Rechercher
Rechercher

Politique - Parlement

Électricité, nourriture... : comment (sur)vivent Melhem Khalaf et Najat Saliba ?

Les élus de la contestation ne veulent pas parler des détails techniques, considérant qu’il s’agit d’une tentative de ridiculiser leur action.

Électricité, nourriture... : comment (sur)vivent Melhem Khalaf et Najat Saliba ?

Najat Saliba dans le noir pendant le sit-in. Photo tirée de son compte Twitter

« Venez déjeuner ! » La députée du Chouf Najat Saliba est formelle : la nourriture abonde au Parlement, où elle campe depuis jeudi avec son collègue l’élu de Beyrouth Melhem Khalaf. Les deux élus de la contestation ont entamé un...
« Venez déjeuner ! » La députée du Chouf Najat Saliba est formelle : la nourriture abonde au Parlement, où elle campe depuis jeudi avec son collègue l’élu de Beyrouth Melhem Khalaf. Les deux élus de la contestation ont entamé un...
commentaires (6)

Arrêtez d'abord le vente des terres et biens-fonds Chrétiens aux Hezbollahis et à leurs sociétés écran. Arrêtez ce plan des sionistes et des francs maçons qui consiste à vider le Liban, le Moyen Orient et le monde, des Chrétiens.

Paul le Phénicien

18 h 59, le 23 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Arrêtez d'abord le vente des terres et biens-fonds Chrétiens aux Hezbollahis et à leurs sociétés écran. Arrêtez ce plan des sionistes et des francs maçons qui consiste à vider le Liban, le Moyen Orient et le monde, des Chrétiens.

    Paul le Phénicien

    18 h 59, le 23 janvier 2023

  • Si seulement, ces députés "new wave" lachaient un peu "la langue de bois" et citaient "hezbollah" "berri" "bassil" etc ( le régime au pouvoir ou du moins la partie qui était au pouvoir ces dernières années et qui l'est encore....S'ils pouvaient les "nommer" ?? ca serait déjà un pas en avant. Malheureusement tous ces nouveaux députés utilisent LA LANGUE DE BOIS en parlant de "MANZOUMÉ" , en parlant de "LA CLASSE POLITIQUE" et ne citant Jamais personnes. Le courage n'est pas d'ouvrir sa maison aux députés, ce n'est pas de faire un sit in ( bien que cela soit bienvenu et une action à tenter) : Le courage est de CITER les noms lorsqu'ils parlent des corrompus et surtout de la milice qui les protège directement ou indirectement. Voilà pourquoi ces gens ont décu. Le courage est d'unifier son vote en se basant sur la majorité des libanais qui ont voté pour l'opposition traditionnelle" et qui , grâce à elle, le libanais est encore au liban et a pu défendre son pays contre l'implantation des palestiniens les années 70. Le courage est de suivre la majorité des libanais opposants et des partis traditionnels à la base de la création du Liban. Le courage n'est pas de faire bande à part et de demander à 80% des libanais de les suivre sachant qu'ils ont voté pour des gens qui ne voulaient MÊME PAS être présidents. Des amateurs certes mais qui font encore et toujours la sourde oreille, croyant qu'EUX seuls détiennent LA vérité.

    LE FRANCOPHONE

    16 h 17, le 23 janvier 2023

  • QU,ONT-ILS D,ETRANGE MES VERS POUR ETRE CENSURES ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 51, le 23 janvier 2023

  • Bravo aux deux députés Najat Salba et Melhem Khalaf pour leur courage. C'est un moyen de mettre la pression sur les personnes qui cherchent à maintenir une vacance présidentielle qui affaiblit le pays de jour en jour. Personnellement je ne pense pas qu'il aurait fallu se mettre d'accord sur un nom de candidat à l'avance. SInon à quoi sert le vote ? C'est cette politique de compromis qui a mené le pays à sa perte.. Bravo aux constestataires, c'est ce genre de démarche patriote qui nous redonne espoir en des lendemains meilleurs. Vive le Liban libre.. et surtout libéré de toute forme de corruption !

    Abdallah TAMBEY

    13 h 50, le 23 janvier 2023

  • J’espère qu’il y aura un président . Mais le Ali baba ( Berry ) que pense t’il ?

    Eleni Caridopoulou

    13 h 43, le 23 janvier 2023

  • CES DEUX ONT LES MOYENS DE SURVIVRE. - MAIS QU,EN EST-IL DU COMMUN DES GENS - QUE MAFIEUX ET BANQUIERS DU CHIC VIVRE, - ONT SOUDAIN REDUIT EN MORTS-VIVANTS ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 16, le 23 janvier 2023

Retour en haut