Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle

Le duel Azour/Frangié est officiellement lancé

L’opposition et le CPL ont consacré durant le week-end leur soutien à l’ancien ministre des Finances. Le Hezbollah a affirmé son niet face à sa candidature.

Le duel Azour/Frangié est officiellement lancé

Gebran Bassil au cours du dîner partisan du samedi à Jbeil. Photo fournie par le CPL

Pas de retour en arrière. Gebran Bassil l’a affirmé samedi à Jbeil alors qu’il annonçait que Jihad Azour fait désormais l’objet d’une entente entre les diverses composantes de l’opposition et le Courant patriotique libre (CPL). Un accord appelé à...
Pas de retour en arrière. Gebran Bassil l’a affirmé samedi à Jbeil alors qu’il annonçait que Jihad Azour fait désormais l’objet d’une entente entre les diverses composantes de l’opposition et le Courant patriotique libre (CPL). Un accord appelé à...
commentaires (16)

Azour n'est pas très azur : Il y a onze milliards de dollars de dépassement de son budget dans le gouvernement de Fouad Siniora , avec la complicité de Salamé ....C'est inadmissible ! C'est pour cela qu'on tient à lui dans ce pays ? Il ne passera pas !

Chucri Abboud

15 h 21, le 05 juin 2023

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Azour n'est pas très azur : Il y a onze milliards de dollars de dépassement de son budget dans le gouvernement de Fouad Siniora , avec la complicité de Salamé ....C'est inadmissible ! C'est pour cela qu'on tient à lui dans ce pays ? Il ne passera pas !

    Chucri Abboud

    15 h 21, le 05 juin 2023

  • NE SOYEZ PAS DUPE ENTRE BASSIL ET AZOUR , NASRALLAH CHOISIRA BASSIL ET BASSIL SERA LE PROCHAIN PRESIDENT LA VERITE BASSIL EST PLUS RETORS QUE TOUS LES POLITICIENS CHRETIENS AU LIBAN. IL CONNAIT NASRALLAH DE TRES PRES ET VA LE POUSSER A CHOISIR ENTRE LUI ET AZOUR DONC IL SERA LE PROCHAIN PRESIDENT TOUT EN AYANT DIT AU PEUPLE QU'IL SOUTENAIT AZOUR DONC IL N'A PAS FAIT OBSTRUCTION A L'ELECTION D'UN PRESIDENT: LUI EVIDEMENT QUI VIVRA VERRA

    LA VERITE

    14 h 00, le 05 juin 2023

  • Le Hezbollah veut un président idiot pour pouvoir faire ce qu’il veut , Azour est un monsieur cultivé et intelligent ça va pas pour Hassouna

    Eleni Caridopoulou

    13 h 11, le 05 juin 2023

  • Comme D’habitude quand le duo Chiite se sent coince, il menace de chaos. Et je dis a Mr. Kabalan que les chretiens ont deja beaucoup perdus et ils menent une bataille ultime.

    hrychsted

    12 h 16, le 05 juin 2023

  • Cher tandem, votre président du parlement est un candidat de défi.

    Marc C

    10 h 50, le 05 juin 2023

  • Bravo Bassoula. Nous avons très envie de croire à sa repentance et à un sursaut de conscience de la part de tous les libanais qui s’étaient égarés sur le chemin de l’indépendance. Ça n’est pas grave, leur Mea culpa est la bienvenue et c’est toujours ça de pris. POUVOU QUE ÇA CONTINOU, comme disait la mère de Napoleon. Les libanais sont face à leur destin et le chemin est semé d’embûches. Ne céder plus aux tentations, ne baissez plus les bras, nous on es tous derrière vous pour le sauvetage de notre pays et sa réédification pour le rendre encore plus beau et plus fort que jamais. Que plus rien ne vous ébranle, divisé ou vous sépare, c’est notre seule force face à cet ennemi interne qui n’a pas fini de nous diviser pour mieux nous torturer

    Sissi zayyat

    10 h 34, le 05 juin 2023

  • Les mercenaires vendus de notre pays se relayent aux tribunes en proférant des menaces plus virulentes les unes que les autres et en affirmant que Azour ne serait pas président. Cette tactique a toujours fonctionné jusque là. Voyons de quoi ils seraient capables maintenant qu’ils sont au pied du mur et que les E.U les a dans le collimateur. Ils vocifèrent et insultent tous les libanais patriotes pour signifier leur désaccord avec le peuple libanais en le menaçant de chaos et de destructions? Pour quelle raison déclencheraient ils une guerre et contre qui sans indiscrétion? Si les libanais dans leur majorité ne veulent plus d’eux alors que eux veulent les garder sous leur diktat de gré ou de force? Observons ce que les sunnites vont adopté comme position face à ce dilemme sur le long terme. Ils ont toujours été avec les usurpateurs pour subtiliser le pouvoir aux chrétiens. Attention, avec un allié pareil ils sont sûrs de tomber sur un os si les quelques brebis galeuses de leur camp reste sourdes et aveugles aux menaces que ces fossoyeurs tiennent pour les faire agenouiller en premier comme ils ont fait avec les deux pelés maronites qui avaient tout misé sur eux en leur offrant le pays sans état d’âme. Les échecs sont faits pour servir d’expérience et pour apprendre et non pas pour se borner en croyant à sa toute puissance virtuelle face à des mercenaires sans âmes ni conscience.

    Sissi zayyat

    10 h 24, le 05 juin 2023

  • Si on comprend bien la politique du HB, tous les candidats souverainistes représentent un défi pour lui. Il parle d’un candidat qui représente tous les libanais alors que le sien ne représente que son parti. Allez comprendre quelque chose à ses discours décousus et menaçants qui croit que parce que armé par un pays étranger pour matter les libanais il arrivera à leur faire peur alors qu’ils n’ont plus rien à perdre. Celle qui devrait trembler n’est autre que cette milice qui depuis des décennies sème la terreur et impose ses pions contre une soit disant paix interne dont on cherche toujours son ombre alors que les attentats contre des personnalités politiques et d’autres apocalypses fomentées par ses soins contre le peuple n’ont jamais cessé depuis que ce parti a usurpé notre pays. Il nous menace de chaos? Qu’à cela ne tienne, si ce chaos peut mettre fin à son diktat et ses armes illégitimes qui ne cessent de nous tuer un peu plus tous les jours et à petit feu, notre agonie n’a que trop durer autant recourir à une euthanasie de notre propre chef pour en finir. Vous ne nous faites pas peur.

    Sissi zayyat

    09 h 43, le 05 juin 2023

  • Bon sang… c’est quoi cette dictature ? Que les candidats se présentent et que les députés votent . C’est quoi cette aberration de refuser ou non un candidat ? De quel droit ces unilinguistes se permettent ils de mettre un veto sur un candidat ? Surtout que les partis chrétiens l’ont choisi ? Ces barbus ont-ils peur de ce candidat multilingue bardé de diplômes et occupant un poste de renommée internationale ? Ils craignent que la présidence libanaise soit occupée par une personne qui sache réfléchir et puisse remettre le pays sur les rails?

    LE FRANCOPHONE

    09 h 30, le 05 juin 2023

  • Les chiites ont le droit d’imposer Nabih Berri depuis plus de 30 ans mais les chrétiens n’ont même pas le droit de choisir un CANDIDAT dont on n’est même pas certain du succès. Le Liban du vivre ensemble appartient au passé: les chiites imposent leur point de vue, les sunnites empêchent les femmes de se baigner en maillot …. c’est fini, chacun chez soi et les chèvres seront mieux gardées

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 01, le 05 juin 2023

  • Merci de cette analyse rassurante..:) Le plus amusant est de voir qu’aucun des deux candidats ne s’est prononcé Ce pays est génial !

    Noha Baz

    08 h 53, le 05 juin 2023

  • « Le rôle du président de la Chambre est conçu pour être au service de l’ensemble des Libanais et non pour un seul camp qui cherche à imposer (un candidat) et à éliminer (les autres parties) ». Parfaitement exact! Il n'a pas à fermer les portes du Parlement tant que ;es dépités ne sont pas tous d'accord pour élire son candidat.

    Yves Prevost

    08 h 36, le 05 juin 2023

  • Le patriarche devrait inviter le Zaiim de Zghorta et publiquement lui demander de se retirer.

    Zampano

    08 h 32, le 05 juin 2023

  • Si Berry refuse de convoquer le parlement à une cession électorale cela consacrera notre absolutisme politique dans lequel le pouvoir est concentré entre les mains du souverain, qui en exerce tous les attributs et permettra de mettre au grand jour la face sombre de ces individus qui il y a peu appelaient au dialogue.. De toutes les façons que pourraient ils craindre.. il y a notre girouette nationale , joumblatt, le premier à avoir sorti Azour de sa manche , pour nous expliquer que son revirement est pour l'intérêt suprême de la nation mais sûrement pas de sa survie et de quelques promesses en faveur de la promotion de son fils. Notre futur président nous contraidra à un statut spécial de sujétion, appelé dhimmitude.... Prochaine étape...Le changement de nom de l'aéroport qui s'appellera Khomeini...

    C…

    08 h 00, le 05 juin 2023

  • Qui impose qui? Il faudrait que Jihad Azour dise haut et fort qu’il n’imposera pas le désarmement du Hezbollah et tout rentrera dans l’ordre.

    Mohamed Melhem

    05 h 00, le 05 juin 2023

  • Mouawad est un candidat de defi ? Azour est un candidat de defi ? Honein, Baroud et bien d'autres sont tous des candidats de defi ? Tout le monde devrait s'accorder sur LE candidat de "compromis", Frangieh ?! Il faut savoir enfin dire merde aux Hezb et a ses 100 000 roquettes. Bientot, il va demander a son maitre Israelien de venir mater les souverainistes. Comme en 2006.

    Michel Trad

    00 h 57, le 05 juin 2023

Retour en haut