Rechercher
Rechercher

Économie - Le chiffre de la semaine

Les transferts de fonds vers le Liban en baisse de 1,6 % à juin 2022, selon la BDL

Les transferts de fonds vers le Liban en baisse de 1,6 % à juin 2022, selon la BDL

Les transferts de fonds des expatriés vers le Liban au premier semestre 2022, estimés à 3,18 milliards de dollars par la Banque du Liban, ont baissé de 1,6 % en glissement annuel.

Il s’agit de la troisième plus basse somme d’argent transférée par les expatriés sur les six premiers mois de l’année depuis 2008. Entre 2002 et 2021, la moyenne s’est élevée à 3,1 milliards de dollars. Plus en détail, cette moyenne a atteint 2,3 milliards pour la période 2002-2007, contre une moyenne de 3,5 milliards entre 2008 et 2021 (toujours lors des six premiers mois de l’année). À noter que la première moitié de 2019, soit avant que la crise économique et financière ne se déclenche au Liban et que les banques réduisent drastiquement l’accès aux devises, a connu un pic de 3,8 milliards de dollars d’envoi de fonds.

Les chiffres présentés par la Banque du Liban sont les seuls chiffres officiels représentant les transferts de fonds de la part des expatriés. Il existe toutefois des estimations réalisées par des institutions internationales, dont par exemple la Banque mondiale. Dans son dernier rapport, cette dernière a ainsi estimé que les remises de la part des expatriés Libanais ont augmenté de 7 % en glissement annuel sur toute l’année 2022, atteignant alors 6,84 milliards de dollars, faisant suite à deux baisses consécutives en 2021 et 2020. La BM considère que la hausse des transferts vers les pays en développement, dont le Liban fait partie, est due à la volonté des expatriés d’aider leurs familles qui font face à une inflation et une dépréciation de la monnaie (comme dans le cas du Liban), ainsi qu’à la reprise du travail dans les pays d’accueil, suite à un confinement en 2020 et 2021 pour lutter contre le Covid-19.

Lire aussi

Les dépenses détaxées effectuées par les touristes au Liban ont diminué de 19 % en 2022

En parallèle, les envois de fonds de la part des expatriés depuis le Liban ont atteint 855,3 millions de dollars durant la première moitié de l’année, constituant alors une baisse de 14,4 % par rapport à leur niveau à fin juin 2021 (998,7 millions). Lors du premier trimestre, ces envois vers l’étranger se sont élevés à 242 millions de dollars, en baisse de 16 % en glissement annuel, et à 431,3 millions de dollars au deuxième trimestre, également en baisse de 12,7 %. Il s’agit du montant le plus bas depuis 2002, avec un pic atteint à fin juin 2013 (2,5 milliards de dollars).

Les envois nets de fonds sur les six premiers mois de l’année atteignent donc 2,3 milliards de dollars, en hausse de 4,2 % en glissement annuel.

Les transferts de fonds des expatriés vers le Liban au premier semestre 2022, estimés à 3,18 milliards de dollars par la Banque du Liban, ont baissé de 1,6 % en glissement annuel.Il s’agit de la troisième plus basse somme d’argent transférée par les expatriés sur les six premiers mois de l’année depuis 2008. Entre 2002 et 2021, la moyenne s’est élevée à 3,1 milliards de...
commentaires (1)

C est bien Et il faut que ca se réduit à zéro virement afin d'étouffer cette clique au pouvoir

Aboumatta

12 h 44, le 30 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • C est bien Et il faut que ca se réduit à zéro virement afin d'étouffer cette clique au pouvoir

    Aboumatta

    12 h 44, le 30 janvier 2023

Retour en haut