Rechercher
Rechercher

Traits-d’Union - Récit

Le voile des unes, celui des autres

Elles s’appellent Rojiar, Iyta*, Maria, Lara* Sofia ou encore Souad*. Elles ont grandi en Iran, en France, au Liban ou en Algérie. Les unes honnissent ce voile qui leur a été imposé par l’État ou la pression sociale. Les autres ne peuvent s’imaginer sans le leur.

Le voile des unes, celui des autres

Illustration Yann Charaoui

Rojiar, six ans, scrute son apparence. Pour aller à l’école, un foulard doit désormais couvrir ses oreilles, ses épaules et sa poitrine. Au tout début, c’est l’engouement qui prime. L’amorce d’un nouveau chapitre. Un signe de maturité. D’autant qu’à...

Rojiar, six ans, scrute son apparence. Pour aller à l’école, un foulard doit désormais couvrir ses oreilles, ses épaules et sa poitrine. Au tout début, c’est l’engouement qui prime. L’amorce d’un nouveau chapitre. Un signe de maturité. D’autant qu’à...

commentaires (4)

Merci à Soulayma Mardam Bey pour ses excellentes tribunes.

Eddé Dominique 4037

09 h 59, le 29 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Merci à Soulayma Mardam Bey pour ses excellentes tribunes.

    Eddé Dominique 4037

    09 h 59, le 29 novembre 2022

  • DANS LEURS PAYS D,ORIGINE ELLES SE SOULEVENT ET SE BATTENT POUR SE DEBARRASSER DU VOILE ET DU TCHADOR. REFUGIEES DANS LES PAYS OCCIDENTAUX ET MANIPULEES PAR LES RELIGIEUX ELLES SE BATTENT POUR PORTER VOILE ET TCHADOR. LEUR FANATISME RELIGIEUX NE SE MANIFESTE QUE DANS LES PAYS QUI LES ACCUEILLENT.

    LA LIBRE EXPRESSION.

    09 h 28, le 26 novembre 2022

  • D’où le danger du lavage des cerveaux qui finit par rendre les gens même cultivés sourds et aveugles aux messages éclairants qui ne veulent que les sauver de la dictature des obscurantistes qui se servent d’eux comme moyen de provocation pour exister.

    Sissi zayyat

    11 h 44, le 24 novembre 2022

  • Fascinant, mais trop trop long

    Zampano

    11 h 14, le 24 novembre 2022

Retour en haut