Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Dans la presse

Voitures de luxe, argent... un homme arrêté aux Emirats pour une vidéo "arrogante"

Les autorités émiraties estiment que la vidéo "porte atteinte à l'image du pays".

Voitures de luxe, argent... un homme arrêté aux Emirats pour une vidéo

Une Lamborghini de la police de Dubaï. Photo d'illustration Karim Sahib/AFP

Un homme en dishdasha, deux assistants avec un plateau recouvert de liasses de billets et un concessionnaire de voitures de luxe : une vidéo a priori satirique n'a pourtant pas fait rire les autorités émiraties. Dimanche, celles-ci ont annoncé l'arrestation de l'homme qui apparaît dans cette séquence largement partagée sur les réseaux sociaux.

L'annonce du parquet général émirati a été rapportée par l'agence de presse officielle WAM et relayée par plusieurs sites d'informations basés aux Emirats arabes unis.

L'homme serait d'origine "asiatique", expatrié aux Emirats, selon les autorités qui ne précisent pas le lieu de l'arrestation, ni celui du tournage de la vidéo.

Cette vidéo pointée du doigt comme propagandiste par le pouvoir, met en scène un homme vêtu d'une dishdasha, de lunettes de soleil et d'un masque sanitaire. Celui-ci s'adresse d'un ton condescendant aux employés de la compagnie, exigeant d'acheter les voitures les plus chères, tout en distribuant des liasses de billets à gauche et à droite en guise de pourboires.

Une attitude jugée "arrogante" par les autorités.


Le Parquet général pour la lutte contre les rumeurs et la cybercriminalité a annoncé sur son compte Instagram avoir ordonné la détention de l'homme à l'origine de la vidéo, en attendant qu'une enquête soit lancée. Il lui est reproché de "nuire à l'image des Émirats". Selon le Parquet, l'auteur de la vidéo donnerait une image "erronée et offensante du pays et de ses citoyens", notamment à propos de leur rapport à l'argent, ce qui les ridiculiserait et pourrait "être susceptible de provoquer l'opinion publique et nuire à l'intérêt général".


Le Parquet a également ordonné la convocation du propriétaire de la concession automobile dans laquelle la vidéo a été filmée.

Les réseaux sociaux sont très contrôlés aux Emirats. La diffamation est prise très au sérieux par les autorités du pays et porter atteinte à l'intérêt et à la sécurité des Émirats arabes unis est illégal. Depuis le 2 juin 2022, une nouvelle loi a été mise en place et fournit un cadre juridique autour de l'utilisation d'internet.

Un homme en dishdasha, deux assistants avec un plateau recouvert de liasses de billets et un concessionnaire de voitures de luxe : une vidéo a priori satirique n'a pourtant pas fait rire les autorités émiraties. Dimanche, celles-ci ont annoncé l'arrestation de l'homme qui apparaît dans cette séquence largement partagée sur les réseaux sociaux.L'annonce du parquet général émirati a...
commentaires (6)

Il y a des pays qui cultivent l'autoderision mais les EAU n'en font pas partie. Nous voilà prévenu ?.

Khairallah Issam

10 h 06, le 12 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Il y a des pays qui cultivent l'autoderision mais les EAU n'en font pas partie. Nous voilà prévenu ?.

    Khairallah Issam

    10 h 06, le 12 juillet 2023

  • La video est kkpart entre drole et de mauvais gout. Mais de la a areter le type? Il n'a rien fait, il rigole, c'est de la satire. Si ils veulent areter des gens, on en a beaucoup ici au Liban...

    ..... No comment

    10 h 28, le 11 juillet 2023

  • La liberté d'expression à la sauce émiratie...

    Souheil Mansour

    19 h 44, le 10 juillet 2023

  • "… Une Lamborghini de la police de Dubaï. Photo d'illustration Karim Sahib/AFP …" - je comprends maintenant pourquoi les excès de vitesse sont sanctionnés à 13000$. Il faut payer l’essence pour la Lamborghini…

    Gros Gnon

    18 h 33, le 10 juillet 2023

  • Bonne réaction de la part des autorités.

    LE FRANCOPHONE

    17 h 48, le 10 juillet 2023

  • Je trouve que les autorites ont bien fait.

    Eddy

    17 h 00, le 10 juillet 2023

Retour en haut