Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Guerre en Ukraine

Le nombre d'immigrés russes en Turquie en hausse de 218%, selon Al-Monitor

Les Russes constituaient 25% des immigrés en Turquie en 2022, selon Al-Monitor.

Le nombre d'immigrés russes en Turquie en hausse de 218%, selon Al-Monitor

Poignée de main entre le président russe Vladimir Poutine, et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, le 5 août 2022. Photo d'archives AFP

Près de 400.000 étrangers ont migré vers la Turquie en 2022, les Russes représentant 25% du total de ce chiffre, a déclaré l’Institut officiel des statistiques du pays (TUIK) dans son rapport sur les statistiques des migrations internationales 2022, selon Al-Monitor, média panarabe basé à Washington.

Selon les chiffres du rapport, environ 100 000 Russes ont émigré en Turquie en 2022, en tête de liste des ressortissants étrangers entrés dans le pays. Ce chiffre constitue une augmentation de 218% par rapport à 2021.

Selon Al-Monitor, l'augmentation massive de l'arrivée de Russes et d'Ukrainiens en Turquie découle de l'invasion russe de l'Ukraine lancée en février 2022.

Les Ukrainiens, eux, constituaient le deuxième groupe de ressortissants étrangers en 2022, à 8%, soit près de 40.000 Ukrainiens, selon les statistiques.

L'invasion russe de l'Ukraine a provoqué un exode massif de centaines de milliers de Russes opposés à la guerre et cherchant à fuir vers d’autres pays. La Turquie a appelé à la fin du conflit, mais a maintenu une position d'équilibre tout au long de la guerre, agissant en tant que partenaire des deux pays, rappelle le site d'information.

Les Irakiens et les Iraniens quittent la Turquie

La plus grande métropole de Turquie, Istanbul, a la plus grande population de migrants étrangers du pays, avec 34,5% des ressortissants étrangers en Turquie vivant dans la ville. Istanbul est suivie par la province méditerranéenne d’Antalya, qui abrite 14,8% des ressortissants étrangers, la capitale turque d’Ankara avec 5,4%, Bursa avec 3,9% et Mersin avec 3,8%. Antalya est particulièrement populaire auprès des migrants russes et ukrainiens, entrainant une flambée des prix des logements et des loyers dans la province, alimentant les plaintes des habitants dans un contexte d’inflation élevée.

Près de 26.000 Iraniens, plus de 21.500 Afghans et près de 20.000 Irakiens ont aussi migré vers la Turquie en 2022. En 2021, les citoyens irakiens et iraniens se classaient respectivement au premier et au deuxième rang des plus grands groupes de ressortissants étrangers arrivés dans le pays. Les Irakiens et les Iraniens constituent le plus grand groupe d’étrangers qui ont quitté la Turquie, parmi plus de 325.000 ressortissants étrangers qui ont quitté le pays, selon le rapport de 2022. Plus de 65.000 Irakiens et près de 33.000 Iraniens ont quitté la Turquie en 2022.

Selon les statistiques publiées lundi, quelque 140.000 ressortissants turcs ont quitté leur pays d’origine, soit un bond de près de 40% par rapport à 2021. Le rapport a montré que le nombre total de migrants étrangers et de ressortissants turcs qui ont quitté la Turquie a augmenté de 62% par rapport à 2021. Au total, la migration globale vers la Turquie a diminué de plus de 33% par rapport à 2021.

Près de 400.000 étrangers ont migré vers la Turquie en 2022, les Russes représentant 25% du total de ce chiffre, a déclaré l’Institut officiel des statistiques du pays (TUIK) dans son rapport sur les statistiques des migrations internationales 2022, selon Al-Monitor, média panarabe basé à Washington.Selon les chiffres du rapport, environ 100 000 Russes ont émigré en Turquie en 2022,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut