Rechercher
Rechercher

Société - Focus

Qui sont les 8 Libanais recherchés par Interpol ?

Le gouverneur de la Banque du Liban est le dernier Libanais en date à intégrer la liste des personnes les plus recherchées de la planète. 

Qui sont les 8 Libanais recherchés par Interpol ?

Illustration Guilhem Dorandeu

Qu’est-ce qui relie huit Libanais accusés de terrorisme, de trafic de drogue, de blanchiment en bande organisée, d’abus de confiance aggravé, de corruption, ou d’agression sexuelle ? Ils figurent tous dans la liste des personnes recherchées par les services d’Interpol. Sur 6 975 notices rouges publiques en circulation, huit concernent aujourd’hui des citoyens du pays du Cèdre. Ces notices ne sont pas des mandats d’arrêt internationaux, mais une demande adressée aux services chargés de l’application de la loi du monde entier à l’effet de localiser une personne et de procéder à son arrestation provisoire, dans l’attente de son extradition, de sa remise ou d’une mesure similaire conforme au droit.

Dernière entrée dans ce club très fermé de fugitifs ? L’actuel gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, recherché par la France pour soupçons de corruption. Le banquier fait l’objet de plusieurs enquêtes au Liban et en Europe, où il est soupçonné de s’être constitué un riche patrimoine immobilier et bancaire via un montage financier complexe et un détournement massif de fonds publics, accusations qu’il réfute. La notice rouge est parvenue aux autorités libanaises le 19 mai, soit un an jour pour jour après celle de l’ancien patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, recherché par la France dans le cadre d'une enquête sur des abus de biens sociaux, de blanchiment en bande organisée et de corruption. Le 30 décembre 2020, lors de sa fuite du Japon, une notice rouge avait déjà été envoyée par Interpol à Beyrouth.

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé. Photo d'archives AFP

Carlos Ghosn et Riad Salamé ne peuvent pas quitter le territoire libanais, sous peine d’être arrêtés, étant donné que des mandats d’arrêt internationaux ont été lancés à leur encontre. Ces huit Libanais recherchés par Interpol sont protégés, puisque le Liban ne livre pas ses ressortissants. Qui sont les six autres libanais qui figurent dans les fichiers d'Interpol ?

L'ancien patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn. Archives AFP

Hussein el-Oumari

D’origine palestinienne, Hussein el-Oumari, dit Abou Ibrahim, né en 1936 à Jaffa, est recherché par les autorités américaines pour sa participation à l'attentat à la bombe dans un avion en 1982. Le 11 août 1982, une bombe, qui aurait été conçue et fabriquée par Oumari, a explosé sur le vol Pan American 830 avec 267 passagers et membres d'équipage à bord, alors qu’il volait entre Tokyo et Honolulu, tuant un passager et blessant 16 autres. L’homme a été inculpé aux États-Unis avec deux autres personnes en lien avec cet attentat, qui n’est pas le seul dans lequel il aurait été impliqué puisque le gouvernement français l’accuse également d'avoir participé aux attentats à la bombe de 1985 à Paris contre le grand magasin Marks & Spencer puis celui de la banque israélienne Leumi. Depuis 2009, il a rejoint la liste des terroristes les plus recherchés par le FBI, et le Département d’État américain offre une récompense de 5 millions de dollars en échanges d’informations. Lors de l’annonce du FBI, des médias libanais avaient affirmé avoir retrouvé la trace d’Abou Ibrahim, figure connue dans les milieux de la résistance armée palestinienne à Tripoli d’où serait originaire son épouse. Fausse piste ? Toujours est-il que cet homme de 87 ans est toujours dans la nature.

Hussain el-Oumari est recherché par les États-Unis et par la France pour différents actes de terrorisme. Photo Interpol

Hussein Souleiman

Hussein Souleiman, né en 1960 à Khiam, est lié, lui, au Hezbollah, accusé par l’Argentine d’être impliqué dans deux attentats. Celui contre l’ambassade israélienne à Buenos Aires en 1992, (29 morts et plus de 200 blessés), ainsi que celui, deux ans plus tard en 1994, contre l’AMIA, l'association mutuelle israélite argentine (84 morts et 230 blessés). L’un des cerveaux de ces deux opérations aurait été Imad Moughniyé, le commandant du Hezbollah tué en 2008 par le Mossad en Syrie. En 2001, Hussein Souleiman est arrêté en Jordanie, où il aurait avoué s’être rendu à São Paulo, au Brésil, en 1991, puis transporté à Buenos Aires les explosifs utilisés dans les explosions meurtrières. La suite reste mystérieuse. Est-il encore en Jordanie ? Se cache-t-il au Liban ? Un mandat d’arrêt international a été lancé en 2015, mais l’homme demeure introuvable.

Hussein Souleiman est recherché par l\'Argentine pour avoir participé à des actes terroristes en lien avec le Hezbollah. Photo Interpol

Mohammad Akra

Mohammad Akra, né en 1962 au Koweït, est accusé par la Roumanie de trafic de drogue à haut risque et tentative de trafic international de drogue.

Mohammad Akra est recherché par la Roumanie pour trafic international de drogue. Photo Interpol

Georges Farès Bejjani

Georges Farès Bejjani, 32 ans, un Franco-Libanais originaire de Beit Chabeb, est quant à lui recherché par le Brésil pour trafic de drogue.

Farès Bejjani, 32 ans, un Franco-Libanais originaire de Beit Chabeb, est recherché par le Brésil pour trafic de drogue. Photo Interpol

Ali Fouani

Le 7e Libanais de la liste à faire l'objet d'une notice rouge a été condamné pour des faits sordides. Ali Fouani, 32 ans, un originaire de Zahlé, part en 2016 en cavale quelques jours au Brésil avant de se rendre aux autorités paraguayennes qui le condamnent en 2018 à 14 années de prison pour avoir torturé à maintes reprises le bébé de sa compagne, âgé de 16 mois. Sa petite amie, une cocaïnomane de 17 ans, a emmené son bébé inconscient à l'hôpital après une dispute. Le nourrisson avait été battu, brûlé à l'aide de cigarettes, et présentait des ongles arrachés. À en croire les médias paraguayens, l’homme a effectivement été condamné et est aujourd'hui incarcéré. Il est donc possible que la notice rouge d’Interpol n’ait tout simplement pas été retirée du site internet : nous n'avons pas obtenu de réponse d'Interpol dans l'immédiat.


Ali Fouani a été condamné par le Paraguay à 14 ans de prison pour des actes de torture sur le bébé de sa compagne. Photo Interpol

Marwan Sweidan

Enfin, le dernier fugitif est quant à lui recherché pour des faits d’agression sexuelle commis en 2006 au Texas, aux États-Unis. Il s’agit de Marwan Sweidan, 35 ans, originaire de Beyrouth.

Marwan Sweidan est recherché par les Etats-Unis pour agressions sexuelles. Photo Interpol

Qu’est-ce qui relie huit Libanais accusés de terrorisme, de trafic de drogue, de blanchiment en bande organisée, d’abus de confiance aggravé, de corruption, ou d’agression sexuelle ? Ils figurent tous dans la liste des personnes recherchées par les services d’Interpol. Sur 6 975 notices rouges publiques en circulation, huit concernent aujourd’hui des citoyens du pays du Cèdre. Ces...
commentaires (11)

Pour Carlos et Riad, je suis prêt à me charger personnellement de leur trajet "retour", free of charge. A deux, ils s'ennuieront moins. Rien n'est plus excitant qu'un puissant décollage en jet privé, bien sanglé dans une valise. Allez, je suis sympa, on les mettra côté hublot pour qu'ils puissent admirer Fleury-Mérogis avant d'atterrir à Orly. La cellule en binôme est déjà réservée. Ils auront plein d'histoires à se raconter. Ca rendra les journées moins longues.

Ca va mieux en le disant

01 h 53, le 29 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Pour Carlos et Riad, je suis prêt à me charger personnellement de leur trajet "retour", free of charge. A deux, ils s'ennuieront moins. Rien n'est plus excitant qu'un puissant décollage en jet privé, bien sanglé dans une valise. Allez, je suis sympa, on les mettra côté hublot pour qu'ils puissent admirer Fleury-Mérogis avant d'atterrir à Orly. La cellule en binôme est déjà réservée. Ils auront plein d'histoires à se raconter. Ca rendra les journées moins longues.

    Ca va mieux en le disant

    01 h 53, le 29 mai 2023

  • Je crois que vous en avez oublié un également recherché par Interpol condamné à 15 ans de réclusion pour crimes sexuels par le tribunal de Caen …..et ancien ecclésiastique

    fadi labaki

    07 h 17, le 28 mai 2023

  • Une liste bien variée en forfaiture, certain sont tout de même bien pire que les autres !

    Pandora

    20 h 28, le 25 mai 2023

  • Malheureusement le Liban reste le paradis des crimes impunis .

    Antoine Sabbagha

    19 h 43, le 25 mai 2023

  • Et l’assassin du président cheikh Bechir Gemayel ????

    Fadel Nicolas

    16 h 53, le 25 mai 2023

  • Et les assassins de Hariri dont la culpabilite a ete etablie par le TSL ??????

    Michel Trad

    12 h 52, le 25 mai 2023

  • La parité religieuse est bien respectée. Ouf, je respire !

    I A

    12 h 50, le 25 mai 2023

  • Eho, le modérateur d’aujourd’hui est un allié des vendus ou je rêve?

    Sissi zayyat

    11 h 02, le 25 mai 2023

  • Le modérateur, il roupille ou il a pris la liberté de censurer tous mes commentaires?

    Sissi zayyat

    11 h 00, le 25 mai 2023

  • Lorsqu’un individu, et quelque soit sa nationalité touche aux intérêts des pays démocratiques, il est poursuivi et traîné devant les tribunaux. Mais quand une milice avec ses quarante voleurs tuent, massacrent, terrorisent, dépouillent les citoyens et détruisent leur pays, ils détournent les regards et plongent leurs têtes dans le sable alors qu’ils sont les premiers bénéficiaires des sommes volées et des trafics de tout genre. Vous avez dit hypocrisie? Nous voilà servis et gavés par les paroles et les menaces qui ne mangent pas de pain. Comme récompense de leurs exploits ils veulent leur renouveler leurs mandats afin d’achever ce qui reste de notre cher petit pays. Qu’est ce qu’on dit? MERCI

    Sissi zayyat

    10 h 15, le 25 mai 2023

  • Quelle fierté nationale…..

    Le Tigre

    00 h 07, le 25 mai 2023

Retour en haut