Rechercher
Rechercher

Économie - Consommation au Liban

Boom de l’inflation en mars à plus de 30 %

En rythme mensuel, ce sont les prix des télécommunications qui ont le plus augmenté (51,55 %), suivis du coût des transports (47,98 %), et des tarifs dans les restaurants et les hôtels (40,13 %). 

Boom de l’inflation en mars à plus de 30 %

En mars 2023, les tarifs des restaurants et des hôtels ont augmenté de 385,54 % en glissement annuel. Photo João Sousa

L’indice mensuel des prix à la consommation (IPC) a fait un bond en mars, selon les chiffres relayés par l’Administration centrale de la statistique (ACS), avec une hausse de l’inflation de 33,27 % en glissement mensuel et de 263,84 % en rythme annuel. L’indice des prix a ainsi affiché un total de 3 710,53 points le mois dernier, contre 2 784,13 en février et 1 019,81 en mars 2022. La base 100 prise en compte dans cet exercice statistique est celle de décembre 2013.

En rythme mensuel, ce sont les prix des télécommunications qui ont le plus augmenté (51,55 %), suivis du coût des transports (47,98 %), et des tarifs dans les restaurants et les hôtels (40,13 %). Seuls les prix du secteur de l’éducation ont très peu augmenté, avec une hausse de 0,28 %.

En rythme annuel, les prix des télécommunications marquent également la plus grande hausse (620,8 %). Ils sont suivis par ceux des boissons alcoolisées et du tabac (450,97 %), des restaurants et des hôtels (385,54 %), et du secteur de la santé (373,9 %). En mars, la moindre hausse est à noter pour les coûts de l’eau, de l’électricité, du gaz et des carburants (130 %).

Enfin, en glissement mensuel, les prix ont augmenté dans chaque mohafazat (gouvernorat) du pays. La plus haute hausse a été enregistrée dans la région du Liban-Nord (38,54 %) et la plus basse au Liban-Sud (25,65 %). Entre ces deux extrêmes, l’on retrouve en ordre décroissant : Nabatiyé (27,11 %), Beyrouth (32 %), le Mont-Liban (33,57 %) et la Békaa (34,68 %).

Pour rappel, l’année 2022 a été la troisième consécutive à se terminer avec une inflation moyenne à trois chiffres (+171,2 %) en rythme annuel, sur fond de grave crise économique et financière qui perdure au Liban depuis octobre 2019. Ce taux, calculé par l’ACS à partir de la moyenne de l’inflation en glissement annuel de chacun de ses 12 mois, était de 154,8 % en 2021. 

L’indice mensuel des prix à la consommation (IPC) a fait un bond en mars, selon les chiffres relayés par l’Administration centrale de la statistique (ACS), avec une hausse de l’inflation de 33,27 % en glissement mensuel et de 263,84 % en rythme annuel. L’indice des prix a ainsi affiché un total de 3 710,53 points le mois dernier, contre 2 784,13 en février et 1 019,81 en mars 2022. La...
commentaires (1)

Lorsque vous parlez d'augmentation "pour les hotels" : Augmentation des prix ...en DOLLARS ??!!! Ca serait bizarre. Ou en LL : Ce qui se comprend à cause de la conversion DOLLARS / LL . Parce que pour ce secteur spécifiquement : "Les Hotels", la majorité de la clientèle ( Et ceci, évidemment, sans généraliser) : Cependant , La majorité : Ce sont des touristes / des personnes dont leur monnaie est en Devises étrangères. Donc aucun impact pour ces personnes si le prix change ou augmente en LL.

LE FRANCOPHONE

12 h 30, le 26 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Lorsque vous parlez d'augmentation "pour les hotels" : Augmentation des prix ...en DOLLARS ??!!! Ca serait bizarre. Ou en LL : Ce qui se comprend à cause de la conversion DOLLARS / LL . Parce que pour ce secteur spécifiquement : "Les Hotels", la majorité de la clientèle ( Et ceci, évidemment, sans généraliser) : Cependant , La majorité : Ce sont des touristes / des personnes dont leur monnaie est en Devises étrangères. Donc aucun impact pour ces personnes si le prix change ou augmente en LL.

    LE FRANCOPHONE

    12 h 30, le 26 avril 2023

Retour en haut