Rechercher
Rechercher

Environnement - Espace public

La plage d’Abou Ali à Kfarabida, un paradis menacé

Le propriétaire d’une maison construite illégalement à même la côte a tenté d’ajouter un mur pour fermer l’accès au site. La mobilisation des écologistes a permis de démolir la construction.

La plage d’Abou Ali à Kfarabida, un paradis menacé

La plage Abou Ali à Kfarabida, un spot paradisiaque très prisé des baigneurs. Photo João Sousa

Les nageurs affluent sur les rochers en bord de mer, empruntant un chemin escarpé en bordure de la route pour arriver à la baie turquoise scintillante de reflets dorés, qu’ils ont élue comme leur spot préféré à Kfarabida (caza de Batroun). « On...
Les nageurs affluent sur les rochers en bord de mer, empruntant un chemin escarpé en bordure de la route pour arriver à la baie turquoise scintillante de reflets dorés, qu’ils ont élue comme leur spot préféré à Kfarabida (caza de Batroun). « On...
commentaires (8)

Il dit avoir acheté le terrain en 2005? C’est louche. Mme Ghada Aoun devrait s’intéresser aux actes de propriétés conclus et signés depuis trois décennies. Ça c’est un acte patriotique qui plairait aux libanais qui seraient sans distinction derrière elle pour défendre le patrimoine de notre pays qui a été spolié par les politiciens cleptomanes sans être inquiétés. La femme à qui ce propriétaire on ne peut plus louche a loué le terrain veut faire des investissements? Oh la bonne blague, il va nous dire que ce serait à l’insu de son plein gré aussi? Oh Les mensonges qui sont aussi gros que le melon de tous ces voleurs qui croient pouvoir nous convaincre de leur blancheur et de leur honnêteté. On s’est peut être trompé de prénom pour ce Bassil, ça vaut la peine de creuser pour connaître la vraie histoire. A Nahr el Kaleb, un autre Imbassil s’est approprié un patrimoine sans être inquiété. Quelles suites ont eu lieu d’ailleurs pour faire toute la lumière sur son projet de destruction? Plus personne n’en parle. C’est encore une affaire louche à laquelle il faut s’intéresser à nouveau puisqu’elle a été reléguée aux oubliettes. Non mais quels abrutis peuplent notre pays. Il faut tout faire pour récupérer ce qui nous appartient, c’est avec l’argent du peuple que ces patrimoines ont été achetés. A vos marteaux et trêve de boas avalés. Ils nous ont plus que gavé.

Sissi zayyat

12 h 35, le 07 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Il dit avoir acheté le terrain en 2005? C’est louche. Mme Ghada Aoun devrait s’intéresser aux actes de propriétés conclus et signés depuis trois décennies. Ça c’est un acte patriotique qui plairait aux libanais qui seraient sans distinction derrière elle pour défendre le patrimoine de notre pays qui a été spolié par les politiciens cleptomanes sans être inquiétés. La femme à qui ce propriétaire on ne peut plus louche a loué le terrain veut faire des investissements? Oh la bonne blague, il va nous dire que ce serait à l’insu de son plein gré aussi? Oh Les mensonges qui sont aussi gros que le melon de tous ces voleurs qui croient pouvoir nous convaincre de leur blancheur et de leur honnêteté. On s’est peut être trompé de prénom pour ce Bassil, ça vaut la peine de creuser pour connaître la vraie histoire. A Nahr el Kaleb, un autre Imbassil s’est approprié un patrimoine sans être inquiété. Quelles suites ont eu lieu d’ailleurs pour faire toute la lumière sur son projet de destruction? Plus personne n’en parle. C’est encore une affaire louche à laquelle il faut s’intéresser à nouveau puisqu’elle a été reléguée aux oubliettes. Non mais quels abrutis peuplent notre pays. Il faut tout faire pour récupérer ce qui nous appartient, c’est avec l’argent du peuple que ces patrimoines ont été achetés. A vos marteaux et trêve de boas avalés. Ils nous ont plus que gavé.

    Sissi zayyat

    12 h 35, le 07 mai 2023

  • Effectivement un des derniers spots de sable chaud et propre à l’eau turquoise où se mélange pour le bonheur de toutes et tous eau de mer et eau de source créant des petits courants de fraîcheur très appréciée en pleine chaleur estivale. J’ajoute aussi que les habitués de ce petit bout de paradis (jeunes gens, familles, couples, seniors) y viennent avec un sens très poussé de la propreté et du respect d’autrui. Je n’ai, et ce depuis plusieurs années jamais vu le moindre incident. Il serait catastrophique de perdre cette plage !!!!

    Zino

    10 h 45, le 25 avril 2023

  • Le vrai proprietaire est M. Abou Ali.

    Mago1

    19 h 47, le 24 avril 2023

  • Jetées, ports, marinas, bâtiments, parkings, escaliers, dalles, béton, digues etc. etc. Comment voulez-vous qu'une administration qui n'est même plus capable de publier le moindre cadastre et actes de propriété, puisse parvenir à endiguer le bétonnage de la côte. C'est sans foi ni loi... et la foire au slip continue de plus belle. Pourquoi se priver ?

    Ca va mieux en le disant

    19 h 37, le 24 avril 2023

  • "... reconnaît son propriétaire, Ziad Bassil ..." - Bassil? J'étais sûr...

    Gros Gnon

    19 h 01, le 24 avril 2023

  • A qui Mr. Ziad Bassil est apparenté ? On mentionne que c’est un homme influent !!!

    Habib Haddad

    18 h 52, le 24 avril 2023

  • Partie à peine visible de l'iceberg...la notion de préservation du domaine public maritime est une fiction depuis la guerre civile, qui a vu se multiplier les infractions. Au point que c'est l'inverse qui prévaut, rares sont devenus les endroits sur la côte où l'accès n'est pas privatisé, et en général ce sont des décharges à ciel ouvert.

    IBN KHALDOUN

    18 h 43, le 24 avril 2023

  • Je suis content d apprendre qu il y a au Liban un procureur général responsable de la environnement il doit être payé en livre libanaise ou il travaille à mi-temps car la situation laisse indésirable.

    barada youssef

    16 h 33, le 24 avril 2023

Retour en haut