 h 23, le 21 août 2023

  • LEDRIAN, LACHEZ-LES ! LES UNS SERVENT L,ETRANGER, ET LES AUTRES S,ENTRE-DECHIRENT. PLUS DE TETES TETUES SEULS LES BAUDETS EN ONT.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 27, le 21 août 2023

  • … se penchent sur …

    Hitti arlette

    11 h 29, le 21 août 2023

  • Quelle honte de voir tout ce monde se réunir, et se concerter pour nous mais sans nous. Qui a donné le feu vert à tous ces pays pour ne s’occuper que de la présidentielle d’autant plus que la précarité de la situation exige qu’ils se penchent plutôt à l’épineux problème financier dû au vol organisé par la BDL et les banques.

    Hitti arlette

    11 h 01, le 21 août 2023

  • Mais quel,donc ce troc que les français ont conclu avec le HB cette milice que tous les précédents présidents qualifiaient d’organisation terroriste? On les voit avancer à pas de loup tout en tremblant alors que le Président Macron, lors de sa première visite semblait décidé et on ne peut plus fermé de débarrasser les libanais de cette bande de mafieux qui avait ruiné le pays avant d’attentats à leur vie en provocant l’explosion du port faisant ainsi des centaines de morts et des milliers de blessés, sans parler des destructions des habitats qui sont toujours en ruine. Alors qu’il avait promis d’aider les libanais, il envoie son émissaire avec son crachoir récolter les conditions et les exigences de ces mêmes mafieux toujours au pouvoir en leur cédant le pays sous prétexte de paix sociale et sortie de crise. Si les libanais envisageaient de troquer leur pays, ils n’auraient jamais fait appel aux pays amis qui s’avèrent tous les jours complices et partenaires de ces mêmes fossoyeurs qui hier encore avant leur appui se trouvaient aux abois et par une simple tape dans le dos se sont vus propulsés en décideurs, pour le plus grand malheur des libanais. C’est quoi ce troc maléfique qui a inversé la situation pour la rendre encore plus inextricable alors qu’on rêvait la voir résolu en un grand coup sur la table associé de sanctions à la mesure de la situation pour les faire plier? Monsieur Macron, qu’avez-vous fait de vos promesses, vous qui êtes connu pour être un homme de paroles

    Sissi zayyat

    10 h 50, le 21 août 2023

  • Mais ce n’est pas un faux pas ! Une façon de se laver les mains, de se désengager d’une crise interne qu’on veut à tout prix la relier à des tensions régionales. On a l’art de l’appel d’air. Mr Le Drian est bien conscient des difficultés de sa mission avant qu’il ne se transforme d’un émissaire, en bouc émissaire… et responsable lui-même de la crise. C’est tout…

    Nabil

    10 h 17, le 21 août 2023

  • Exit Frangié pour être président, que le Hezbollah ne l’impose plus, mais qu’il exige de ne pas déposer les armes , le Hezbollah n’est pas une milice terroriste, mais une résistance face à Israël qui occupe encore des territoires libanais.

    Mohamed Melhem

    05 h 11, le 21 août 2023

  • Monsieur Le Drian ferait mieux de continuer sa retraite. Acculé à une mission impossible par Macron,qui a opté pour l'intérêt économique de son pays,voulant arrondir les angles avec les malfrats du Liban,ce diplomate n'a qu'à désobéir à son président qui déraille en cette période délicate.

    Esber

    03 h 51, le 21 août 2023

  • C’était ma contribution du 21 juin 2023 : """""On le répète à l’envi, et l’adage le dit très bien, ""les conciliateurs ne sont pas les payeurs"". Ils admettent leurs échecs, mais ne les assument pas. C’est au Libanais de s’entendre (mission impossible). Jouer au go-between pour se donner une bonne réputation à l’international, faire la navette diplomatique ne porte pas tellement de résultats, et l’article par l’historique des missions accordées, le montre bien. Au Liban, les coups d’éclat, les coups de baguette magique ça ne fonctionne, sauf que si les protagonistes le veulent bien, comme la signature de l’accord récent sur l’exploitation des hydrocarbures au sud… Peut-être qu'on donne à Mr Le Drian plus de chance qu'aux autres.""""" Nabil 10 h 02, le 21 juin 2023, et je changerai rien à cette contribution...

    Nabil

    03 h 03, le 21 août 2023

Retour en haut