Rechercher
Rechercher

Société - GRAND ANGLE

Les bruits sourds de l’effondrement du Liban

Derrière l’agitation bruyante de la saison touristique, la chute du Liban se poursuit dans un silence macabre.

Les bruits sourds de l’effondrement du Liban

Signe des temps, l’ONU chiffre à 2 122 634 le nombre de Libanais ayant besoin d’assistance humanitaire, soit davantage que les réfugiés syriens et palestiniens réunis. Photo João Sousa

Ça fait quel son un pays entier qui s’effondre ?Il suffit de s’éloigner des restaurants tapageurs de la côte pour entendre les ventres vides des enfants gargouiller. À Ersal, aux confins de la Békaa, le soldat Oussama el-Atrache se rend chaque jour...
Ça fait quel son un pays entier qui s’effondre ?Il suffit de s’éloigner des restaurants tapageurs de la côte pour entendre les ventres vides des enfants gargouiller. À Ersal, aux confins de la Békaa, le soldat Oussama el-Atrache se rend chaque jour...
commentaires (20)

L état dans lequel se trouve le Liban n est du qu à une seule raison : votre CONFESSIONALISME .. Cette faillite n en est que la conséquence et c est malheureusement mérité pour vous .

HODROGE Gassane

11 h 00, le 12 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (20)

  • L état dans lequel se trouve le Liban n est du qu à une seule raison : votre CONFESSIONALISME .. Cette faillite n en est que la conséquence et c est malheureusement mérité pour vous .

    HODROGE Gassane

    11 h 00, le 12 septembre 2023

  • La paix avec Israël sous condition, monsieur Jacques Wolf. Israël veut l’argent du beurre et le beurre de même. En plus, il veut assujettir tout le voisinage à ses moindre désir.

    Mohamed Melhem

    11 h 58, le 31 août 2023

  • reglez le probleme essentiel du Liban,le Hetz et faites la paix avec Israel....en trois ans vous redeviendrez une des perles du Proche Orient.......choisissez......

    Jacques Wolf

    10 h 22, le 16 août 2023

  • "Il suffit de s’éloigner des restaurants tapageurs de la côte pour entendre les ventres vides des enfants gargouiller." Tout est résumé dans cette phrase. C'est infiniment triste. Et les Libanais qui ont les moyens de faire la fête devraient être plus discrets, à défaut de penser aux autres. Mais la vulgarité est souvent inguérissable. Et c'est loin d'être l'apanage du peuple, malgré l'étymologie de ce mot, bien au contraire !

    Politiquement incorrect(e)

    14 h 27, le 13 août 2023

  • Une vérité scandaleuse qu on ne doit jamais camoufler . Pourvu qu il y ait une solution au niveau régional à l horizon..

    Simone Ajouri Abinassif

    12 h 33, le 13 août 2023

  • Triste mais vrai. Bravo pour cet article

    Emmanuel Durand

    10 h 11, le 13 août 2023

  • Merci M. Haddad et merci l'OlJ pour votre sursaut de conscience. Apres avoir publie les inepties du "departement de recherche de la Banque Audi", de "BLOMinvest" et de diverses autres crapules bancaires et politichiennes, voila un article qui parle objectivement de la situation desastreuse du pays. Ceci dit, nos compatriotes ne s'en sortiront que lorsequ'il realiseront qu'il faut botter le cul des responsables de l'effondrement. Energiquement.

    Michel Trad

    22 h 34, le 12 août 2023

  • La mort est toujours silencieuse. Notre pays se meurt et personne pour le sauver. Ni les médias, ni le peuple et encore moins les politiciens n’ont trouvé bon jusqu’alors de se relever et de s’unir pour chasser cette racaille imbue d’elle même parce que armée par un pays étranger. Dans un autre pays, ils seraient déjà partis la queue entre les jambes depuis belle lurette pour le centième de ce que les libanais endure sans broncher. Pourquoi ces fossoyeurs renonceraient ils à les massacrer puisqu’ils ne constatent aucune résistance ni acte concret pour les en empêcher? C’est toujours les plus démunis qui paient le prix fort de la lâcheté des nantis et des corrompus puisque protégés par la mafia qui les nourrit alors que eux n’ont que leur dignité et leur décence pour survivre parce qu’ils sont libres et refusent de soumettre à quiconque pour être aidés ou même sauvés d’une mort lente. Leur voix hélas n’est jamais perçue et est étouffée par le brouhaha d’une société superficielle et soumise mais heureuse du tintamarre qu’elle produit en faisant semblant de s’amuser.

    Sissi zayyat

    13 h 08, le 12 août 2023

  • Triste est mon cœur de vous lire dans une impuissance à ne pas pouvoir faire quelque chose que de condamner les responsables de la décadence qui en découle. Si tout libanais ayant plus de Cinq millions de dollars dans une banque du Liban ou en dehors du Liban en offre 5000 dollars pour aider le Liban à se relever. Et si c’est faisable, ou envoyer les 5000 dollars, dans quelle banque ou institution financière, et comme c’est de l’argent offert, ce sera une aubaine pour des zaïms de mettre la main dessus. Quelle honte pour ces rapaces toujours prêts à dilapider pour augmenter leurs gains illicites.

    Mohamed Melhem

    12 h 43, le 12 août 2023

  • Bravo pour cet article. Il met en lumière la misère invisible dans laquelle vivent les libanais depuis quelques années maintenant. Une misère complètement ignorée par les politiques, les intellectuels et même par les médias. Rares sont les articles comme le votre qui retracent et mettent en exergue l'etendue du problème et la gravité de la situation. Or, il en faut presque quotidiennement des articles axés sur les graves difficultés sociales, humanitaires, sanitaires, ... des libanais pour que la société prennent conscience de leur propres malheurs. Merci encore !!!

    HAGE Hicham

    11 h 33, le 12 août 2023

  • les nouveaux riches (Basse classe) s amusent a fonds actuellement. La classe moyenne bourgeoise éduquée et l âme du pays, a disparue.

    Marie Claude

    08 h 26, le 12 août 2023

  • Article hélas indispensable.

    AntoineK

    03 h 34, le 12 août 2023

  • ~《 l’agence interétatique 》• il est faux de parler de l'ONU en ces termes : c'est avant une organisation internationale

    CHAHINE Omaya

    18 h 11, le 11 août 2023

    • Bonjour, Merci pour votre commentaire. L'expression utilisée a bien été modifiée. Cordialement

      L'Orient-Le Jour

      13 h 02, le 12 août 2023

  • Franchement j'ai du mal á voir la misére dont vous parlez. Le nombre de voitures neuves bat des records, les restaurants et hotels sont complets et bien avant la haute saison : Deja en hiver Faraya et Faqra etaient pleins (et les remontées plus vétustes et plus chères que dans les Alpes). Les hopitaux sont pleins á craquer pourtant tout le monde pleure l'absence de couverture medicale !!!! On fait de nouveaua queue pour voir son medecin avec des consultations á plus de 50 usd (plus cher qu'en France) etc etc J'essaie de recruter. Je ne trouve personne de disponible si ce n'est á des salaires supérieurs aux salaires européens.... Je vais prendre en fin de compte des Suisses. Ils seront moins chers que les libanais et eux au moins ils peuvent voyager partout.

    Moi

    18 h 10, le 11 août 2023

  • Je pense que les Libanais de la diaspora dont je fait partie, contribue implicitement à cette situation. Nous nous rendons au Liban, dépensant nos dollars dans les restaurants et en essence , croyant aider notre pays. Or en l’absence d’un Etat, des impôts et une redistribution équitable, cette manne touristique ne profite qu’à un nombre réduit de Libanais qui en profite pour gonfler leurs prix pour maximiser leurs gains. D’une révolution nous avons accouché d’un system encore plus injuste et tout le monde ferme les yeux, vote pour le meme Zaim, pendant que toute une génération est de nouveau perdue.

    EL Khoury Jony

    17 h 09, le 11 août 2023

  • Très bien. Alors que tous les festivals touchent à leurs fins, on reparle de misère, de crève-cœur libanais. Mais rien de neuf sous les cèdres, on a toujours parlé de vente d’enfants, d’exorbitants frais d’hospitalisation et de scolarité, de salaires insuffisants, de migrants qui se perdent en mer, même avant la dépréciation de la livre. Nous sommes à la même enseigne de l’un ou l’autre pays d’Afrique (rien que cette partie du monde) dont la population est prête pour l’émigration vers des pays plus pacifiés, où on leur rétorque : ""qu’il ne faut pas venir nous faire pleurer avec vos problèmes"". Comment pacifier durablement le pays depuis que le mauvais sort s’est abattu sur lui. Une note optimiste ? : ""…le besoin de s’exprimer autour de la santé mentale"" est une avancée pour les psychiatres, car c'est déjà ça, parler d’une souffrance, que le patient admis au sein de sa famille, ou dans une institution, ne pas le prendre pour un paria, quand on a les moyens ! Pour répondre à l’interrogation : """"Ça fait quel son un pays entier qui s’effondre ?"""" Aucun son, un dessin pourrait illustrer la carte géographique du Liban par un fusil muni d’un silencieux…

    NABIL

    16 h 54, le 11 août 2023

  • Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l'horizon embrassant tout le cercle II nous verse un jour noir plus triste que les nuits; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l'Espérance, comme une chauve-souris, S'en va battant les murs de son aile timide Et se cognant la tête à des plafonds pourris; Quand la pluie étalant ses immenses traînées D'une vaste prison imite les barreaux, Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux, Des cloches tout à coup sautent avec furie Et lancent vers le ciel un affreux hurlement, Ainsi que des esprits errants et sans patrie Qui se mettent à geindre opiniâtrement. — Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. — Charles Baudelaire

    Gros Gnon

    16 h 06, le 11 août 2023

  • Et la majorité du peuple iens à ses chefs de clans corrompus. Ça ne changera jamais. Et cher redacteurs de l’OLJ vous ne parlez pas suffisement de ceux qui oeuvrent pour un liban meilleur. Je suis très déçue. Merci d.en prendre note et de changer peut être de discours. Espérons.

    Staub Grace

    15 h 22, le 11 août 2023

  • Mon cœur saigne en vous lisant. Ce sentiment d'impuissance m'est insupportable.. On dit souvent que l'on voit comment un pays se porte en regardant sa jeunesse.....

    Vero M

    15 h 19, le 11 août 2023

Retour en haut