Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle au Liban

Entre Riyad et Paris, le fossé se creuse

La réunion, vendredi, entre responsables saoudiens et français a mis en lumière les divergences entre les deux pays quant à leur approche du dossier libanais.

Entre Riyad et Paris, le fossé se creuse

Le conseiller au sein de la cour royale saoudienne, Nizar Alaoula, lors d'une visite au Liban, en février 2019. Photo tirée du compte Twitter de l'ambassadeur saoudien Walid Boukhari.

Les négociations entre la France et l’Arabie saoudite sur la question libanaise semblent dans l’impasse. Alors que les deux puissances partagent le souci de sortir le Liban de sa crise institutionnelle et économique, leurs divergences risquent de...
Les négociations entre la France et l’Arabie saoudite sur la question libanaise semblent dans l’impasse. Alors que les deux puissances partagent le souci de sortir le Liban de sa crise institutionnelle et économique, leurs divergences risquent de...

commentaires (35)

************* LA MEDITATION ************* - LE TANDEM BLOQUE. ILS SONT DELEGUES POUR LE FAIRE. - LES CHRETIENS LE FONT PAR LEUR BETE DISSENSION. - ILS CAUSENT TOUS ENSEMBLE AFFLICTION ET MISERE, - AU PEUPLE ET AU PAYS, SANS POINT DE COMPASSION. = - QUAND MEME LEURS VOIES SONT PUISSAMMENT DIFFERENTES, - QUAND MEME LES ACCORDS NE SONT PAS POUR AMIS, - LES FRERES ENNEMIS DEVRAIENT SAUTER LES PENTES, - S,ASSEOIR ENSEMBLE ET ECHANGER LEURS AVIS. = - LE PAYS EST PETIT POUR DE RISQUES PARTAGES. - MEME SI L,AFFLICTION NOUS FAIT DIRE AUTREMENT. - EN FRERES NOUS DEVONS ABOLIR LES CLIVAGES, - ET CHERCHER ENTRE NOUS UN JUSTE ARRANGEMENT : = - APPLIQUER TOUS LES POINTS DE LA CONSTITUTION, - ET LES RESPECTER SANS AUCUNE HESITATION.

LA LIBRE EXPRESSION

10 h 02, le 22 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (35)

  • ************* LA MEDITATION ************* - LE TANDEM BLOQUE. ILS SONT DELEGUES POUR LE FAIRE. - LES CHRETIENS LE FONT PAR LEUR BETE DISSENSION. - ILS CAUSENT TOUS ENSEMBLE AFFLICTION ET MISERE, - AU PEUPLE ET AU PAYS, SANS POINT DE COMPASSION. = - QUAND MEME LEURS VOIES SONT PUISSAMMENT DIFFERENTES, - QUAND MEME LES ACCORDS NE SONT PAS POUR AMIS, - LES FRERES ENNEMIS DEVRAIENT SAUTER LES PENTES, - S,ASSEOIR ENSEMBLE ET ECHANGER LEURS AVIS. = - LE PAYS EST PETIT POUR DE RISQUES PARTAGES. - MEME SI L,AFFLICTION NOUS FAIT DIRE AUTREMENT. - EN FRERES NOUS DEVONS ABOLIR LES CLIVAGES, - ET CHERCHER ENTRE NOUS UN JUSTE ARRANGEMENT : = - APPLIQUER TOUS LES POINTS DE LA CONSTITUTION, - ET LES RESPECTER SANS AUCUNE HESITATION.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 02, le 22 mars 2023

  • - LA CLOCHE SONNE LE TOCSIN SUR NOTRE TETE. - QU,ATTENDONS-NOUS DE LE PRENDRE AVEC GRAVITE ? - POUR LES TRAITRES VENDUS SA VOIX EST UNE FETE. - ELLE SIGNALE POUR NOUS LA CALAMITE. = - DEUX NEGATIONS N,ONT POINT CONSTRUIT UNE NATION. - TEL EST LE BIEN-FONDE DE LA PURE EVIDENCE. - NOUS DEVONS SANS REGRET CHERCHER LA PARTITION. - ILS NE NOUS ONT LAISSE POINT D,AUTRE PREFERENCE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    18 h 48, le 20 mars 2023

  • Liberte, Egalite, Fraternite: Notre chere France, un president digne de ce nom doit representer ces trois principes: 1. Liberte: nous ne voulons pas d'un serviteur d'une milice armee et mercenaires, un serviteur d'un pays qui a massacre sa population; Proposons un president qui aura un peu de liberte d'action pour batir une equipe competente (il faut qu'il le soit lui meme pour donner l'exemple) qui oeuvre a developper ce pays meurtri........... 2. Egalite: Un president (et equipe) qui sont (plus ou mojns, la politique est compliquee chez nous) a une egale distance de tous. Un president egal a lui meme en education, culture, integrite et principes. Un homme d'etat egal au defi qui l'attend. 3. Fraternite: un presdient qui ne va pas etre assujeti au pays (soeur) qui nous a meurtri pendant des dizaines d'annees. Un president qui prone la fraternite avec tous les pays de la region et qui ne va pas s'appliquer a couvrir ceux qui ont exporte des milices et le captagon par ci et par la.... Merci de nous comprendre, de nous ecouter et de continuer a defendre et avancer les valeurs humaines si cheres a nous tous. Ainsi, tout le monde sera gagnant.....

    Sabri

    16 h 06, le 20 mars 2023

  • Si l’on se confiait aux conseillers du Prince, et autres spin doctors. L’ambassadrice Grillo a fait sa tournée de politiciens libanais, et a livré son rapport. Et M. Patrick Durel, conseiller du président français pour les Affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, comme si les dossiers ne nécessitent plus d’investissement de personnel et fin connaisseur de l’Orient compliqué, rien que pour le Liban. Et M. Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron depuis 2019, et ancien ambassadeur de France au Liban, agissant en coulisse. Sans parler de la ministre franco-libanaise de la Culture, mais j’admets que la présidentielle n’est pas de son ressort. En d’autres temps aussi, on parlait de fiasco diplomatique. Si le Liban, rien que depuis la guerre, n’a pas la bonne oreille, à qui on prêtait une attention particulièrement attentive, alors je ne comprends plus rien à la diplomatie macronienne

    Nabil

    15 h 33, le 20 mars 2023

  • c est rigolo tous les commentaires se dirigent contre Macron , mais aucun contre les libanais eux meme , ils attendent sagement qu on vient les délivrer du démont. bon courage mes amis

    barada youssef

    15 h 19, le 20 mars 2023

  • Le Liban est mal parti avec la France depuis l’explosion du Port de Beyrouth et le mirage de la prise en mains théâtrale et. émouvante du President Macron à qui les libanais avaient confié les suites à apporter à ce drame humain . Grande déception pour les libanais mais une grande opportunité pour le Président Macron de se mettre en avant et parader auprès des grands . Quelle tristesse mais aussi la nécessité de s’avouer que la France n’est plus pour le Liban la protectrice d’antan . Aujourd’hui Le sort du Liban n’émane plus de la Nation française , même pas d’une commission parlementaire mais seulement de quelque personne -Mr Patrick Durel qui nous rappelle les maîtres d’école que nous avions eu , pas plus -L’Ambassadrice Anne Grillo qui découvre et vit avec passion la stature de ses fonctions sachant que le hasard de sa nomination pourrait ne jamais se répéter. - Le Président Macron , qui en optant pour des solutions boiteuses à l’opposé de celles qu’on lui croirait , se donne la joie de parader auprès des Grands pour jouer l’arbitre même si cela serait au. détriment d’un beau Liban . S’agit-il d’une même idéologie de l’avenir du monde qui traverse le monde occidental? Est-ce que les libanais trouveront encore dans leur pays qui s’est enfoncé dans toutes sortes de clivage , les ressources authentiques , le courage et la force de se refaire ?

    Joe Kassarjian

    14 h 00, le 20 mars 2023

  • Mes amis, Depuis quand la France (ou quiconque) sont supposés défendre les intérêts du Liban ! La France défend SES INTERETS, qui sont aussi et surtout le prometteur marché iranien le jour où les sanctions américaines sont levées (même si ce ne sont que des illusions…). Ne vous laisser pas tromper par les visites attendrissantes du Macron sur le port de Beyrouth.

    citoyen lambda

    13 h 02, le 20 mars 2023

  • Tout ce blabla n'est que déductions personnelles de l'auteur ! Mais , appelons plutôt les Chinois , champions de la réconciliation , afin de faire les médiateurs entre la France et La Séoudie ! Ils réussiraient illico et 'affaire serait dans le sac !

    Chucri Abboud

    12 h 57, le 20 mars 2023

  • Merci Total Energie.... c'est le Gaz qui parle, pas la France des droits de l'homme Macron ne connais pas bien le Hezbollah encore, il se fera arnaquer comme tous ceux qui ont fait affaire avec ces demons

    Aboumatta

    12 h 06, le 20 mars 2023

  • IL Y A DES GENS QUI SONT MALADES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 02, le 20 mars 2023

  • Bat les pattes les français, les libanais patriotes e veulent plus de vous. Merci vous en avez assez fait comme cela. Laissez nous dans la mouise à laquelle nous nous sommes déjà habitués au lieu de nous imposer une autre encore plus puante et gluante que celle que nous avons connue. Comment pouvez-vous envisager ne serait ce qu’en idée une solution pire que le problème lui même. Macron a failli à toutes ses promesses en prétextant vouloir en finir avec les fossoyeurs corrompus. Il vient nous les proposer comme solution aux problèmes comme si on était né de la dernière pluie. Honte à lui.

    Sissi zayyat

    11 h 36, le 20 mars 2023

  • - PROJETS EN SYRIE ET EN IRAN. GRANDE AFFAIRE ! - LA FRANCE VISE SES FIRMES DE PROMOUVOIR, - ELLE PENSE ENVOYER, EN ECHANGE, AU CALVAIRE, - EN PONCE PILATE, ET SANS BEAUCOUP S,EMOUVOIR. = - LES CHRETIENS LIBANAIS QUI L,APPELLENT LEUR MERE. - ET QU,ELLE IMMOLE SUR L,AUTEL DE L,AMBITION. - FRANCE, TA TRAHISON POUR NOUS EST TRES AMERE. - CAR ELLE NOUS CONDAMNE A LA DISPARITION. = - TON AIDE AU CANDIDAT DU PERSIQUE SEIDE, - NOUS CONSTERNE ET DECHIRE, O MERE INFANTICIDE. ! - MAIS DE L,ARABIE, GRACE A DIEU, LA PROTECTION. - RENFORCE NOTRE ESPOIR ET NOTRE CONVICTION.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 34, le 20 mars 2023

  • Je conseille à Macron de changer de conseillers politiques, et si cette idée vient de lui avec l’entêtement qu’on lui connaît, il vaudrait mieux qu’il ne s’occupe plus du dossier libanais puisqu’il ne fait que rendre la situation encore plus inextricable qu’elle ne l’était avant qu’il ne décide d’intervenir. On dit de lui que c’est un homme de principe, alors pourquoi avoir renfloué le HB au moment où celui,là était aux abois et cherchait à faire des concessions pour continuer d’exister en tant que parti politique sans plus dans notre pays et lui redonner des moyens pour imposer ses conditions. Quel troc a conclu Macron avec l’Iran pour se permettre de poignarder ainsi les libanais comme jamais la France ne l’avait fait auparavant ? Il sait que son plan ne tient pas debout puisque depuis toujours au Liban, le principe de ni vaincu ni vainqueur primait pour satisfaire tous les protagonistes. Quelle mascarade que la France est devenue depuis que des amateurs naïfs se sont appropriés les dossiers internationaux pour orienter la France vers le désastre qu’on connaît que ça soit en Afrique, en Ukraine ou même en France. Il a fallu que le monde entier s’insurge quant aux positions de Macron sur la situation de l’Ukraine pour que ce dernier change de discours. Malheureusement Macron s’est saisi de notre dossier sans que le reste du monde ne se penche sur ses magouilles pour les dénoncer. Il faut que les libanais lui demandé solennellement d’y renoncer.

    Sissi zayyat

    11 h 10, le 20 mars 2023

  • MBS me fascine depuis un moment,, comme c’est bizarre !

    Wow

    11 h 08, le 20 mars 2023

  • The French positon is totally inchorent and mistifying. They have changed their postion completely since the port explosion. One has to wonder if they've made a deal with the puppet masters .

    EL KHALIL ABDALLAH

    10 h 31, le 20 mars 2023

  • Les Libanais sont arrivés au point de non retour. Les shiites veulent representer la resistance palestiniene et yemeni et captagonienne et choisissent le parti des armes et de la mort, et les autres veulent inviter les companies internationales au Liban qui paient de bons salaires et les investisseurs etrangers et veulent vivre normalement. Il faut faire partition.

    Mon compte a ete piraté.

    10 h 29, le 20 mars 2023

  • Je préfère de loin la position de l'Arabie à celle de la France qui va nous plonger dans une nouvelle merde de marchandage pour contenter en premier les mafieux et les barbus ...

    Zeidan

    08 h 52, le 20 mars 2023

  • Le monde entier se croit permis...ou obligé...de s'immiscer dans les affaires de notre pays, ayant constaté l'effarante incapacité de nos "responsables dirigeants". Qui, eux, ne savent que voler, mentir et corrompre pour assurer leurs intérêts personnels. - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 43, le 20 mars 2023

  • Étonnante réunion (en une heure) à laquelle on traite le dossier sans tenir compte de l’urgence d’élire un président. En d’autres temps, on parlait d’ingérence dans les affaires internes. Étonnant aussi, le choix français qui ressemble à un ballon d’essai, rien que pour sonder les intentions, sachant bien que le candidat proposé n’a rien d’un rassembleur, ne fait pas l’unanimité. (D’accord, difficile de trouver quelqu’un qui fait l’unanimité). L’option saoudienne est-elle plus réaliste, plus conforme à la donne qui se présente, par une vraie connaissance détaillée du labyrinthe de la politique libanaise. Le bon sens, vu tous ces tiraillements et quand chacun (français et saoudien) refile la patate chaude, c’est aux Libanais de s’entendre, et qui leur reprochera. Lire : ""Le royaume estime que le fait de lier le nom de Nawaf Salam au poste de Premier ministre avec celui de Sleiman Frangié à la tête de l’État est une tentative de promouvoir la candidature du zaïm de Zghorta..."", cela voudrait dire, à mon avis, que pour la France, le poste du Premier ministre lui importe beaucoup plus que celui du Président, en se rangeant dans l'esprit de Taëf, étonnant, non. Peut-être les prochains commentaires apportent plus de précisions…

    Nabil

    08 h 27, le 20 mars 2023

  • Je ne comprends pas la position française. de soutien a un. candidat rejeté par la majorité des chrétiens amis traditionnels de la France et par les libanais souverainistes.

    Tabet Ibrahim

    08 h 17, le 20 mars 2023

  • J'espère que parmis les diplomates français de haut vol que compte ce pays et traitent actuellement du dossier libanais, certains tomberont sur mon commentaire : Les gars prenez votre retraite ! Pas étonnant que l'aura de la France au Liban soit en berne avec cette propension affichée de systématiquement faire le mauvais choix en faisant copain copain avec le hezbollah et ses diverses représentations... Remarquez quand on a un macron au pouvoir, un frangieh au Liban c'est raccord... deux anes battés.

    Lemming

    08 h 15, le 20 mars 2023

  • Ils imposent un fossile à la tête du parlement , et ils veulent imposer un analphabète à la tête de l’Etat. Que l’Etzt aille au diable sans président ! Il ´existe plus de toutes manière. Quand le dollar vaudra un million , on en reparlera! On peut imaginer avec Mikati premier ministre , Frangie president , ce qui adviendra de la reddition des comptes de l’Etat, de l’enquête sur le port, etc…

    LeRougeEtLeNoir

    08 h 14, le 20 mars 2023

  • La France ... ce n est plus Chirac... quel dommage!

    Aboumatta

    08 h 13, le 20 mars 2023

  • Le "principe de troc entre le poste de président de la République et celui de Premier ministre" est une stupidité macronienne.. Les réformes nécessaires au rétablissement du Liban nécessitent une équipe gouvernementale constituée de patriotes compétents et non de politiciens véreux. Or, une telle équipe ne peut voir le jour sans une entente entre le président de la République et le premier ministre. Que l'un des deux soit sous la coupe du Hezbollah rend la chose impossible. Nous en avons fait l'expérience avec Adib. Conformément à la mission qu'il avait reçue, celui-ci avait voulu former un gouvernement capable de remettre le pays sur les rails, mais s'étant heurté au veto du locataire de Baabda il avait dû rendre son tablier. Macron prétend vouloir sauver le Liban et, "en même temps", ménager le Hezbollah! Qui a jamais eu l'idée d'utiliser un lance-flamme pour éteindre un incendie?

    Yves Prevost

    07 h 43, le 20 mars 2023

  • L'Arabie...notre tendre mère. C'est le monde à l'envers!

    Kaldany Antoine

    07 h 41, le 20 mars 2023

  • venant de la France cette versatilité ne saurait surprendre, ils font preuve là, manifestement d'une naïveté et d'une ignorance confondantes en appuyant la candidature de frangieh, il semble qu'ils n'ont pas tiré les conséquences désastreuses du précédent mandat quand Aoun, refusait toutes propositions de réformes.. Qu'est ce qui empêcherait, frangieh (future breloque des hezbollahis) d'en faire autant ce qui conduirait, une fois de plus à un blocage et pousserait Nawaf Salam à démissionner sans délai. Là on nous annonce que ce candidat est en train de préparer son programme, que l'on sache si on a un projet d'avenir pour son pays, cela se prépare en amont des années avant et non sur une nappe de papier ... jetable.

    C…

    07 h 18, le 20 mars 2023

  • La gestion catastrophique du dossier de réforme des retraites en France a fait perdre la boule au président Macron. Vouloir imposer Sleiman Frangieh president contre la volonté de 99% des chrétiens est une hérésie pour le pays qui se targuait d’être le défenseur des chrétiens au moyen orient. Ensuite, est ce que le personnage possède les compétences pour être président? Si le président Macron pense que oui, je lui suggère de démissionner de suite pour se faire remplacer par Jean Marie Bigard ou Anne Hidalgo.

    Lecteur excédé par la censure

    06 h 24, le 20 mars 2023

  • Partant du principe qu’il n’y a aucune garantie au Liban, ils ont rappelé que le président était élu pour six ans, alors que le Premier ministre et le gouvernement peuvent être renversés en six jours », Gassin dieb on est l'exemple ,dès qu'il a contrarié nabih berry ,il a était viré ,aussi simple que ça ,la règle à qui veut savoir c'est , se soumettre ou se démettre ...................du coup les saoudiens ont mille fois raison . bonne journée à tous mes compatriotes dans leur galère Rene ,F

    alex bon

    05 h 27, le 20 mars 2023

  • La France est comme d’habitude complètement à côté de la plaque. Pour une fois, on ne peut être que d’accord avec la position de l’Arabie Saoudite. Il faut un changement radical dans la politique avec de nouveaux visages et non plus un partage du gâteau avec les mêmes mafieux.

    Achkar Carlos

    04 h 39, le 20 mars 2023

  • Il semble que les français pour des raisons inexpliquées ne veulent pas voir clair le fond du problème. Ils veulent ignorer ce qui s'est passé au cours du dernier sexennat entre Aoun et Hariri. Ils veulent tout simplement nous soumettre à un nouveau calvaire appelé Frangié-Salam. Les français sont plus corrompus que les nôtres.

    Esber

    03 h 44, le 20 mars 2023

  • Il est hors de question de s'aligner à la capitulation de la position de Paris. Ça montre une méconnaissance totale du fond du problème libanais. Élire Frangié et satisfaire le tandem chiite, qui tient les ficelles de la crise libanaise, nous ramène 6 ans en arrière, avec le résultat catastrophique qu'on a aujourd'hui.

    Citoyen

    00 h 45, le 20 mars 2023

  • Macron est presse de voir Frangieh a la presidence. Il est content que la France ait obtenu l'exploitation du champs de Cana et le port de Beyrouth (pour la CGM). Il espere aussi obtenir Libanpost et EDL. En echange, il baisse culotte devant le Hezb. Dans toutes ces maneuvres douteuses, quelqu'un as-t'il demande a M Salam s'il accepterait d'etre premier ministre sous Frangieh ? Pour quelques semaines peut-etre ? car le Hezb + Amal + Frangieh auront surement le fameux tiers de blocage...

    Michel Trad

    00 h 44, le 20 mars 2023

  • Quelle cécité frappe donc la France ?

    Sam

    00 h 35, le 20 mars 2023

  • Les saoudiens connaissent mieux que la France les magouilles des énergumènes qui dirigent le Liban. Ils savent bien qu’une fois le troc abouti et appliqué. Franjieh à baabda. Nawaf salam devra subir les conditions de Bassil, berri et Hezbollah. Donc gouvernement à former qui pourrait prendre des mois voire une année. Puis une fois le gouvernement formé, selon leurs exigences, il suffit que les ministres du duo chiite se récusent et refusent de participer pour que le gouvernement tombe et ils exigeront un président du conseil plus à leur sauce. Ils l’ont déjà fait. Côté france, tout comme Macron essaie de faire passer sa réforme de retraite … réforme bâclée à la 4e vitesse et mal ficelée voire BANCALE…il essaie de faire pareil au liban.. un truc bâclé qui au bout d’un certain temps sera plus nocif, négatif que positif. Ca ne sera pas lui qui va subir les conséquences. Les saoudiens connaissent bien la faune et le zoo local . La nouvelle génération au pouvoir là-bas , MBS en l’occurrence n’est pas dupe.

    LE FRANCOPHONE

    00 h 25, le 20 mars 2023

  • Le monde à l’envers c’est maintenant le saoudiens qui défendent nos intérêts (indépendamment du camps politique, car qui peut penser 1 instant que Franjieh est um candidat qui mettra le pays sur la bonne voie) et les Français qui comme d’habitude nous poignardent dans le dos. Ils veulent quoi ?? que le statu quo perdure alors que le pays s’enfonce. J’avais dit dans ces colonnes et ce depuis 3 ans que Macron comme Obama c’est beaucoup de vent et peu d’action. Il se fait toujours petit avec les tyrans voire lâche avec la Russie et avec l’Iran et même en Afrique alors que ces pays le roulent dans la farine

    Liban Libre

    00 h 23, le 20 mars 2023

Retour en haut