Rechercher
Rechercher

Culture - Récompense

Marie Charrel, prix Ouest-France Étonnants Voyageurs

Le prix Ouest-France Étonnants Voyageurs a été décerné dimanche à Saint-Malo à Marie Charrel, romancière et journaliste, pour Les mangeurs de nuit (L’Observatoire), un roman dans lequel une fille d’immigrés japonais rencontre un ermite qui veille sur une forêt au Canada.

Dans son septième roman, Marie Charrel, 40 ans, née à Annecy, raconte l’histoire d’Hannah, une nisei (fille d’immigrés japonais), et sa rencontre en Colombie-Britannique avec Jack, un homme veillant sur la forêt et qui se réfugie dans les légendes autochtones depuis le départ de son frère à la guerre, indique la fiche de l’éditeur.

Le roman de Marie Charrel a déjà reçu le prix 2023 du livre France Bleu/Page des libraires, et le prix Caze de la Brasserie Lipp.

« L’idée initiale est de parler des forêts, d’une façon ou d’une autre. La rencontre a lieu juste après la Seconde Guerre mondiale et remonte l’histoire d’Hannah vers son histoire au Japon », a expliqué Marie Charrel.

Ce roman « touche aux questions d’identité, d’immigration », rappelle la romancière. En Amérique du Nord, « il y a eu cette immigration de travail au Canada, avec d’abord les hommes, et les femmes qui les ont suivis ».

« Il y a cette envie de parler de l’ailleurs, de ces histoires qui se passent sur d’autres continents mais qui nous parlent, d’immigration, de rejet de l’autre, de parler du vivant, des forêts et de cette nature qu’on est en train de détruire et qui est quelque chose de beau », souligne Marie Charrel.

Le prix Ouest-France/Étonnants Voyageurs, doté de 2 000 euros, est décerné chaque année par un jury de dix jeunes lecteurs âgés de 15 à 20 ans, après une première sélection d’un jury adulte.

Le prix des « Gens de mer », attribué à l’auteur d’un livre récent ayant un caractère maritime, a lui été décerné à Julian Sancton pour Cauchemar en Antarctique (Payot).

Le prix Nicolas Bouvier, en hommage à l’écrivain voyageur disparu, qui a accompagné le festival Étonnants Voyageurs dans ses premières années, revient à François-Henri Désérable pour L’usure d’un monde (Gallimard). L’auteur raconte son « périple de 40 jours en Iran, au plus fort du soulèvement » contre le régime.

Le prix Joseph Kessel a été décerné à Sibylle Grimbert pour Le Dernier des siens (Anne Carrière).

Créé en 1990, le festival de littérature et de cinéma Étonnants Voyageurs attire chaque année jusqu’à 60 000 visiteurs et accueille cette année 150 invités venus de 30 pays, selon les organisateurs.

Souce : AFP

Le prix Ouest-France Étonnants Voyageurs a été décerné dimanche à Saint-Malo à Marie Charrel, romancière et journaliste, pour Les mangeurs de nuit (L’Observatoire), un roman dans lequel une fille d’immigrés japonais rencontre un ermite qui veille sur une forêt au Canada.Dans son septième roman, Marie Charrel, 40 ans, née à Annecy, raconte l’histoire d’Hannah, une nisei (fille...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut