Rechercher
Rechercher

Économie - Développement

La BM réserve 200 millions de dollars aux agriculteurs libanais vulnérables

La BM réserve 200 millions de dollars aux agriculteurs libanais vulnérables

Des agriculteurs en pleine récolte dans le nord du Liban. Photo João Sousa

Le conseil d’administration de la Banque mondiale vient d’approuver un financement de 200 millions de dollars pour « améliorer la résilience des fermiers et des PME « vulnérables » dans l’agroalimentaire libanais, qui fait face aux effets d'une crise multidimensionnelle, comme à la hausse globale des prix du carburant et des engrais.

Selon un communiqué publié jeudi soir, ce financement s’inscrit dans le cadre du projet GATE (Green-Agri Food Transformation for Economic Recovery) soutenant les investissements visant à améliorer la productivité et l’accès au marché du secteur agricole. Ce dernier joue un « rôle-clef pour débloquer la croissance, créer des emplois et améliorer le niveau de vie, particulièrement dans le milieu rural », selon les termes employés par Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la BM pour le département Moyen-Orient. L’enveloppe servira à financer des « packs intégrés de soutien » pour aider les fermiers et les PME ciblés à faire face aux effets de la crise, des « investissements judicieux dans les chaînes de valeur du secteur agroalimentaire ou des infrastructures résistantes aux intempéries et au changement climatique, entre autres exemples.

L’organisation estime à environ 80.000 fermiers, soit la moitié de la population totale de cette catégorie, le nombre de professionnels concernés par les différents projets du volet, avec notamment la création de 2.200 emplois. Les services et infrastructures financés bénéficieront en outre à 110 municipalités, sans plus de détail sur leur répartition géographique.

La Banque mondiale a rappelé que le secteur agroalimentaire fait vivre environ 20% de la population et contribue à la sécurité alimentaire du pays. Elle n’a pas donné de précision sur les modalités de déboursement et de remboursement de ce financement, qui devra en premier lieu être approuvé par les autorités et le Parlement libanais. 

Le conseil d’administration de la Banque mondiale vient d’approuver un financement de 200 millions de dollars pour « améliorer la résilience des fermiers et des PME « vulnérables » dans l’agroalimentaire libanais, qui fait face aux effets d'une crise multidimensionnelle, comme à la hausse globale des prix du carburant et des engrais.Selon un communiqué publié jeudi soir, ce...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut