Rechercher
Rechercher

Économie - Sécurité sociale

La CNSS va augmenter les remboursements sur près 700 médicaments

La CNSS va augmenter les remboursements sur près 700 médicaments

Le siège de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Photo ANI

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Mohammad Karaki a annoncé au cours d’une conférence de presse jeudi à Beyrouth que l’institution allait augmenter les prix de références de 677 médicaments admis au remboursement, soit un quart des 3.000 qu’elle reconnaît.

La mesure, qui entrera en vigueur le 20 juin prochain, va donc mécaniquement augmenter les montants assurés par la CNSS sur chacun des médicaments concernés. Selon Mohammad Karaki, les prix des génériques listés, qui étaient encore calculés selon l’ancien taux officiel de 1.507,5 livres pour un dollar, seront multipliés par 15. Ceux des autres médicaments génériques vont l’être par 12.

« C’est la première fois depuis le début de la crise que la CNSS modifie ces prix, même s’ils ont déjà été mis à jour depuis un certain temps par le ministère de la Santé », a confirmé à L’Orient-Le Jour Mohammad Karaki. Avec cet ajustement, la fourchette moyenne de remboursement de la CNSS se situera entre « 40 et 50 % » sur l’ensemble des 3.000 références, qui englobent essentiellement des traitements contre des maladies graves, incurables et chroniques, dont le diabète et les cancers.

Le coût de la mesure a été estimé à 1 154 milliards de livres (12,4 millions de dollars en tenant compte d’un taux du marché de 93 000 livres pour un dollar). La CNSS pense pouvoir compter sur des entrées de 8.365 milliards de livres (près de 90 millions de dollars) résultant de l’augmentation du salaire minimum entré en vigueur le mois dernier. L’institution compte aussi sur la hausse du plafond de salaire qui sert de base au calcul des cotisations sociales reversées à la branche maladie et maternité de la CNSS Ce plafond pourrait être bientôt fixé à 18 millions de livres par employé, via un décret.

Si la livre a commencé à décrocher dès le début de la crise fin 2019, ce n’est que depuis l’adoption tardive du budget de l’Etat en novembre dernier que les institutions publiques ont commencé à répercuter cette dépréciation. Le nouveau taux officiel a été fixé à 15 000 livres en février dernier, loin du niveau réel de la monnaie.


Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Mohammad Karaki a annoncé au cours d’une conférence de presse jeudi à Beyrouth que l’institution allait augmenter les prix de références de 677 médicaments admis au remboursement, soit un quart des 3.000 qu’elle reconnaît.La mesure, qui entrera en vigueur le 20 juin prochain, va donc mécaniquement augmenter...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut