Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Joseph Aoun au Qatar : un premier pas sur le chemin de Baabda ?

Doha s’apprête à accélérer ses efforts pour aboutir à un compromis sur le dossier libanais, en coordination avec Riyad.

Joseph Aoun au Qatar : un premier pas sur le chemin de Baabda ?

Le chef de l’armée Joseph Aoun en visite à un poste de commandement à Ras Baalbeck, en août 2017. Photo d’archives AFP

C’est à feu doux que les chancelleries arabes et occidentales concoctent un compromis politique censé sortir le Liban, plongé dans une double vacance au niveau de l’exécutif, de sa crise institutionnelle. Ces derniers jours, plusieurs développements...
C’est à feu doux que les chancelleries arabes et occidentales concoctent un compromis politique censé sortir le Liban, plongé dans une double vacance au niveau de l’exécutif, de sa crise institutionnelle. Ces derniers jours, plusieurs développements...
commentaires (10)

LES SUNNITES POUR EVITER UN CONFLIT OUVERT AVEC LES VENDUS IRANIENS SONT PRETS A LACHER TROP TROP DE LEST. LES CHRETIENS DEVRAIENT S,UNIR ET CHOISIR LEUR PRESIDENT ENTRE EUX ET L,IMPOSER TOUT COMME LES CHIITES IMPOSENT BERRY ET LES SUNNITES... LA RIGOLADE, LE HEZBOLLAH CHOISIT POUR EUX... NOMMENT MIKATI. ET C,EST LE JOB DE RAI DE REUNIR TOUS LES PARTIS CHRETIENS POUR CE FAIRE. POUR MOI, JE NOMME MICHEL MOUAWAD POUR PRESIDENT.

LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

18 h 56, le 13 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • LES SUNNITES POUR EVITER UN CONFLIT OUVERT AVEC LES VENDUS IRANIENS SONT PRETS A LACHER TROP TROP DE LEST. LES CHRETIENS DEVRAIENT S,UNIR ET CHOISIR LEUR PRESIDENT ENTRE EUX ET L,IMPOSER TOUT COMME LES CHIITES IMPOSENT BERRY ET LES SUNNITES... LA RIGOLADE, LE HEZBOLLAH CHOISIT POUR EUX... NOMMENT MIKATI. ET C,EST LE JOB DE RAI DE REUNIR TOUS LES PARTIS CHRETIENS POUR CE FAIRE. POUR MOI, JE NOMME MICHEL MOUAWAD POUR PRESIDENT.

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    18 h 56, le 13 décembre 2022

  • Sincèrement, on souhaite au commandant en chef de l'armée, de rester une dizaine d'années à la tête de cette institution qu'il a protégé de tous les orages qui la menaçaient.

    Esber

    20 h 33, le 12 décembre 2022

  • La vocation des militaires est de mourir pour defendre la patrie. Pas de la diriger. Ils n'ont aucune competence pour cela. Contrairement a ce que l'on veut croire dans les pays attardes....

    Michel Trad

    19 h 41, le 12 décembre 2022

  • Ça dépend du Hezbollah et de l’Iran

    Eleni Caridopoulou

    17 h 54, le 12 décembre 2022

  • Entre la cuisine- tambouille saoudienne et Qatari et celle de la France. quel nigaud oserait encore nous parler d’indépendance ?

    Hitti arlette

    12 h 56, le 12 décembre 2022

  • Le chef de l’armée est très bien là où il est et ça serait dommage de le propulser à un poste où beaucoup de généraux qui se sont succédés ont failli pour cause de manque d’expérience, puisque leur fonction première est plutôt militaire que politique. Laissons des jeunes libanais compétents et patriotiques accéder à la fonction suprême avec un PM de la même trempe pour sauver notre pays contre la volonté des vendus qui ne sont plus en position d’exiger quoique ce soit vu ce qui se passe en Iran, et ainsi répondre aux exigences des libanais qui eux ont déjà donné en matière de généraux et militaires qui les ont sans exception déçus une fois installé dans le fauteuil. l’Arabie Saoudite semble être au fait de ces exigences plus que la France vu qu’ils connaissent la mentalité et le mode fonctionnement de tous les protagonistes qu’ils côtoient et observent depuis des décennies pour faire le bon choix sans se tromper cette fois, comme ils avaient fait avec Hariri fils qui avait pataugé dans la semoule et s’est retrouvé rejeté par tous en fin de compte avec un résultat on ne peut plus déplorable pour notre pays tout comme pour ses alliés à qui il avait tourné le dos sur le conseil de son gourou Berry qu’il a réussi à lui faire croire qu’il voulait son bien et celui de notre pays et qu’il avait suivi jusqu’au bout pour aboutir au résultat qu’on connaît.

    Sissi zayyat

    12 h 25, le 12 décembre 2022

  • Maintenant on connait les conditions requises pour accéder à la magistrature suprême au Liban.. il faut violer une nouvelle fois la constitution, intégrer une académie militaire, être accessoirement de nationalité Libanaise, mesurer 1.60m au minimum (sauf certaines dérogations, bassil par exemple) Être âgé de 80 ans au maximum à la date de l'élection (aoun par exemple) et surtout plaire aux partis en place ....

    C…

    11 h 14, le 12 décembre 2022

  • "Toutefois, il a insisté sur la nécessité de trouver un candidat tiers, qui ne soit pas imposé aux chrétiens par le Hezbollah comme Sleiman Frangié ou par l’étranger comme Joseph Aoun. »" Ah bon! Parce que maintenant, contrairement à 2016, le Hezbollah n'a plus le droit d'imposer un candidat à la présidence? Ou faut-il nécessairement que ce candidat ait été "oint par le Saint-Esprit" auparavant?

    Georges MELKI

    10 h 09, le 12 décembre 2022

  • D’ailleurs les tous récents incidents de la place Sassine non mentionnés par l’OLJ il me semble montrent très bien la discorde sunnites contre chrétiens que prépare le Hezbollah et ses maîtres néo-safavides aux abois dans leur propre rue partout (en Iran ou même en Iraq et en Syrie) sauf à Dahiyeh et au Sud-Liban. Il est temps pour tous les patriotes et Forces Libanaises en tête car seul vrai parti de masse patriote de cesser de rester les bras croisés et de mobiliser la rue pour demander sans plus tarder des législatives anticipées aux couleurs de grande élection présidentielle à l’américaine.

    Citoyen libanais

    07 h 41, le 12 décembre 2022

  • Joseph Aoun à la présidence peut être soit un Michel Sleiman bis soit un Émile Lahoud bis. Le Hezbollah rêve d’un Émile Lahoud bis encore plus que d’un Sleiman Frangié.. S’il n’a pas de signal comme quoi on s’oriente vers un Émile Lahoud et pas un Michel Sleiman il continuera de voter blanc et de torpiller le quorum soi-disant requis. Et ce paradigme est valable pour tout candidat « 14 mars ni 8 mars » qui ne peut avoir que 2 routes à suivre: celle de Michel Sleiman ou celle d’Émile Lahoud. Voilà pourquoi toute recherche de candidat « centriste » est du temps perdu. Législatives anticipées avec chaque liste qui déclare son candidat, avant qu’il ne soit trop tard !!

    Citoyen libanais

    07 h 33, le 12 décembre 2022

Retour en haut